Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Gilles Kraemer (d'après le dossier de presse).    

 

 

528 000 euros, voici la somme que l'Académie des beaux-arts vient de donner à des artistes, à des auteurs, à des artistes malades ou en situation de précarité, à des projets artistiques, à des associations, tout en renforçant son partenariat avec la Cité internationale des arts et en abondant au fonds d'urgence mis en place par le Centre national des arts plastiques. 

L’Académie des beaux-arts - le sait-on assez ? l’écrit-on assez ? - promeut et encourage la création artistique dans toutes ses expressions et veille à la défense du patrimoine culturel français. Instance consultative auprès des pouvoirs publics, elle poursuit ses missions de soutien à la création en aidant de très nombreux artistes et associations par l’organisation de concours, l’attribution de prix, le financement de résidences d’artistes et l’octroi de subventions à des projets et manifestations de nature artistique.

Elle conduit également une politique active d’aide aux artistes en difficulté ; ce soutien aux artistes en difficulté fait pleinement partie des missions de cette Académie. Une nouvelle démonstration en est l’épidémie de Covid-19 qui a touché le secteur culturel et les artistes très durement.

Conscients de cette situation, les membres de l’Académie des beaux-arts ont rapidement souhaité mettre en place un fonds d’urgence pour venir en aide aux artistes en difficulté dès les premiers jours du confinement.

L’Académie a mobilisé très rapidement ses ressources financières propres pour créer ce fonds d’urgence que sont, par ailleurs, venus abonder très généreusement deux de ses membres, Marc Ladreit de Lacharrière et Michel David-Weill (section des membres libres). Ce fonds d’urgence a permis d’avoir une attention toute particulière envers les artistes dont la création et l’expression artistique ont été fortement perturbées par cette crise épidémique et qui échappent pour certains aux mécanismes de solidarité mis en place par les pouvoirs publics.

Pendant toute la période de confinement, les dossiers ont été examinés par le bureau de l’Académie des beaux-arts composé de Laurent Petitgirard (section de composition musicale), secrétaire perpétuel, Jean Anguera (section de sculpture), président, et Alain Charles Perrot (section d’architecture), vice-président, qui ont souhaité s’adjoindre l’expertise de trois de leurs confrères en la personne d’Astrid de la Forest (section de gravure), Jean-Michel Othoniel (section de sculpture) et Erik Desmazières (section de gravure).

Le fonds d’urgence a bénéficié à 56 artistes dont l’Académie a directement examiné les dossiers pour un total de 274 000 € ainsi qu’à 60 artistes en résidence à la Cité internationale des arts pour un total de 45 000 €, dans le cadre d’un partenariat renforcé entre l’Académie des beaux-arts et la Cité des arts.

319 000 € ont pu être versés à 116 artistes en difficulté.

 

La coupole, Institut de France DR site Internet de l'Académie des beaux-arts.

L’Académie des beaux-arts a décidé d’abonder à hauteur de 30 000 € le fonds d’urgence mis en place par le Centre national des arts plastiques (CNAP) pour aider ponctuellement les artistes-auteurs et les auteurs - critiques, commissaires, et théoriciens d’art de la scène française - qui subissent une perte de rémunération à l’occasion des annulations et reports d’expositions ou d’événements. www.cnap.fr/modalites-de-candidature-au-secours-exceptionnel-aux-artistes

 

L’Académie des beaux-arts a également réuni sa commission statutaire dite " des aides et encouragements ". Au cours de cette réunion, 24 artistes malades ou en situation de handicap ont reçu un soutien pour un montant total de 58 000 € et 18 artistes en situation de précarité ont été soutenus pour un total de 51 000 €. La commission a par ailleurs accordé 9 aides venant en soutien à un projet artistique pour un total de 35 000 €. Enfin, 4 associations ont reçu un soutien pour un montant total de 35 000 €.

 

Prix de peinture de la Fondation Simone et Cino Del Duca © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 17 juin 2020.

L’Académie a considéré que son soutien aux artistes passait également par la reprise de ses activités. Les réunions des jurys des différents prix et bourses remis par l’Académie des beaux-arts se sont tenues depuis le déconfinement. L'exposition des œuvres des 4 artistes lauréats des Prix artistiques en peinture de la Fondation Simone et Cino Del Duca - Guillaume Bresson, Damien Deroubaix, Pierre Monestier, Tursic & Mille qui ont reçu chacun 25 000 € - se tient du 18 juin au 9 août dans le Pavillon Comtesse de Caen du Palais de l’Institut de France. www.lecurieuxdesarts.fr/2020/04/les-nommes-du-grand-prix-de-peinture-de-la-fondation-simone-et-cino-del-duca-institut-de-france-ii.html

 

La coupole, Institut de France DR site Internet de l'Académie des beaux-arts.

En 2019, l’Académie aura distribué sur ses fonds propres, sur les fonds de l’Institut de France sur sa proposition et grâce au mécénat, 38 prix. En encourageant la création artistique dans toutes ses expressions, elle participe au renouvellement des générations d’artistes et se positionne comme un acteur majeur du mécénat et du rayonnement culturel français.

En 2019, 38 prix furent attribués pour un montant de 526 000 €, 640 000 € distribués au titre des aides et encouragements et 225 000 € de subventions accordées.

 

Séance solennelle de l’Académie des beaux-arts © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 27 novembre 2019.

Le Prix de la Fondation Simone et Cino Del Duca - Institut de France. Depuis 2014, un Grand Prix artistique, d’un montant de 100 000 €, est alternativement remis en peinture, sculpture ou composition musicale ainsi que deux prix de confirmation de 25 000 € chacun décernés dans les disciplines non attributaires du Grand Prix. Le Grand Prix a été attribué en 2019 au compositeur Steve Reich, les prix de confirmation au peintre Lionel Sabatté et à la sculpteur Chiharu Shiota.

