Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Le 14 décembre 2019 à Guéret, lors d'une vente consacrée à des bijoux et aux tableaux de l'École de Crozant, Pierre Turpin présentait aux enchères une plaque photographique. Représentant le peintre Léon Detroy, elle était adjugée 1 500 € au marteau (frais 20 % non compris). Presque 40 fois plus sur une estimation de 40/50 €.

Après de longues enchères, partagées entre la salle, le "Live" et les téléphones, c'est un acheteur au bout d'un téléphone qui l'a emportée. Trois autres plaques photographiques représentant des Crozantains étaient également vendues; l'origine en était la même que celle de Detroy. 

Portrait de Léon Detroy. Plaque photographique sur verre. 12 x 18 centimètres © Maître Pierre Turpin et Turpin S.A.R.L., Guéret.

Cette plaque photographique sur verre représente Léon Detroy (Chinon 1859 - 1955 Saint-Germain d'Arcé, Sarthe). Pour Christophe Rameix, expert de la vente, il s'agit d'une photographie inédite de ce peintre de l'École de Crozant. Spécialiste de cette école, Christophe Rameix a publié Léon Detroy (en collaboration avec Jean-Claude Dugenest, Vanik Berberian, association Erica), juillet 2017 (éditions Association des amis des peintres de l'École de Crozant-Gargilesse).

ll est l'auteur de L'École de Crozant. Les peintres de la Creuse et de Gargilesse 1830-1950 (éditions Lucien Souny), juin 1991, première publication entièrement consacrée à cette École, aussi importante dans l'histoire de l'art que le furent celles de Pont-Aven ou de Fontainebleau. Cet ouvrage, il le complétera par Impressionnisme et postimpressionnisme dans la vallée de la Creuse (éditions Christian Pirot), en 2012. 

Christophe Rameix assura le commissariat de l'exposition Les maîtres de la Creuse - Chefs d’œuvres de l'École de Crozant-Gargilesse, 1830-1930, Dun-le-Palestel, Creuse (29 juin-14 septembre 1997). Elle réunissait 70 peintures, de Victor Dupré à Othon Friesz, d'Armand Guillaumin à Léon Detroy. Ainsi que Les Ravins de la Creuse (1889) de Claude Monet (musée des beaux-arts de Reims), représentant le confluent de la Petite Creuse et de la Grande Creuse à Fresselines, village creusois à quelques kilomètres de Crozant situé aussi en Creuse. Le Centre Georges Pompidou - musée national d'Art Moderne-Centre de création industrielle avait consenti l'exceptionnel prêt des Bords de la Sédelle de Francis Picabia.

Je renvoie à la pertinente exposition Peindre dans la vallée de la Creuse 1830-1930, Atelier Grognard, Rueil-Malmaison (1er février - 26 mai 2019), commissariat scientifique de Véronique Alemany.

Mardi 3 décembre 2019, fut adjugée pour 960 000 € (prix marteau) Une Creuse de Francis Picabia. Estimations largement dépassées ici aussi.  1 199 400 € frais compris.

www.lecurieuxdesarts.fr/2019/12/francis-picabia-et-son-sejour-a-crozant-en-creuse-artcurial.htmlCette peinture va-t-elle également donner un coup de projecteur sur l'École de Crozant ? Mouvement pictural qui mériterait une plus juste reconnaissance. 

Plaque photographique sur verre. Portrait de Creusois à Crozant. 12 x 18 centimètres © Maître Pierre Turpin et Turpin S.A.R.L., Guéret.  Sur une estimation de 40/50 €, elle a été adjugée 250 € au marteau samedi 14 décembre 2019.

Gilles Kraemer

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article