Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Éventail plissé. Entre 1894 et 1902. Parchemin monté sur des lames en écaille, plume, encre de Chine, fleur à l'aquarelle au revers. H. 31 cm ; l. 60,5 cm (hors tout (sans l'anneau)) © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : Alexandra Vaquero.

La Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu (SAMBH) a été fondée en 2011. Très active, cette association, présidée par Guy de Lasteyrie, avait déjà offert deux tableaux de Léon Bonnat au musée Bonnat-Helleu de Bayonne en 2016. http://www.lecurieuxdesarts.fr/2016/07/deux-tableaux-de-leon-bonnat-offerts-au-musee-bonnat-helleu-a-bayonne-par-la-societe-des-amis-du-musee-

Cette institution bayonnaise est fermée depuis avril 2011. La réouverture du musée, dirigé par Sophie Harent, conservateur en chef, est prévue normalement fin 2019. Son projet de rénovation et d'extension est mené par l'agence d'architecture Brochet Lajus Pueyo.

Lors de l'assemblée générale du 3 juillet 2017, la SAMBH a annoncé l'acquisition de trois œuvres qu'elle a offertes à l'institution. Un éventail acquis pour 600 € hors frais le 28 février 2017 à Morlaix et deux tableaux de Léon Bonnat (1833-1922) : Portrait de madame Pascault pour 1700 € hors frais le 27 septembre 2016 et Portrait de vieillard, 5200 € hors frais le 8 avril 2017 à Bordeaux. 

Éventail plissé. Entre 1894 et 1902. Parchemin monté sur des lames en écaille, plume, encre de Chine, fleur à l'aquarelle au revers. H. 31 cm ; l. 60,5 cm (hors tout (sans l'anneau)) © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : Alexandra Vaquero.

Léon Bonnat a entretenu, tout au long de sa vie et de sa carrière, des liens étroits avec d’autres artistes, peintres et sculpteurs, mais également avec nombre de personnalités de la vie littéraire et musicale.

Les noms qui figurent sur l’éventail sont ceux d’amis proches tels Jean-Léon Gérôme (1824-1904), Jean-Jacques Henner (1829-1905) ou Charles-Marie Widor (1844-1937), parfois membres de l’Institut, comme lui. Bonnat avait été élu en 1881 au siège n° VII, précédemment occupé par son maître Léon Cogniet. L’identité du dédicataire n’est pas connue pour le moment. L’entrée de cet objet dans les collections souligne et d’illustre la sociabilité de l’artiste à Paris.

Inscription à la plume et encre de Chine, portée avec 3 mesures de croches et un texte, sous la portée : Je suis un Dieu je suis l'Amour ! Inscription à la plume et encre de Chine : Ch M Widor / 1894. Inscription, en haut, à la plume et encre de Chine : Jean Béraud 94. Inscription à la plume et encre de Chine : R. de St Marceaux, puis dessin d'un peintre assis, devant un chevalet, dans l'herbe, dessinant, coiffé d'un chapeau chinois [le chevalet forme la lettre A, première lettre du mot "Arcos"]. Inscription à la plume et encre de Chine : dessin d'un homme debout de trois quarts vers la droite, tenant un chapeau haut-de-forme derrière son dos avec en-dessous, le mot "Jeanniot". Inscription à la plume et encre violette : dessin de fleur suivi de la signature de Suzette Lemaire. Inscription à la plume et encre de Chine : dessin de deux chats, l'un de dos à gauche, l'autre de face, derrière lui, à droite avec en-dessous, "L. Eug. Lambert / 1895" et au-dessus : "JL Gérôme". Inscription à la plume et encre de Chine : Si les femmes étaient plus discrètes, les hommes seraient plus / entreprenants - G. de Puto Thi[?]. Inscription à la plume et encre noire : JL Gérôme 8 mai 1902. Inscription à la plume et encre de Chine : A de la Gandara 1899 [souligné]. Inscription à la plume et encre de Chine : Gabriel Fauré. Inscription à la plume et encre violette : II Henner 3 Juin 1896. Inscription à la plume et encre violette : Ernest Hebert 1897. Inscription à la plume et encre de Chine : Victorien Sardou 31 mars 1896. Inscription à la plume et encre de Chine : Bartet. Inscription à la plume et encre de Chine : Edouard Detaille. Inscription, à l'encre violette : Eug. Guillaume Une larme ! / 27 novembre 1894. Inscription à l'encre violette : Madeleine Lemaire 1894 [date d'une autre écriture, à la plume et encre de Chine]. Inscription à l'encre violette : Vivent les Archanges !! Ln Bonnat 94 [dernier chiffre d'une autre écriture, à la plume et encre de Chine.

