Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Nomination de Muriel Enjalran à la direction du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur

Publié par Gilles Kraemer sur 12 Décembre 2020, 00:59am

Catégories : #Entretien à 210 km-h, #Expositions France, #Photographie, #Biennales, #Italie, #Venise, #Expositions à l'étranger

 

Gilles Kraemer

 

Muriel Enjalran © photographie Marie José Burki.

Enfin ! Enfin un ministre rue de Valois depuis l’arrivée de Roselyne Bachelot-Narquin en juillet 2020, un ministre connaissant la culture et la défendant surtout en ces temps très difficiles pour le monde de la culture douloureusement touché par la crise liée à la pandémie de la Covid-19.

Le temps n’est plus de la déshérence de ce ministère avec des décisions sans cesse repoussées, des nominations tardant à venir. Le temps n’est plus où il avait fallu presque deux années à son prédécesseur, Frank Riester, pour mettre fin à l'intérim de dix-huit mois pour l’institution romaine du Pincio, en proposant au Président de la République de nommer Sam Stourdzé, directeur de l’Académie de France à Rome - Villa Médicis; il prendra ses fonctions à l’été 2020. Il succédait à Muriel Mayette-Holtz non reconduite en septembre 2018 dans ses fonctions par Françoise Nyssen. Cette dernière ne restera pas longtemps rue de Valois, puisqu'un un mois plus tard, le 16 octobre, elle quittait le ministère, y étant restée seize mois et 29 jours.

Les nominations ont enfin retrouvé un délai convenable. (1). Roselyne Bachelot-Narquin, en accord avec Xavier Bertrand, président du Conseil régional des Hauts-de-France, Alain Gest, président d’Amiens Métropole, et Dominique Viéville, président de l’association Fonds régional d’art contemporain Picardie Hauts-de-France avait donné son agrément à la nomination de Pascal Neveux à la direction du FRAC Picardie Hauts-de-France en juillet 2020. Il quittait le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur qu’il avait dirigé quatorze ans. Le communiqué de presse de ce 11 décembre annonce sa successeur, Muriel Enjalran. Suite à l’agrément de la ministre de la Culture et de Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de Richard Galy, président de l’association Fonds régional d’art contemporain Provence-Alpes-Côte d’Azur (Marseille), elle rejoint la cité phocéenne dont elle connaît l'histoire puisque sa maîtrise d’histoire portait sur " Marseille, Commerce et échanges dans l’art du XVIIIe siècle ".

 

Avant cette nomination, Muriel Enjalran était directrice, depuis 2015, du CRP / Centre régional de la photographie Hauts-de-France à Douchy-les-Mines. Le label "centre d’art contemporain d’intérêt national" avait été attribué, en juin 2019 par le ministre de la Culture, à cette institution du département du Nord, label concrétisant l’excellence du travail conduit par le CRP depuis sa création en 1982 et son installation en 1986 à Douchy-les-Mines.

Vernissage de l’exposition Boris Mikhailov. L’âme, un subtil moteur à explosion, 8 décembre 2018 – 24 février 2019 au CRP, commissariat de Muriel Enjalran © DR

Exposition dans laquelle ce photographe revisitait les lieux ancrés dans son propre passé en Union Soviétique (aujourd’hui Ukraine). Je renvoie aussi à l'exposition Inédit(s) dans la collection du CRP à l'été 2019, Béatrice Andrieux étant  commissaire invitée Les projets inédits du CRP/ à Douchy-les-Mines - (lecurieuxdesarts.fr)

 

 

 

Frac Provence Alpes Côte d’Azur © JC Lett - Agence Kuma&Associates- Agence Toury Vallet.

Implanté à la Joliette, le Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur est installé dans un bâtiment conçu par l’architecte japonais Kengo Kuma. Il est riche d’une collection de plus de 1 000 œuvres, représentant plus de 540 artistes.

Les axes d’orientation tracés par Muriel Enjalran autour de son projet artistique et culturel ambitieux et généreux "Faire société ", son expérience de direction artistique et managériale, ses compétences professionnelles ainsi que le niveau de reconnaissance dont elle bénéficie auprès de ses pairs ont emporté la conviction du jury de sélection [et là, je reprends les termes du communiqué de presse très détaillé]. Elle propose un programme qui repose sur des formats innovants, décloisonnés et inclusifs permettant d’aller vers les publics et de faire du Frac un véritable lieu de vie pour les habitants de la Joliette et de Marseille, tout en souhaitant soutenir les artistes installés dans la Région Sud et construire avec eux et pour eux des liens professionnels nationaux et internationaux. 

