Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Galerie Friedman Benda à New York avec Julien Salaud

© photographie Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Partir pour New-York pour voir le travail de Julien Salaud, pourquoi pas comme prétexte ! Avec également celui des expositions consacrées à l'incroyable collection cubiste – superbes Juan Gris dans une comparaison stupéfiante avec les Georges Braque, Pablo Picasso et Fernand Léger (son immense Typographe (1918-1919) est un grand choc dans la dernière salle) – offerte par Leonard A. Lauder au Met ou celle des Papiers découpés de Henri Matisse au MoMA – non vue à Londres puisque n'y étant pas comme ''envoyé spécial''.

Onze artistes sont réunis dans le vaste espace de la galerie Friedman Benda, dans le quartier de Chelsea, dans un beau parcours que certains de nos Frac ou institutions envieraient, l'exposition Apocryphal Times s'ordonnant autour de la notion de temporalité. Sculptures, installations, dessins, vidéo, performance, photographie dans des rémanences de la mémoire ou de la ruine, des anxiétés du futur, des histoires, des mythes ou des théories scientifiques, du passé, chacun de ses artistes d'horizons différents immortalise le temps à l'aune de son expérience et de sa sensibilité. 

Hedwige Jacobs, Sharing shadows, Yesterday, Blood shadows, Red, 2014. Encre sur papier. 48,3x 61 cm chaque dessin  //  Diana Al-Hadid, Drawing tense (panneau en hauteur) 2012. Polymère, gypse, fibre de verre, gypse, tableau, plâtre, bois, acier, peinture. 288,3 x 176,5 x 6,4 cm  &  Choke gold, 2014. Polymère, gypse, fibre de verre, acier, peinture. 162,6 x 147,3 x 8,3 cm  //  Mark Stafford, Standing wave of perception amongst harmonic interférence (œuvre isolée), 2012. Mousse, miroirs. 185,4 x 134,6 x 66 cm  &  Patterning duality betwen light and matter (oeuvre sur le mur), 2014. Mousse et miroirs. 127 X 180,3 x 73,7 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Hedwige Jacobs, Sharing shadows, Yesterday, Blood shadows, Red, 2014. Encre sur papier. 48,3x 61 cm chaque dessin  //  Diana Al-Hadid, Drawing tense (panneau en hauteur) 2012. Polymère, gypse, fibre de verre, gypse, tableau, plâtre, bois, acier, peinture. 288,3 x 176,5 x 6,4 cm  &  Choke gold, 2014. Polymère, gypse, fibre de verre, acier, peinture. 162,6 x 147,3 x 8,3 cm  //  Mark Stafford, Standing wave of perception amongst harmonic interférence (œuvre isolée), 2012. Mousse, miroirs. 185,4 x 134,6 x 66 cm  &  Patterning duality betwen light and matter (oeuvre sur le mur), 2014. Mousse et miroirs. 127 X 180,3 x 73,7 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Hedwige Jacobs, Sharing shadows, Yesterday, Blood shadows, Red, 2014. Encre sur papier. 48,3x 61 cm chaque dessin  //  Diana Al-Hadid, Drawing tense (panneau en hauteur) 2012. Polymère, gypse, fibre de verre, gypse, tableau, plâtre, bois, acier, peinture. 288,3 x 176,5 x 6,4 cm  &  Choke gold, 2014. Polymère, gypse, fibre de verre, acier, peinture. 162,6 x 147,3 x 8,3 cm  //  Mark Stafford, Standing wave of perception amongst harmonic interférence (œuvre isolée), 2012. Mousse, miroirs. 185,4 x 134,6 x 66 cm  &  Patterning duality betwen light and matter (oeuvre sur le mur), 2014. Mousse et miroirs. 127 X 180,3 x 73,7 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Hedwige Jacobs, Sharing shadows, Yesterday, Blood shadows, Red, 2014. Encre sur papier. 48,3x 61 cm chaque dessin // Diana Al-Hadid, Drawing tense (panneau en hauteur) 2012. Polymère, gypse, fibre de verre, gypse, tableau, plâtre, bois, acier, peinture. 288,3 x 176,5 x 6,4 cm & Choke gold, 2014. Polymère, gypse, fibre de verre, acier, peinture. 162,6 x 147,3 x 8,3 cm // Mark Stafford, Standing wave of perception amongst harmonic interférence (œuvre isolée), 2012. Mousse, miroirs. 185,4 x 134,6 x 66 cm & Patterning duality betwen light and matter (oeuvre sur le mur), 2014. Mousse et miroirs. 127 X 180,3 x 73,7 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Restons dans le parcours de cette exposition. Les quatre dessins Yesterday, Sharing shadows, Blood shadows et Red d'Hedwige Jacobs (née en 1971, Pays-Bas) capturent des gens apparemment isolés mais liés dans un maillage de fils ou de cordes comme s'ils étaient des marionnettes ; s'ils arrivent à s'en défaire, à se séparer et à s'éparpiller, ils laissent derrière eux une ombre rouge ou des corps ensanglantés et des pendus. Diana Al Hadid (née en 1981, Syrie) intervient avec Drawing tense et Ckoke gold directement sur des murs de gypse, travail me faisant souvenir de moucharabieh, dans un grattage arachnéen recouvert de gris, bleu et or, un travail flottant, des empreintes d'un temps en déliquescence, un temps en érosion. Des mousses suspendues, sculptées et bleuies de l'étasunien Mark Lawrence Stafford (né en 1978) Standing wave of perception amongst harmonic interference et Patterning duality between light an matter, que dire ? S'agit-il de glaciers, de montagnes aux lacs profonds ou d'immenses vaisseaux spatiaux tels ceux de La Guerre des étoiles, pour une hésitation entre conscience, réalité ou devenir galactique ? Vous seul en déciderez et imaginerez un temps présent ou futur.