Léon Bonnat. Portrait de madame Pascault. 1865. Huile sur toile. H. 74 cm ; l. 59,5 cm (sans cadre). Signé et daté, au centre à gauche : Ln Bonnat / 1865. L'épouse de Félix (ou Félix-Léon) Pascault est représentée de face, en buste, dans un ovale ; vêtue d'un châle bleu, elle porte la main gauche à sa joue © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : Alexandra Vaquero.

Le modèle est l'épouse du banquier Félix Pascault, notable du Pays basque, propriétaire de la villa "Les Mouettes" à Biarritz. Portraituré par Léon Bonnat huit années plus tôt (Salon de 1857 ; tableau non localisé mais connu par la photographie), il avait assuré le transfert à Rome de la subvention accordée par la ville de Bayonne à Léon Bonnat pendant son séjour italien, entre 1858 et 1861. Leur fils, Léon Pascault, maire de Saint-Martin-de-Seignanx, fut un ami de l'artiste. Il se sépara en 1891, en accord avec le peintre, de plusieurs œuvres de Léon Bonnat acquises par son père, dont Non piangere et la Rue à Jérusalem, tableau de 1870 présenté à l’Exposition universelle de 1878.

Ce portrait précoce de Léon Bonnat offert par la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu enrichit judicieusement les collections du musée. Il rejoint des tableaux des années 1860 tels les portraits de Jules et Gabrielle Labat, d’Albert Lacaze (1864), d’Anne Marie Florentine Sarvy (1865), mère de Léon Bonnat, acquis par le musée en vente publique à Paris en 2011.

 

 

Léon Bonnat. Portrait de vieillard. 1856. Huile sur toile. H. 100,3 cm ; l. 81,3 cm ; E. 2,1 cm (sans cadre) ; H. 122,7 cm ; l. 105,5 cm ; E. 3,7 cm. Signé et daté en haut à droite, en brun : L [n en exposant] Bonnat - / 1856. Un vieillard barbu, le front dégarni, est représenté accoudé, assis de face ; il porte une tunique brune © Bayonne, musée Bonnat-Helleu / cliché : Alexandra Vaquero.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 12 décembre 2015 à l'INHA (Paris), Guy Saigne a soutenu sa thèse de doctorat de l'Université Paris-Sorbonne (Paris IV) : Léon Bonnat (1833-1922) portraitiste. Catalogue raisonné des portraits peints, dessinés et gravés sous la direction du professeur Barthelémy Jobert. Brillamment soutenu, ce travail lui a valu la mention très honorable avec les félicitations du jury à l'unanimité, la plus haute récompense décernée par l'université. "Léon Bonnat (1833-1922) reçoit sa formation artistique en Espagne, puis dans l’atelier parisien du peintre Léon Cogniet, enfin à Rome. Ses premières grandes compositions religieuses lui apportent très tôt le succès, la renommée, les commandes de l’État, et ses scènes de genre italiennes ou orientalistes sont achetées par la clientèle privée. Vers le milieu des années 1870, il se tourne définitivement vers la peinture de portrait dans laquelle il remporte un immense succès faisant de lui, selon ses contemporains, l’un des plus grands portraitistes de son époque. Il peint les portraits des représentants de la classe dirigeante et fortunée française ou étrangère, en particulier américaine, jusqu’à la Première Guerre mondiale. Il pratique ce genre jusqu’à la fin de ses jours, laissant derrière lui, au-delà des portraits d’amis artistes ou de membres de sa famille, une exceptionnelle « galerie » des personnalités du moment, aristocrates, hommes politiques, grands bourgeois français et étrangers, dont quelques œuvres « iconiques » qui marquent la mémoire collective."

Sa thèse est publiée par les éditions Mare & Martin. Une souscription est ouverte dès maintenant.

Guy Saigne, l'un des membres fondateurs de la SAMBH, est vice-président de cette société.

Antoine Prodhomme 

L'auteur de cet article est membre du conseil d'administration de la Société des Amis du Musée Bonnat-Helleu depuis juin 2012.

 

SAMBH amis-musee-bonnat-helleu.org/la-societe/fonctionnement/

Musée Bonnat-Helleu webmuseo.com/ws/musee-bonnat-helleu/app/report/index.html

Léon Bonnat et thèse de Guy Saigne : saigne.com/ 

 

Tag(s) : #Musées, #Marché de l'art, #Patrimoine, #Livres