Membre, depuis 2020, du comité d’experts pour l’organisation du programme culturel des Jeux Olympiques Paris 2024, elle souhaite l’inscription du Frac Provence Alpes-Côte d’Azur dans la dynamique de ces Jeux en se positionnant comme lieu relais à Marseille et dans sa région pour l’organisation de l’olympiade culturelle, et en développant un nouvel axe artistique autour du jeu et de la relation de l’art au sport.

Un programme de résidences croisées et d’invitations à des professionnels étrangers en lien direct avec les collectifs, associations et autres lieux de la Région Sud viendra favoriser le rayonnement international de la scène artistique régionale et de la collection du Frac. Pour ce faire, une partie du projet artistique sera tournée vers l’espace méditerranéen et atlantique, ses créateurs comme ses acteurs culturels. Cette politique d’ouverture, d’échanges et d’invitations permettra l'inscription du Frac dans les nombreux réseaux de lieux prescripteurs et de favoriser son rayonnement.

Titulaire d’un DESS en art contemporain rédigé sous la direction de Serge Lemoine, Muriel Enjalran a été  commissaire d’exposition indépendante, notamment commissaire associée de la première édition de la Biennale de Belleville en 2011 - dont elle fut l’un des sept co-fondateurs en 2010 - et de la Biennale internationale de Marrakech (AiM International Biennale) en 2009.

Secrétaire générale et coordinatrice des projets de d.c.a., l’association française de développement des centres d’art entre 2006 et 2015, elle fut, en 2007, à l’origine de la création de la manifestation Plein soleil – titre inspiré du film de René Clément – l’été des centres d’art contemporain, un ensemble d’événements invitant à découvrir des manifestations artistiques partout en France. Tel un parcours estival, Plein soleil / l’été des centres d’art reflète le dynamisme du réseau formé par des lieux dont la particularité est d’être établis dans des friches ou des bâtiments du patrimoine requalifiés en lieux d’art. (2)

Spécialiste de l’œuvre d’Hamish Fulton (1946), elle fut commissaire invitée par Noëlle Tissier directrice du CRAC, de son exposition monographique En Marchant présentée au Centre régional d’art contemporain Languedoc-Roussillon à Sète – 30 octobre 2013- 2 février 2014-.

Membre de l’Association Internationale des Critiques d’Art (AICA) et de la commission d’acquisition et de commande du Centre national des arts plastiques  - Collège Photographie et images animées – aux côtés de l’artiste Hicham Berrada ou d'Annabelle Ténèze, directrice des Abattoirs, musée d'art moderne et contemporain - FRAC Occitanie Toulouse, elle fut en 2015 lauréate de la résidence curatoriale de l’Hyde Park Art Center à Chicago.

(1) La ministre de la Culture a également nommé, en ce mois de décembre quatre directrices régionales des affaires culturelles. Elles prendront leurs fonctions début 2021. Bénédicte Lefeuvre – elle fut secrétaire générale de la Villa Arson à Nice de 1998 à 2004 – est nommée directrice régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Frédérique Boura directrice régionale des affaires culturelles de Normandie, Maylis Descazeaux-Roques, directrice régionale des affaires culturelles de Nouvelle-Aquitaine et Aymée Rogé directrice régionale des affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté.

Hilaire Multon, quant à lui, nommé directeur régional des affaires culturelles des Hauts-de-France a pris ses fonctions le 1er décembre dernier.

 

Exposition Una fornace a Marsiglia. Cirva. Le Stanze del vetro. Isola di San Giorgio  © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, semaine presse Biennale d'Architecture, Venise, 21-25 mai 2018.

(2) En 2018, Plein soleil avait proposé, lors de la Biennale de l'Art de Venise, un hors frontière au CIRVA dans cette ville avec Una fornace a Marsiglia. Cirva dans deux lieux emblématiques de la Sérénissime, les Stanze del Vetro à San Giorgio, la Fondation Querini Stampalia. Le Plein Soleil de 2018 dans les centres d'art contemporain. France et... Venise. - (lecurieuxdesarts.fr)

 

FRAC - 20, boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille

Le Frac est non loin du Centre photographique Marseille, un lieu dédié à la photographie sous toutes ses formes et du CIRVA ou Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques, lieu invitant des artistes et des designers à travailler le verre. Depuis 1986, plus de 250 artistes ont collaboré avec le CIRVA. Citons Pierre Charpin, Pierre Huyghe, Fabrice Hyber, François Morellet, Jean-Michel Othoniel entre 1990 et 2011 - Pour sa série des Bannières. Il avait aussi demandé à ce Centre de faire renaître de l’obsidienne à partir de la pierre ponce rapportée de l’île Lipari ; il obtiendra trois petites sculptures -, Giuseppe Penone, naturellement Pierre Soulages pour les stupéfiants cent-quatre vitraux de Conques, Ettore Sottsass ou Robert Wilson... .

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents