Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peintre caravagesque anonyme, Rome vers 1615-1620. Corbeille de fruits. Huile sur toile. 51 x 67 cm. Provenance : collection particulière. C’est d’exubérance dont fait montre le tableau et non pas d’austérité dans la couleur et le choix des motifs, multipliés dans toutes leurs combinaisons comme l’indiquent les raisins et les pommes, changeant de forme et de couleur. Les feuilles, comme marbrées, semblent exécutées au moyen d’un matériau minéral tant elles apparaissent solides. Remerciements Galerie Canesso. Paris. Cette toile sera présentée à l'exposition L’origine della Natura Morta in Italia, Rome, Galleria Borghese, 19 novembre 2016 au 22 février 2017. 

Une Biennale des antiquaires qui devient annuelle dès 2017. Une Biennale de qualité... enfin... après des errements. Paris a retrouvé sa place et peut maintenant tutoyer la TEFAF, la foire de référence mondiale. La nouvelle TEFAF New York Fall - dont le visuel sur Internet est placé sous le tableau emblématique de Francesco Hayez : Le Baiser - s'ouvre dans cinq semaines; elle sera à surveiller par le SNA et son président Dominique Chevalier avec un déplacement à New York indispensable. Parmi les marchands qui se retrouveront le 21 octobre Park Avenue Armory après leur participation à la Biennale parisienne la galerie Kevorkian, Éric Coatalem, la galerie Meyer et la galerie Chenel.

milan-succombe-aux-baisers-de-francesco-hayez-milano-cede-ai-baci-di-francesco-hayez.html et tefaf-maastricht-s-exporte-outre-atlantique-a-new-york.html

Tapisserie d’après un carton de Jean Lurçat (1892- 1966). L’Homme de Lille. H. 1, 92 x L. 0,88 m. Aubusson, Ateliers Pinton. Tissée en laine et coton (chaîne en coton, trame en laine). Signature du peintre cartonnier à droite et marque de l’atelier à gauche. Présence d’un bolduc, vers 1955. Remerciements Galerie Chevalier. Paris.

Modèle et tissage par Jon Eric Riis. Young Icarus. Tapisserie de basse lice. Trame en fils métalliques et soie, chaîne en coton. H.1,82 m x L. 0,81 m. Remerciements Galerie Chevalier. Paris.

Alexandre-François Desportes (Champigneules 1661 - 1743). Chien en arrêt devant deux perdrix. Huile sur toile, H. 90 cm ; L. 117 cm.. Signé et daté : Desportes, 1734. La composition est placée dans son cadre d'origine en bois sculpté et doré représentant tous les attributs de la chasse : trompe de chasse, fusil, épée, besace, dague, carquois rempli de flèches et son arc. La partie inférieure montre un tableau de chasse composé d'un lièvre d'une bécasse et d'une perdrix. La frise est composée d'un filet et de branchages de chêne, où feuilles et glands se mélangent. Au cœur de l'élément central supérieur, un faisceau de licteur couronné dont la famille n’a pu être identifiée. Remerciements Galerie Éric Coatalem. Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, La Biennale des antiquaires, 10 septembre 2016

Portrait de Mir Badreddin Khan. Portrait en pied sur fond de ciel bleu pâle du dignitaire, vêtu et coiffé de blanc, tenant le pommeau de son épée et celui de son sabre (talwar) dans chaque main, son katar inséré dans son patka or à riche décor floral. Grandes marges à décor floral polychrome. Page d’album. Gouache et or sur papier. Inscription d’identification en graphie nasta’liq à l’encre noire sous la miniature. École de Lucknow, circa 1780. Miniature : 23,5 x 14,7 cm.. Page : 38 x 27,5 cm.. Remerciements Galerie Kevorkian. Paris

Métate cérémoniel en forme de jaguar. Guanacaste - Nicoya – Costa Rica 300 – 700 ap.. J.-C. L.: 108 cm; H. : 40,2 cm; Largeur : 43 cm. Roche volcanique, basalte à olivine. Cette œuvre est exceptionnelle par la finesse de sa décoration et la richesse de son iconographie. L’ensemble de la sculpture est décoré de motifs en ajourage qui lui donne une grande légèreté et témoigne de la maîtrise technique des artistes du Costa Rica. D’un point de vue iconographique, on retrouve le thème du jaguar, animal emblématique et sacré pour de nombreuses civilisations précolombiennes. Remerciements Galerie Mermoz. Paris