Ali Schmeitz, Twiwted hourglass generator II, 2013. Crayon sur papier. 243,8 x 152,4 cm et 243,8 x 152,4 cm   //   Lars Fisk, Dodge ball, 2014. Acrylique, vinyl, morceaux de voiture, 2014. Diamètre 152,4 cm   //   Juanli Carrión, ''Ruin'' New York 11-04-2011, 2012. Photographie. 152,4 x 224,8 cm. Édition à cinq exemplaires © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Ali Schmeitz, Twiwted hourglass generator II, 2013. Crayon sur papier. 243,8 x 152,4 cm et 243,8 x 152,4 cm   //   Lars Fisk, Dodge ball, 2014. Acrylique, vinyl, morceaux de voiture, 2014. Diamètre 152,4 cm   //   Juanli Carrión, ''Ruin'' New York 11-04-2011, 2012. Photographie. 152,4 x 224,8 cm. Édition à cinq exemplaires © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Ali Schmeitz, Twiwted hourglass generator II, 2013. Crayon sur papier. 243,8 x 152,4 cm et 243,8 x 152,4 cm // Lars Fisk, Dodge ball, 2014. Acrylique, vinyl, morceaux de voiture, 2014. Diamètre 152,4 cm // Juanli Carrión, ''Ruin'' New York 11-04-2011, 2012. Photographie. 152,4 x 224,8 cm. Édition à cinq exemplaires © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Aili Schmeltz (née ne 1975 aux États-Unis) montre ses immenses dessins : Twisted hourglass generator I et II, jouant des lignes droites et diagonales ininterrompues, dans une recréation de figures géométriques. Au milieu de la pièce, l'étrange objet de Lars Fisk (né en 1970 aux États-Unis) est posé, l'immense boule vitrée de Dodge Ball, avec le nom de Ford inscrit sur la carrosserie. Si, encore on pouvait conduire cet engin dans l'espace mais impossible d'y entrer : pas de porte. Un rêve, une illusion d'évasion vers un autre temps, finalement impossible avec cette voiture spatiale qui nous renvoie vers notre Terre dont l'espagnol Juanli Carrión (né en 1982) saisit les images de Google, agrandies à l'extrême jusqu'à une image totalement illisible, telle la fantomatique impression de Ruin New York 11-04-2011 accompagnant une vidéo.

