Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

2 400 000 € au marteau. Soit 3 048 000 € frais inclus. Sur une estimation 500 000 / 800 000 €. Pour un collectionneur privé selon le marchand Hubert Duchemin qui a enlevé ce lot. Je renvoie à l'article de Carole Blumenfeld paru dans The Art Newspaper daily.artnewspaper.fr/articles/encheres-multimillionnaires-pour-le-buste-de-bordini-a-drouot 

Francesco di Bartelomeo Bordoni (Florence vers 1574 - Paris 1654), Attribué à Dit aussi Francisque Bourdonny, Portrait de Paul Phélypeaux, Seigneur de Pontchartrain. Buste en bronze à patine brune sur piédouche en marbre bleu turquin. Titré au revers dans un cartouche en laiton : PAUL PHÉLYPEAUX - SEIGNEUR DE - PONTCHARTRAIN - SECRETAIRE DESTAT- 1610. Provenance. Paris, église Saint-Germain l’Auxerrois, chapelle des Trépassés. Avant 1714, collection de Louis II Phélypeaux, Comte de Pontchartrain (1643 - 1727). Jérôme Phélypeaux, Comte de Pontchartrain (1674-1747). Jean-Frédéric Phélypeaux, Comte de Maurepas et de Pontchartrain (1701-1781). Diane-Hortense Mancini-Mazarini (1742-1808), épouse de Louis-Hercule de Cossé-Brissac, Duc de Brissac (1734-1792). Adélaïde de Cossé-Brissac (1765-1818), épouse de Jean-Baptiste de Rochechouart, Duc de Mortemart (1752-1812). Par descendance © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2019.

 Portrait de Paul Phélypeaux, Seigneur de Pontchartrain © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2019. Créée pour être placée dans la paroisse du Louvre, Saint-Germain L’Auxerrois et placée dans la chapelle de la famille Phélypeaux, la sculpture a été conservée pendant 400 ans par les descendants de Pontchartrain.  Ce buste rejoint le corpus extrêmement restreint des portraits de rois et de dignitaires du début du Grand Siècle. 

Détail Portrait de Paul Phélypeaux, Seigneur de Pontchartrain © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2019. 

Le personnage représenté ? Paul Phélypeaux de Pontchartrain (Blois 1569 - Castel-Sarrazin 1621), homme proche du pouvoir royal. Il n’a que 14 ans quand il est nommé secrétaire ordinaire de la chambre du roi Henri III. A l’âge de 31 ans, il est nommé Secrétaire des commandements de Marie de Médicis au moment du mariage de celle-ci avec Henri IV; il sera chargé d’écrire et de faire appliquer les commandements de la reine. Ministre d’Henri IV, il assura la stabilité du pouvoir après l’assassinat du roi et le maintien de la paix. Il réconciliera la Reine-mère avec son fils Louis XIII.  La famille Phélypeaux donnera au royaume onze ministres et secrétaires d’État sans interruption de 1610 à 1781, Paul étant le premier.

Détail Portrait de Paul Phélypeaux, Seigneur de Pontchartrain © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2019. 

Cette fonte virtuose est attribuée à Francesco Bordoni, artiste d’origine florentine, formé dans l’atelier de Jean de Bologne. Sa première œuvre connue est le buste en marbre blanc de Cosme 1er de Médicis sculpté en 1596 (Église San Agostino, Capella Bertini, à Colle Val d’Elsa). 

Installé à Paris, il devient sculpteur du roi. Du château de Fontainebleau au parvis de Notre-Dame en passant par la statue équestre d’Henri IV, située sur le Pont Neuf à Paris, Bordoni a participé aux plus importantes réalisations de l’époque. Il est l’auteur d’un portrait en bronze de Louis XIII, vers 1640-1643 (musée du Louvre).

L’inclinaison de la tête et les dimensions de ce buste - d'une hauteur totale avec son piédouche de 87, 7 cm. -  indiquent sa destination première : le buste est conçu pour être placé en hauteur et assez loin du spectateur dans la chapelle des Trépassés.

" Les finitions et reprises en ciselure à froid sont nombreuses, étendues, soignées, habiles et d’une grande élégance. Le virtuose travail dans la chevelure, la barbe et les sourcils a été effectué presqu’uniquement à l’aide d’un ciselet mat, détaillant et soulignant chaque mèche. Des traces, également caractéristiques de l’usage d’un ciselet, dessinent l’iris et la pupille. Les plis frangés de la collerette sont détaillés un à un avec tout autant de soin. La très belle qualité de la fonte a permis au ciseleur de n’intervenir ni sur le gilet ni sur les carnations dont l’aspect très lisse ne présente pas de traces de polissage "

Estimation 500 000 / 800 000 €. Certificat d’exportation pour un bien culturel.

 Gilles Kraemer

Vente aux enchères publiques, Drouot, salle 5, mercredi 20 novembre 2019. Étude De Baecque & Associés. Exposition samedi 16, lundi 18, mardi 19 et mercredi 20 novembre 2019.

 

Détail Portrait de Paul Phélypeaux, Seigneur de Pontchartrain © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, octobre 2019.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article