Torse masculin. Grès gris. Cambodge. Art Khmer, époque Bakeng Xème siècle. Dimensions : 112 x 30 x 20 cm. Ce torse de divinité masculine présente les grandes caractéristiques de la statuaire de cette époque : modelé du corps, opulent et généreux, effet d’embonpoint de la divinité, muscles abdominaux et les pectoraux soulignés par un léger relief, nombril traité en creux. Le vêtement, appelé sampot, est plissé à double chute en ancre antérieure et bord supérieur rabattu à l’avant. Les jambes sont très légèrement déhanchées, les genoux sont traités en relief, et l’arête du tibia est saillante. Remerciements Galerie Jacques Barrère. Art d’extrême orient. Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, La Biennale des antiquaires, 9 septembre 2016

Alphonse-Henri Périn (Paris, 1798 – Paris, 1874). La Villa Médicis, 1827. Huile sur toile, 26,5 x 38,7 cm Signé et daté en bas vers la gauche sur la balustrade : A. PERIN. / .1827. Très précis – Périn est le digne fils de son père miniaturiste – son pinceau permet d’identifier jusqu’aux sujets des reliefs antiques enchâssés dans des cadres de stuc. Cet extraordinaire mur d’images, pris de la terrasse du Bosco, est celui de la majestueuse façade de l’Ammannati. On reconnaît, placés de part et d’autre de la fontaine de la loggia, les Lions du Capitole qui remplacent leurs pendants Médicis exilés dans les jardins Boboli et sous le porche, les Vases Borghèse achetés par Napoléon en 1807 et un moulage de l’Apollon du Belvédère. Remerciements Talabardon & Gautier, tableaux, dessins, sculptures. Paris

Jean-François Gigoux (Besançon, 1806 – Paris, 1894). Un coin de salon chez le peintre. Huile sur toile, 63.5 x 52 cm.. Monogrammé à gauche, au centre : J.G.. En son centre, dans un fauteuil capitonné sont disposés en évidence les effets personnels de Gigoux: son chapeau haut-de-forme et sa paire de gants blancs, signes distinctifs de sa condition bourgeoise, sa canne de marche, et enfin, ses cahiers ou cartons à dessins de sa main et/ou de celles de maîtres anciens qu’il rassembla passionnément. Remerciements Talabardon & Gautier, tableaux, dessins, sculptures. Paris

Giovanni Boldini (Ferrara 1842 - Paris 1931). Le port de Venise. Vers 1900-1905. Huile sur toile, 35 x 44 cm.. Signé en bas à droite Boldini. Remerciements Galleria Bottegantica, Milan

Giovanni Boldini (Ferrara 1842 - Paris 1931). Señora Matías de Errázuriz Ortúzar, née Josefna Virginia de Alvear Fernández Coronel. 1912. Huile sur toile 153 x 98,5 cm.. Signé et daté en bas à droite Boldini / 1912. Remerciements Galleria Bottegantica, Milan

Valerio Adami. Le Vasche da Bagno. 1966. Acrylique sur toile. Remerciements Galerie Daniel Templon. Paris-Bruxelles. Le Musée de l'Hospice Saint-Roch, Issoudun vient de consacrer une exposition à cet artiste : Valerio Adami. De la ligne à la couleur (18 juin-11 septembre 2016) 

Plaque ovale avec méduse. Bronze. Italie du nord. Deuxième moitié du XVIe siècle. H. 23 cm ; L. 18 cm. Remerciements Galerie Sismann, sculpture européenne ancienne. Paris

Détail du Bouclier avec le visage de Méduse. Plâtre modelé par Peter Bruckmann et peint par Arnold Böcklin. Diamètre 60,5 cm.. Arnold Böcklin (Bâle, 1827 – San Domenico di Fiesole 1901) et Peter Bruckmann (1850-1925). Provenance : Fiesole (Florence), collection des descendants directs du sculpteur Peter Bruckmann (gendre du peintre Arnold Böcklin). Remerciements Galerie Maurizio Nobile. Paris-Bologne © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, La Biennale des antiquaires, 10 septembre 2016

Tête de Gorgone. Terre cuite. École italienne, première moitié du XIXe siècle. Remerciements Galerie Mendes, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Paris, La Biennale des antiquaires, 10 septembre 2016

Gilles Kraemer

Biennale des antiquaires

samedi 10 - dimanche 18 septembre 2016

Grand Palais – Avenue Winston Chrurchill 75008 Paris

Tous les jours de 11 heures à 20 heures Nocturne jusqu’à 23 heures jeudi 15 septembre

Entrée : 35 €

www.biennale-paris.com

Voir les précédents billets

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2016/09/la-28e-biennale-des-antiquaires-met-le-turbo.html

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2016/09/la-28e-biennale-des-antiquaires-2016-revient-dans-la-cour-des-grands-ii.html

 

 

Tag(s) : #Marché de l'art, #Salons et foires d'art

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :