Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Entre chien et loup, la non acceptation de l’autre – 75ème Festival d’Avignon

Publié par Gilles Kraemer sur 25 Juillet 2021, 21:37pm

Catégories : #Avignon, #Entretien à 210 km-h, #Théâtre

Gilles Kraemer (séjour personnel à Avignon)

mardi 6 juillet 2021

 

De pas connaître le "d’après" qui inspira l’œuvre que l’on découvre peut se révéler intéressant. À Avignon, ne pas connaître Dogville du cinéaste Lars von Trier (2003), se concentrant autour de Grace (la star Nicole Kidman, humiliée) qui trouve refuge dans le village de Dogville dans les montagnes Rocheuses, permet la découverte, sans a priori, d'Entre chien et loup de la brésilienne Christiane Jatahy "d’après" le cinéaste danois.

Entre chien et loup mis en scène par Christiane Jatahy © photo Magali Dougados.

C’est ainsi que l’on s’installe à L’autre scène du grand Avignon où un bus nous a conduit en 20 minutes. Comme un cheminement initiatique. Nous ne serons pas sans cesse dans l’aller-retour assommant entre des souvenirs dilués dans le temps – ceci fait 18 ans que ce film fut présenté - et ce qui se passe sur le plateau. À Vedène, pendant deux heures, nous ne serons pas hanté par ce film, l’inconscient de la représentation.   

Pièce, non sans lien avec Le présent qui déborde. Notre Odyssée II d’après Homère, que Christiane présenta au Festival 2019, par cet emploi de la vidéo narrative, dans son "travail dans la frontière entre cinéma et théâtre", ce théâtre dans la réalité, lié fortement à la situation politique de son pays d’origine, dans ce moment de rébellion des artistes brésiliens face au pouvoir de Jair Bolsonaro, l’actuel président de ce pays sud-américain.

Entre chien et loup mis en scène par Christiane Jatahy © photo Magali Dougados.

De quoi parle cette pièce ? "Du capitalisme et du fascisme, de la figure de l’étrangère dans une communauté, dans un espace commun, une expérience du théâtre réaliste.". Ajoutant : "ce qui se passe sur le plateau, la protection de quelqu’un – ici Graça venue de nulle part, débarquant dans ce groupe – peut avoir un double sens. Protection au sens physique, c’est-à-dire contre toutes atteintes. Protection dans le sens de protecteur, celui qui a tous les droits sur la personne au motif qu’il la "protège", même celle de l’exploiter, ce que Graça vivra peu à peu et subira dans son intégrité corporelle.

Dans cette mise en scène de Christiane, cette pièce sur l’enfermement progressif, la manipulation vicieuse et cruelle de Graça (Julia Bernat) puis son violent rejet, une mise à l’index est d’une suggestion forte, dans ce conte cruel, démarrant par une mise en confiance, une greffe réussie puis mise à mal jusqu’à une fin tragique. Le tribunal populaire de Dogville statuera sur l’expulsion de l’étrangère qui disparaîtra dans la noirceur des coulisses, ostracisée.

Christiane aime diriger les acteurs, "dans cette possibilité de bâtir quelque chose avec eux. L’essence de mon travail, c’est le dialogue avec eux pour construire une ligne.".

Plateau encombré puisque les acteurs seront eux-mêmes les machinistes des différents lieux, cuisine, salon, boutique de brocante, chambre d’enfant, salle à manger communautaire, bureau dont ils manipuleront sans cesse les meubles pour recréer une atmosphère. Une sacrée chorégraphie pour ne pas qu’ils se heurtent !

Entre chien et loup mis en scène par Christiane Jatahy © photo Magali Dougados.

Quatre femmes. Quatre hommes. Plus Achille, l’enfant de Vera et de Charles, observateur muet et caché des querelles et de la violence sexuelle de son père. On penserait que les femmes la soutiendraient lorsque le processus de sa mise à l’écart s’initiera et dérapera. Ce ne sera pas le cas, celles-ci s’évertuant à une déstabilisation mentale. Les hommes eux, Charles puis Ben, agissent dans la brutalité de viols. Ressentant toute cette progressivité de haine, Jacques, l’aveugle qui ne veut surtout pas apparaître comme non-voyant, tel l’aède "regarde" tout ceci, avec distanciation, commentant l’irréversible.

Seul à soutenir Graça, Tom (Matthieu Sampeur), un peu perdu, manquant de force pour aider cette réfugiée qu’il aime. Il est trop faible, il n’a pu endiguer la rumeur contre elle, partie d’un post sur les réseaux sociaux et de suite redirigée, largement diffusée, largement commentée, sans aucune vérification de cette fausse information. Le tribunal invisible planétaire. La toile d’araignée s’étendra malgré les dénégations de Graça percevant une manipulation orchestrée et ciblée des politiques de son pays natal.   

La vidéo, les filmant et projetée immédiatement ? Nullement prégnante ni intrusive ici. Mais... 

Mais attention, le théâtre ce n’est pas uniquement une vidéo filmée et immédiatement projetée, ce n’est pas un documentaire ou un film revisité !  Kingdom en a démontré les limites. Nous allons au théâtre et pas au cinéma. Ne tombons pas dans cette impasse de trop nombreux metteurs en scène, même à l’opéra, qui en abusent et réabusent ! Que diable, des auteurs contemporains existent bien ? Pourquoi toujours " d’après" ? Pourquoi ? Le metteur en scène ne fait-il plus confiance aux écrivains contemporains pour qu'il ne cesse de vouloir ré-écrire un texte qui, finalement, lui conviendra ? A chacun son métier. Pourquoi pas finalement un metteur en scène et écrivain et acteur ?

Entre chien et loup mis en scène par Christiane Jatahy © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, juillet 2021.

 

Christiane Jatahy, Entre chien et loup d’après Lars von Trier

5 6 | 8 9 10 11 12 juillet à 15h

L’autre scène du grand Avignon - Vedène

Adaptation, mise en scène et réalisation filmique Christiane Jatahy

Collaboration artistique, scénographie et lumière Thomas Walgrave

Direction de la photographie Paulo Camacho

Musique Vitor Araujo / Costumes Anna Van Brée

Vidéo Julio Parente, Charlélie Chauvel / Son Jean Keraudren

Collaboration Henrique Mariano / Assistanat à la mise en scène Stella Rabello

 

Avec Véronique Alain, Julia Bernat, Élodie Bordas, Paulo Camacho, Azelyne Cartigny, Philippe Duclos, Vincent Fontannaz, Viviane Pavillon, Matthieu Sampeur, Valerio Scamuffa

Production Comédie de Genève / Coproduction Odéon-Théâtre de l’Europe, Piccolo Teatro di Milano Teatro d’Europa (Milan), Théâtre national de Bretagne (Rennes), Le Maillon Théâtre de Strasbourg Scène européenne

Odéon – Théâtre de l’Europe – Berthier – 5 mars au 1er avril 2022.

 Christiane Jatahy © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, juillet 2021.

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, juillet 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents