Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Raghu Rai © Raghu Rai Archives.

Le Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein a été décerné à Raghu Rai. Ce prix a été créé en 2019 par l’Académie des beaux-arts, avec le soutien du Chengdu Contemporary Image Museum, en hommage à l’œuvre de William Klein, photographe, peintre et plasticien. Il récompense un photographe pour l’ensemble de sa carrière et de son engagement en faveur de la photographie. Doté de 120 000 €, il est décerné tous les deux ans, en alternance avec le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière en partenariat avec l’Académie des beaux-arts.

Le jury de l’édition 2019 a désigné Raghu Rai lauréat de cette première édition. Le Prix lui sera remis dans la grande salle des séances du Palais de l’Institut de France. Une exposition sur sa carrière sera organisée dans la salle Comtesse de Caen, espace d’exposition de l’Académie des beaux-arts au Palais de l’Institut de France, du 20 novembre 2019 au 5 janvier 2020 : Voyages dans l'instant. Cette exposition fait partie de la 8ème édition du festival PhotoSaintGermain, 6 au 23 novembre 2019. 

 

 Raghu Rai, Mère Teresa en prière, Kolkata, 1995

Né en 1942, à Jhang (Inde britannique - actuel Pakistan), Raghu Rai devient photographe à 23 ans. Il sera photographe en chef du journal The Statesman (1966 à 1976), occupera les fonctions de rédacteur en chef du service photo du magazine d’actualité hebdomadaire Sunday, publié à Calcutta (1977-1980). En 1971, à la suite de son exposition à la Galerie Delpire à Paris sur les réfugiés pakistanais du Bengale, Henri Cartier-Bresson lui propose d’intégrer Magnum Photos dont il est toujours associé. En 1982, il devient directeur de la photographie pour le magazine India Today, principal magazine d’actualités indien. Il a collaboré à des numéros spéciaux, contribuant ainsi à la réalisation d’essais photographiques novateurs sur des problématiques sociales, politiques et culturelles de la décennie (1982 à 1991). Au cours des dix-huit dernières années, Raghu Rai a exclusivement consacré son travail à l’Inde. Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages dédiés aux événements et figures de son pays : Delhi, les Sikhs, Calcutta, le Taj Mahal, Mère Teresa ... Son reportage approfondi sur la catastrophe du Bhopal en 1984 dans le cadre d’une mission de Greenpeace International a donné lieu à un livre et à une série de trois expositions entre 2002 et 2005. De très nombreuses expositions lui ont été consacrées dans le monde entier, dont notamment aux Rencontres d’Arles en 2007 avec neuf autres photographes indiens, à la National Gallery of Modern Art de New Delhi au printemps 2008 The journey of a moment intime et une rétrospective à l’Aicon Gallery de Londres en février 2011.

 

Il a reçu le Padma shree en 1972, l’une des plus hautes distinctions civiles indiennes, pour l’ensemble de son travail consacré à la guerre de libération du Bangladesh et à ses réfugiés. En 1992, il est désigné " Photographe de l’année " par les États-Unis pour son travail relatif à la " Gestion humaine de la faune en Inde ", publié dans le magazine National Geographic. Le Lucie Award du photojournalisme lui fut décerné en 2018 par la Lucie Foundation, à New York. Ses reportages photographiques ont été publiés dans de nombreux magazines et journaux du monde entier.

Il a créé en 2012 le Raghu Rai Center for Photography (au sud de New Delhi), lieu de partage et d’enseignement de la photographie auprès des jeunes générations.

 www.raghuraicenterforphotography.com/

Raghu Rai vit à New Delhi.  

 

Le jury était composé de Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, Zhong Weixing, fondateur du Chengdu Contemporary Image Museum, William Klein, membre d’honneur, Yann Arthus-Bertrand, Bruno Barbey, Jean Gaumy et Sebastião Salgado, tous quatre membres de la section de photographie de l’Académie des beaux-arts, Jean-Luc Monterosso, correspondant de la section de photographie de l’Académie des beaux-arts et directeur artistique du Chengdu Contemporary Image Museum, Bernard Perrine, correspondant de la section de photographie de l’Académie des beaux-arts, Alessandra Mauro, commissaire d’exposition et Alberto Anaut, président de PHotoEspaña et directeur de La Fábrica.

 

Le Chengdu Contemporary Image Museum (Chine) a été inauguré au printemps 2019. Pour son inauguration, cette institution présente plusieurs expositions : Sebastião Salgado, Instants choisis qui rend hommage à Henri Cartier-Bresson à travers une sélection d’œuvres du photographe, issues de la collection du musée et une installation permanente réalisée par Bernard Faucon constitue le point d’orgue de la présence photographe française mise à l’honneur dans le cadre de l’ouverture au public du musée. chengdu-expat.com/places/chengdu-contemporary-image-museum/

Gilles Kraemer (d'après le dossier de presse)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article