 

Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 27 novembre 2019.

Le Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein, créé en 2019 par l’Académie des beaux-arts, avec le soutien du Chengdu Contemporary Image Museum, en hommage à l’œuvre de William Klein. Doté de 120 000 € et d’une exposition, ce prix biennal récompense un photographe pour l’ensemble de sa carrière et de son engagement en faveur de la photographie. Le prix a été décerné à Raghu Raiwww.lecurieuxdesarts.fr/2019/09/raghu-rai-laureat-de-la-1ere-edition-du-prix-de-photographie-de-l-academie-des-beaux-arts-william-klein-raghu-rai-raghu-rai-archives

Le Grand Prix d’Architecture de l’Académie des beaux-arts (Prix Charles Abella) est attribué à un architecte pour l’ensemble de son parcours. Doté d’un montant de 35 000 €, IL fut décerné à Álvaro Siza Vieira.

Le Prix de gravure Mario Avati - Académie des beaux-arts a été créé en 2013, en hommage au graveur Mario Avati, grâce à la donation d’Helen et Mario Avati, sous l’égide de l’Académie des beaux-arts et le parrainage de CAFAmerica. Ce prix, doté de 40 000 $, récompense un artiste confirmé, de toute nationalité, pour son œuvre gravé, quelle que soit la technique d’impression utilisée. Le prix a été décerné en 2019 à Jenny Robinson.

Le Prix de dessin Pierre David-Weill - Académie des beaux-arts, concours créé en 1971, encourage la pratique du dessin, geste fondamental de la création artistique. Il est ouvert aux artistes de moins de 40 ans, sans condition de nationalité. Organisé par l’Académie des beaux-arts, il est doté de trois prix (8000 €, 4000 € et 2000 €). En 2019, le premier prix a été attribué à Viktoriia Sviatiuk, le second à Eve Malherbe et le troisième à Maximilien Hauchecorne. Une mention a été décernée à María Chillónhttp://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/04/viktoriia-sviatiuk-prix-du-dessin-pierre-david-weill-2019-academie-des-beaux-arts-semaine-du-dessin-a-paris.html

Les prix François-Victor Noury décernés par l’Institut de France sont destinés à encourager le développement de la culture, de la science et de l’art français. Sur proposition de l’Académie des beaux-arts un prix de 10 000 € est décerné chaque année par la section « créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel » à un jeune cinéaste. Il a été attribué en 2019 à Yoni Nahum.

Le Prix de la Fondation Pierre Gianadda a été créé en 2010 par Léonard Gianadda, membre associé étranger de l’Académie. Doté de 10 000 €, ce prix est ouvert à toutes les formes d’expression sculpturale et récompense un sculpteur pour l’ensemble de son œuvre. En 2019, il a été attribué à Théo Jansen.

Créé en 2002 à l’initiative du Cercle Montherlant, le Prix du Cercle Montherlant - Académie des beaux-arts récompense chaque année un ouvrage de langue française illustré et consacré à l’art. Depuis 2016, le prix est réparti entre l’auteur (8000 €) et l’éditeur (2000 €); il est entièrement financé par Jean-Pierre Grivory, Président Directeur Général de la Société « Parfums Salvador Dali ». Il a été décerné en 2019 à Delacroix. La liberté d’être soi de Dominique de Font-Réaulxhttp://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/06/ouvrages-selectionnes-pour-le-prix-du-cercle-montherlant-academie-des-beaux-arts-2019.html

Créé en 2005 à l’initiative de Simone Lurçat à la mémoire de son époux Jean Lurçat (1892-1966), membre de la section de peinture de l’Académie, le Prix Jean Lurçat récompense chaque année un ouvrage original récent de bibliophilie. Doté de 5000 €, il est partagé entre l’illustrateur et l’auteur du texte. Il s’agit de l’un des grands prix de bibliophilie en France. Il a été décerné à l’ouvrage Le Cantique des Oiseaux, poèmes de Farîd ud-Dîn Attar, eaux-fortes de Sylvie Abélanet.

Créé en 1989 par Liliane Bettencourt et son époux André Bettencourt (1919-2007), membre de l’Académie, le Prix Liliane Bettencourt pour le chant choral est l’une des plus importantes distinctions dans cette discipline en Europe. Décerné en partenariat avec l’Académie des beaux-arts, ce prix a pour ambition de reconnaître et récompenser les chœurs professionnels et maîtrises d’excellence qui contribuent au rayonnement du chant choral français. Depuis 2016, la Fondation Bettencourt Schueller a souhaité amplifier son engagement en faveur du chant choral ; à la dotation du Prix de 50 000 € s’ajoute un accompagnement du chœur lauréat dans la mise en œuvre de ses projets jusqu’à 100 000 €. Le Prix a été décerné en 2019 à la Maîtrise de l’Opéra de Lyon dirigée par Karine Locatelli.

Créé en 2002 sous l’impulsion du compositeur Jean-Louis Florentz (1947-2004), membre de l’Académie, le Grand Prix d’Orgue Jean-Louis Florentz - Académie des beaux-arts est destiné à promouvoir les jeunes organistes lauréats d’un conservatoire de musique ou d’un établissement équivalent à l’étranger. Son organisation a été confiée par l’Académie dès sa création à l’Association pour la Connaissance, la Sauvegarde et la Promotion des Orgues du Maine-et-Loire (CSPO). Doté de 4500 €, il a été attribué en 2019 à Pierre Offret.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article