Valerie Hegarty, Parent's bedroom, 2014. Toile, bois, papier tapisserie. Dimensions variables   //    Cesar Cornejo, Trepanation 1, 2, 3, 4, 2014. Brique et aluminium. 19 x 24 x 11,5 cm. Édition à trois ex.  &  Museumorphosis 1, 2, 3, 2014. Brique, bois et aluminium. 90 x 60 x 5 cm. Édition à trois ex.   //   Jessica Lagunas, 33-42. ''Por siempre joven'' (Forever young), 2004-2012. Tambour à broder en bois, cheveux de l'artiste, soie noire. 10 tambours encadrés, chacun 25,4 cm x 25,4 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Valerie Hegarty, Parent's bedroom, 2014. Toile, bois, papier tapisserie. Dimensions variables   //    Cesar Cornejo, Trepanation 1, 2, 3, 4, 2014. Brique et aluminium. 19 x 24 x 11,5 cm. Édition à trois ex.  &  Museumorphosis 1, 2, 3, 2014. Brique, bois et aluminium. 90 x 60 x 5 cm. Édition à trois ex.   //   Jessica Lagunas, 33-42. ''Por siempre joven'' (Forever young), 2004-2012. Tambour à broder en bois, cheveux de l'artiste, soie noire. 10 tambours encadrés, chacun 25,4 cm x 25,4 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Valerie Hegarty, Parent's bedroom, 2014. Toile, bois, papier tapisserie. Dimensions variables   //    Cesar Cornejo, Trepanation 1, 2, 3, 4, 2014. Brique et aluminium. 19 x 24 x 11,5 cm. Édition à trois ex.  &  Museumorphosis 1, 2, 3, 2014. Brique, bois et aluminium. 90 x 60 x 5 cm. Édition à trois ex.   //   Jessica Lagunas, 33-42. ''Por siempre joven'' (Forever young), 2004-2012. Tambour à broder en bois, cheveux de l'artiste, soie noire. 10 tambours encadrés, chacun 25,4 cm x 25,4 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Valerie Hegarty, Parent's bedroom, 2014. Toile, bois, papier tapisserie. Dimensions variables   //    Cesar Cornejo, Trepanation 1, 2, 3, 4, 2014. Brique et aluminium. 19 x 24 x 11,5 cm. Édition à trois ex.  &  Museumorphosis 1, 2, 3, 2014. Brique, bois et aluminium. 90 x 60 x 5 cm. Édition à trois ex.   //   Jessica Lagunas, 33-42. ''Por siempre joven'' (Forever young), 2004-2012. Tambour à broder en bois, cheveux de l'artiste, soie noire. 10 tambours encadrés, chacun 25,4 cm x 25,4 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Valerie Hegarty, Parent's bedroom, 2014. Toile, bois, papier tapisserie. Dimensions variables // Cesar Cornejo, Trepanation 1, 2, 3, 4, 2014. Brique et aluminium. 19 x 24 x 11,5 cm. Édition à trois ex. & Museumorphosis 1, 2, 3, 2014. Brique, bois et aluminium. 90 x 60 x 5 cm. Édition à trois ex. // Jessica Lagunas, 33-42. ''Por siempre joven'' (Forever young), 2004-2012. Tambour à broder en bois, cheveux de l'artiste, soie noire. 10 tambours encadrés, chacun 25,4 cm x 25,4 cm © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Valerie Hegarty (née en 1967 aux États-Unis) se penche sur sa jeunesse, l'appartement familial dont elle nous livre l'image totalement dévastée de Parent's Bedroom dans son installation de couches de papiers tapisseries -très Buren- arrachées des murs et du sol, tel un temps gratté, remonté, des fouilles archéologiques. Ce temps, Jessica Lagunas (née en 1971 au Nicaragua), l'a supendu avec sa série Por siempre joven (Forever young), dix tambours à broder en bois, avec sa performance, des chiffres 33 à 42 qu'elle a brodés sur une soie noire avec ses cheveux gris. Cesar Cornejo (né en 1966 au Pérou) mixte le temps présent de l'urbanité et le passé de la civilisation Paracas de l'ancien Pérou, mêlant dans quatre Trepanation la tradition de la déformation crânienne par l'allongement et des constructions de Lima, alliance de l'ancien et de l'actuel qu'il renouvelle en imaginant dans ses Museumorphosis, les new yorkais Whitney, New Museum et Guggenheim construits de briques.  

Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm   //   Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm   //   Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm   //   Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm   //   Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York
Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm  &  Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm   //   Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Tamara Kostianovsky, Dead Weight (carte de l'Afrique), 2012. Peaux grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métalliques. 762 X 154,9 x 61 cm & Levitating (carte de l'Amérique du sud), 2012. Peau grattées, pigments secs, sacs de sable, chaînes, crochets métallique. 762 X 154,9 x 61 cm & Archeological Finf I, 2014. Peau de mouton retournée, résine, bois, glace. 81.3 x 78,7 x 180,3 cm // Julien Salaud, Grotte stellaire, 2014 © photographies Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Friedman Benda, New York

Tamara Kostianovsky (née en 1974 en Israël), commissaire associée de cette exposition, propose dans l'avant dernière pièce les deux très forts Dead whight et Leviating et l'étrange Archeological find I, maquette d'un New York de parallélépipèdes couverts de glace entée dans un corps en putréfaction, œuvre dans lequel quelques correspondances avec Berlinde de Bruyckere se ressentent. Deux grandes cartes de l'Afrique et de l'Amérique du sud, suspendues, faites de peau tannées cousues l'une à l'autre, les États et la délimitation de leurs frontières bien figurés. Une impression étonnante entre le passé, le colonialisme ou des migrations, des sacs servant de contre-poids à ces évocations géographiques de ces deux continents accrochés à de lourdes chaines.

En final de ce beau parcours, comme une grande respiration et une évasion, après la présence très angoissante des trois œuvres de Tamara, La Grotte stellaire, troisième du nom de Julien Salaud (né en 1977) - après celles du Palais de Tokyo en 2012 puis d'Art Garden 2013 au Singapore Art Museum de Singapour -, cachée derrière des rideaux noirs. Connivence entre Julien et Tamara car celle-ci, lorsqu'elle s'était rendue à Paris pour la ré-ouverture du palais de Tokyo, avait vu dans la salle Alice Gray La Grotte stellaire I. Sans doute gagnée par la fatigue, elle s'était assoupie quelques instants dans ce lieu immense et silencieux, bercée par la cavalcade silencieuse de la frise des cervidés le long des murs. Son rêve était de la revoir un jour et de revivre ces moments. Rêve exhaussé, instant de silence et de recueillement dans cette évocation du monde cosmique, animal et chamanique de Julien Salaud construit d'un réseau de clous reliés entre eux par des fils de coton, monde baigné d'une lumière bleue faisant ressortir la blancheur des fils. Voyage dans des temps anciens.

Exposition presque muséale chez Gogasian pour Picasso & the camera. Silence religieux régnant dans l'immense galerie. Seul souvenir que vous pourrez emporter, vous coûtant 100 $ : le gros catalogue. Celui de la collection Lauder ne vaut que 65 $.

A quatre rues, exposition Quentin Garel et son bestiaire, dessins et sculptures à la galerie Bertrand Delacroix. Je n'ai pu la voir, jour de fermeture le lundi, lors de mon passage.

                                                             Gilles Kraemer (déplacement à titre personnel)

Apocryphal times

30 octobre – 20 décembre 2014

Friedman Benda

515 West 26the Street

New York, NY 10001

www.friedmanbenda.com

Commissariat : Thorsten Albertz directeur de la galerie Friedman Benda et l'artiste Tamara Kostianovsky

 

Picasso & the camera

28 octobre 2014 – 3 janvier 2015

Gagosian Gallery

522 West 21th St Street

New York, NY 10001

www.gagosian.com

 

Quentin Garel Bestiary

6 novembre – 13 décembre 2014

Bertrand Delacroix Gallery

535 W 25th Street

New York, NY 10001

http://www.bdgny.com

 

Cubism : The Leonard A. Lauder collection

20 octobre 2014 – 16 février 2015

The Metropolitan Museum of Art - New York

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2014/10/georges-braque-juan-gris-fernand-leger-pablo-picasso-la-fabuleuse-collection-cubiste-de-leonard-a-lauder-presentee-au-metropolitan-museum

Les papiers découpés d'Henri Matisse

12 octobre 2014 – 8 février 2015

Museum of Modern Art - New York

http://www.moma.org/visit/calendar/exhibitions/1469

 

Galerie Friedman Benda à New York avec Julien Salaud

© photographie Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Gagosian, New York

Galerie Friedman Benda à New York avec Julien Salaud

© photographie Le curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2014, galerie Bertrand Delacroix, New York

Tag(s) : #Brèves de New York

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :