Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Ombres de Man Ray planent sur la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson
Shadows d'après Man Ray. Tissage Atelier Pierre Legoueix (Aubusson, 1938). © Étude Cannes Enchères

Actualisé mercredi 20 juillet 2016. Entretien à Aubusson avec Bruno Ythier, conservateur de la Cité internationale de la tapisserie Aubusson.

Nous présentant cette tapisserie de Man Ray, Bruno Ythier, conservateur de la Cité internationale de la tapisserie Aubusson note que "l'on est est dans la logique de copie de peinture qu'aimait Marie Cuittoli, ici non d'après un tableau mais d'après une photographie. Pour obtenir des dégradés c'est tout le savoir-faire des "faiseurs de chair" d'Aubusson, capables de tels dégradés de couleurs dans une même tonalité, qui fut sollicité. Mais au lieu que ceci soit réservé à un visage comme habituellement, c'est toute la tapisserie qui fut tissée de la sorte, pour obtenir toutes ces nuances de variation dans les gris."

Et après ? "Un marché public de restauration va être lancé. Précédemment, une étude avec le C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France) étudiera la nature du voile gras la recouvrant, sans doute de la nicotine, les problèmes liés à la mise sur châssis de cette tapisserie."

 

Les Ombres de Man Ray planent sur la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson





Bruno Ythier, conservateur de la Cité international de la tapisserie Aubusson © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 21 juillet 2016, Aubusson
Shadows d'après Man Ray. Tissage Atelier Pierre Legoueix (Aubusson, 1938) © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 20 juillet 2016, Cité internationale de la tapisserie Aubusson
Shadows d'après Man Ray. Tissage Atelier Pierre Legoueix (Aubusson, 1938) © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 20 juillet 2016, Cité internationale de la tapisserie Aubusson
Shadows d'après Man Ray. Tissage Atelier Pierre Legoueix (Aubusson, 1938) © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 20 juillet 2016, Cité internationale de la tapisserie Aubusson

Shadows d'après Man Ray. Tissage Atelier Pierre Legoueix (Aubusson, 1938) © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 20 juillet 2016, Cité internationale de la tapisserie Aubusson

Publication du 2 juillet 2016

Une campagne de mécénat a été lancée pour l'acquisition de la tapisserie Shadows de Man Ray (Philadelphie 1890 - 1976 Paris). Le 1er juin 2016, la très jeune plateforme de financement participatif Agoradon, créée en 2016, spécialisée dans des projets liés à l'art, au patrimoine et à la mémoire, a lancé cette campagne de collationnement de fonds - 19 500 euros - sur un montant initial de 62 500 €. 

Le financement de Shadows, préempté par l'État en avril 2016, a été en partie soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication, par le biais du Fonds du Patrimoine, et par les collectivités territoriales. La Cité de la tapisserie fait appel au grand public pour la réunion des 19 500 euros restant pour l'acquisition de cette œuvre qui viendra enrichir ses collections. Cette institution creusois ouvre au public le 10 juillet 2016.

Unique en son genre, Shadows est la seule tapisserie tissée d'après une photographie de Man Ray, prise en 1925-1926. Elle appartient à la série de rayogrammes de ce photographe dadaïste puis surréaliste Mr and Mrs Woodman, faite à partir de mannequins de bois. Le carton à l’échelle 1 du tissage (181,6 x 143,5 cm) est un agrandissement photographique effectué par Man Ray.

Marie Cuttoli, collectionneuse d’art et gérante de l’atelier de tapis d’art Myrbor, eut l'idée de faire tisser des tapisseries d’artistes de l’avant-garde et de faire connaître cette production textile inédite aux États-Unis. Shadows appartient à cette série unique de tapisseries comprenant des œuvres tissées d’après Braque, Léger, Miro, Picasso ou Le Corbusier.Tissée dans l'atelier Pierre Legoueix à Aubusson, en 1938, elle sera exposée au Museum of Art de San Francisco en 1939.

Cette tapisserie, le seul tissage connu réalisé d'après Man Ray, pourrait être la première tapisserie d'Aubusson dont la maquette et le carton sont issus d'un tirage photographique.

Chaque don est déductible de son impôt à hauteur de 66% de sa valeur. Ce 20 juillet 2016, la consultation de la plateforme annonce 1 080 euros soit 6% des 19 500 euros souhaités.

Gilles Kraemer (entretien à Aubusson  avec Bruno Ythier  et d'après le dossier de presse)

Cité internationale de la tapisserie

Rue Williams-Dumazet

23200 Aubusson

juillet - août, 10h à 18h, du mercredi au lundi. Le mardi de 14h à 18h

septembre - décembre &  février - juin, 9h30 à12h et 14h à18h, du mercredi au lundi, fermeture le mardi

fermeture annuelle en janvier

Pour se rendre à Aubusson, au départ de la gare Paris-Austerlitz, ligne Paris-Toulouse, Paris-Limoges ou Paris-Brive. Arrêt à La Souterraine puis TER La Souterraine-Aubusson (autocar).

Internet Cité internationale de la tapisserie  cite-tapisserie.fr

Internet Agoradon  agoradon.com/fr/categories/patrimoine

Les Ombres de Man Ray planent sur la Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson
La Cité internationale de la tapisserie vue par l’agence TERRENEUVE © TERRENEUVE

L’agence d’architecture TERRENEUVE, créée en 2000 à Paris par Nelly Breton et Olivier Fraisse, a été désignée lauréate du concours pour le projet de Cité internationale de la tapisserie en 2012, associée au cabinet de muséographie Paoletti & Rouland
Tag(s) : #Musées, #Patrimoine, #Marché de l'art, #Entretien à 210 km-h