Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Le treizième travail de Cavalli, Ercole amante, triomphe à l'Opéra Comique. Il tredicesimo lavoro di Cavalli, Ercole amante, trionfa all’Opera Comique.

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Acte V, scène 5 © Stefan Brion.

9 juin 1660, Louis épouse sa double cousine germaine l'infante Marie-Thérèse. Mazarin offrit, comme cadeau de noces, un opéra commandé à l'italien Cavalli en 1659. Mais le parrain du jeune roi ne vit pas représenter cet hymne à la gloire du soleil, mourant en mars 1661. Ercole amante fut créé le 7 février 1662 dans la Salle des machines spécialement édifiée à cet effet, dix-huit ballets de Lully y étant intercalés, entre temps, pour permettre à Louis XIV et à sa famille d'y danser.

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Acte III scène 8 © Stefan Brion.

Le choix du librettiste se porta sur l'abbé Francesco Buti pour narrer les amours coquins du demi-dieu Ercole. Époux de Deianira, il ne sait maîtriser ses sentiments et, comme son fils Illo il aime Iole dont il a tué le père Eutiro. Que va-t-il se passer ? Les dieux doivent se mêler des affaires des mortels, enfin les déesses puisqu'il s'agit encore d'un nouveau règlement de compte interposé entre deux habitantes de l'Olympe. Venere conçoit l'amour extra-conjugal, Giunone est encline à la fidélité, regardant d'un œil mauvais les folles amours hors mariage de son beau-fils puisque Ercole naquit des amours de son époux Zeus avec la mortelle Alcmène.

Un livret nullement alambiqué, parfaitement compréhensible pour les courtisans du 17e siècle, sachant qu'Hercule est Louis, "Un Alcide français,/ le cœur brûlé d'amour,/ [qui] Pourra jouir en paix/ d'une ibérique Beauté." pour un dénouement joyeux franco-ibérique à la gloire du Soleil naissant et de sa jeune épousée. Un peu hypocrite cette "happy end", Louis était déjà l'amant de Louise de La Vallière.

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Nettuno Luca Tittoto Acte IV, scène 4 © Stefan Brion.

Jamais rejoué à Paris, hormis au Châtelet en 1981, comment ce chef d'œuvre baroque - sans ses ballets - allait-il surmonter le pari d'une mise en scène devant renouer avec les grandes machineries attendues et propices à l'apparition des monstres marins, des flots furieux engloutissant Illo - Krystian Adam-, aux déesses descendant des cintres - Giunone Anna Bonitatlibus dans une nacelle paon, Venere Giulia Semenzato pilotant un avion-oiseau rose après être apparue dans une immense fleur s'épanouissant peu à peu, aux mortels et aux défunts - Eutiro Luca Tittoto - surgissant du sol ? Nettuno Luca Tittoto à la grande barbe verte surgissant de son  Nautilus de poche. 

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Ercole Nahuel Di Pierro & Venere Giulia Semenzato. Acte I scène 2 © Stefan Brion.

En un mot l'émerveillement continuel surtout dans le trône magique qui envoûtera Iole. Les lumières de Christian Pinaud ? Très importante dans l'immense décor blanc de Laurent Peduzzi faisant songer à un théâtre antique avec ses très hauts gradins; elles jouent des bleu, violet ou rose, une ambiance très douce.

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Ercole Nahuel Di Pierro. Acte I scène 1 © Stefan Brion.

Un treizième travail d'Hercule réussi par le duo des metteurs en scène Valérie Lesort & Christian Hecq suivant les propos du livret, sous la direction enthousiaste, contrôlée, précise de Raphaël Pichon à la tête de l'orchestre et du chœur Pygmalion habillé en evzone. Un pur enchantement de 3 heures de musique, enchaînant les scènes de genre, nous entraînant dans la magie. Les actes IV & V offrent beaucoup plus de vigueur, de tension, de mordants dans les scènes très fortes se succédant.

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Deianira Giuseppina Bridelli & Illo Krystian Adam © Stefan Brion.

Merveille la douleur d'Illo Krystian Adam suspendu dans une cage en fer au dessus des flots avant de se jeter avec désespoir dans la mer  Si mon espoir est mort,/ je veux mourir aussi ! Duo poignant Iole Francesca Aspromonte face à son père Eutiro Luca Tittoto ! Le "Quoi de pire les Cieux/ pouvaient-ils me réserver ?"de Deianira Giuseppina Bridelli près des tombeaux. La souffrance d'Ercole Nahuel Di Pierro à la voix majestueuse (baryton en France et non castra si l'opéra avait été représenté et chanté en Italie) après avoir revêtu la mortelle tunique Mais quelle vorace brûlure/ Assaille toute entière/ mon écorce rude ? Éblouissement total, magnifié visuellement par les costumes de Vanessa Sannino.

Gilles Kraemer

place achetée, 1ere représentation, lundi 4 novembre 2019

 

 

 

Ercole amante mis en scène par Christian Hecq et Valérie Lesort. Venere Giulia Semenzato © Stefan Brion.

 

 

Pier Francesco Cavalli, Ercole amante, opéra en un prologue et cinq actes. Livret de Francesco Buti. Créé à Paris (Salle des Machines du palais des Tuileries) le 7 février 1662.

Direction musicale - Raphaël Pichon

Chœur et Orchestre - Pygmalion

Mise en scène - Valérie Lesort et Christian Hecq sociétaire de la Comédie-Française. 

Ercole - Nahuel Di Pierro - baryton

Giunone - Anna Bonitatibus - mezzo-soprano

Deianira - Déjanire -  Giuseppina Bridelli - mezzo-soprano

Iole - Francesca Aspromonte - soprano

Illo - Hyllus - Krystian Adam - ténor

Venere, Bellezza, Cinzia (prologue) - Giulia Semenzato - soprano

Nettuno, l’Ombra d'Eutiro - Luca Tittoto - basse

Pasitea, l’Ombra di Clerica, 3a Grazia, 2o Pianeta - Eugénie Lefebvre - soprano

Il Paggio - Ray Chenez - contre-ténor

Licco - Dominique Visse - contre-ténor

4, 6, 8, 10 & 12 novembre 2019 - Opéra Comique - Paris. Spectacle diffusé le 12 novembre 2019 sur Arte Concert.

Production Opéra Comique. Coproduction Château de Versailles spectacles & Opéra national de Bordeaux.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article