Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

 

Gilles Kraemer

 

Dove sono i bei momenti / Di dolcezza, e di piacer ? Sono di ritorno a Venezia, al Teatro La Fenice.

Cet opéra est visible jusqu'au 28 octobre 2021 sur  https://www.france.tv/spectacles-et-culture/2063273-ottone-in-villa-de-vivaldi-au-teatro-la-fenice.html

 

Répétition générale d’Ottone in villa © Michele Crosera.

La Fenice rouvre. Au public. Après quatre concerts donnés par l’Orchestre et le Chœur de La Fenice, en direct sur You Tube, Facebook et Instagram, portes fermées au public.

https://www.youtube.com/watch?v=0cFpnrKisq0           https://www.youtube.com/watch?v=ZjMzX-tL18E

https://www.youtube.com/watch?v=IJpjZV3ScnI          https://www.youtube.com/watch?v=pKzHpXAxMXM

Premier concert en public, celui du 5 juillet. Suivi, les 9 et 11 d’un concert consacré à Händel. Et maintenant, le lyrique. La saison recommence avec Ottone in villa d’Antonio Vivaldi, drame en trois actes du librettiste Domenico Lalli. Quatre représentations seulement de cet opéra du Prêtre roux, dans un nouvel aménagement de la salle, rendu obligatoire par les conséquences de sécurité et de distanciation imposées par les mesures du Covid-19.

 

Projet de la structure scénique © Massimo Checchetto.

Une nouvelle façon de création d’œuvres musicales, en direct, avec des spectateurs, comme le souligne Fortunato Ortombina, surintendant et directeur artistique de La Fenice. Nous avons totalement réinventé le parterre, la fosse et la scène. L’espace de l’orchestre où les fauteuils ont été ôtés est devenu celui des musiciens. Une installation permanente, un plan incliné a été installée, recouvrant la fosse orchestrale où prennent place les chanteurs, une soixantaine de spectateurs étant maintenant assis sur la scène. D’autres sont des loges. Ceci fait penser à la quille en bois d’un navire en construction, le public étant à la proue. Non l’image d’un naufrage mais plutôt celle d’une arche qui nous conduit tous vers un monde nouveau. Une chose est certaine : La Fenice reste toujours la salle la plus belle du monde.

 

Teatro La Fenice © Ufficio stampa.

Ouverture avec Ottone in villa, dans une nouvelle mise en scène. A la direction Diego Fasolis, dirigeant pour la première fois cet opéra, expert de la musique vivaldienne à la tête de l’orchestre du Teatro La Fenice et un cast de chanteurs baroqueux. (1).

 

 

Répétition générale d’Ottone in villa © Michele Crosera.

Drame musical in trois actes, livret du napolitain Domenico Lalli, d’après le livret Messalina de Francesco Maria Piccioli, Ottone in villa est le premier opéra d’Antonio Vivaldi (1678-1741). Il fut créé le 17 mai 1713 à Vicence, année où le Prêtre roux, reconnu comme un des plus importants compositeurs, fut nommé chef du chœur de l’Ospedale della Pietà de Venise.

Une représentation avec seulement cinq chanteurs, pas de chœur, un orchestre de petite dimension pour un opéra immoral racontant les intrigues de Cléonilla face à un naïf Ottone qu’elle ne cesse de trahir.

 

Ottone in villa. Dramma per musica in tre atti RV 729

Musique d’Antonio Vivaldi

Livret de Domenico Lalli, d’après Messalina de Francesco Maria Piccioli, musique de Carlo Pallavicino (1680)

10, 12, 14 et 15 juillet 2020

Teatro La Fenice - Venise

https://www.teatrolafenice.it/

Cleonilla, aimée de Ottone, soprano Giulia Semenzato. Nous l’avions entendue, cet automne 2019, à l’Opéra Comique dans Ercole amante de Cavalli http://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/11/le-triomphant-treizieme-travail-de-cavalli-ercole-amante-opera-comique.html

Ottone, empereur de Rome, contralto Sonia Prina

Caio Silio, très beau jeune homme, aimé de Cleonilla, soprano [à la création rôle chanté par le castrat Bartolomeo Bartoli] Lucia Cirillo

Decio, confident d’Ottone, ténor Valentino Buzza

Tullia, maîtresse de Caio, soprano Michela Antenucci

Orchestre du Teatro La Fenice sous la direction de Diego Fasolis. Continuo : Diego Fasolis et Andrea Marchiol clavecin ; Alessandro Zanardi violoncelle ; Francesco Tomasi théorbe

mise en scène Giovanni Di Cicco

scénographie Massimo Checchetto

costumes Carlos Tieppo

lumières Fabio Barettin

La représentation du 14 juillet, enregistrée par Oxymore Productions, sera transmise en différé sur culturebox.fr

 

En attendant, écoutez https://www.youtube.com/watch?v=RRpjMWKFk50 

Regardez quelques minutes de la représentation à La Fenice https://www.facebook.com/teatrolafenice/videos/414610916123152/

Prochains concerts. Jeudi 16 juillet avec la Sérénade en mi bémol majeur opus 7 de Richard Strauss et la Sérénade n°10 en si bémol majeure KV 361 Gran Partita de Wolfgang Amadeus Mozart. Le lendemain, Antonio Vivaldi et Tomaso Albinoni.

Prochains récitals. Mercredi 22 juillet, Alex Esposito basse, dans des airs de Verdi, Gounod, Berlioz, Offenbach. Le lendemain Francesco Meli, ténor et Luca Salsi, baryton, dans des airs verdiens.

 

(1) Marcus Salvius Otho (32-69 après Jésus-Christ) fut empereur quelques mois au début de l’an 69, l'année dite des quatre empereurs. Il se suicida en avril de la même année.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article