Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

 

 

La Biennale de l'art et de l'architecture à Venise. la Triennale de Milan. Deux manifestations italiennes et internationalement connues. Il n'en est pas de même de la Quadriennale de Rome, manifestation nullement médiatisée outre-Alpes. La 16ème édition ou Q'16, après une interruption de 8 années, renaît, comme le souligne Franco Bernabè, président de la Quadriennale, dans la préface du catalogue. "La volonté de notre Quadriennale n'est pas de montrer la route de l'art contemporain italien mais de la faire connaître et agir pour catalyser l'énergie exprimée par tous ceux qui en font partie".

Direction Rome, aller-retour possible dans la journée par le premier et dernier avion d'Air France pour le Palais des expositions, via Nazionale, entre thermes de Dioclétien et "Machine à écrire". Sur 2 000 m², 99 artistes italiens ou d'origine italienne, vivant dans la péninsule ou à l'étranger d'Alessandro Agudio (1982, Milan et y vivant) dans la section partant dans tous les sens du joyeux méli-mélo Ehi, voi, commissariat de Michele D'Aurazio à Italo Zuffi (1969, Imola (Bologne) , vivant à Milan), des plus âgés Gianfranco Baruchello (1924, Livourne, vivant à Rome et Paris) et Paolo Gioli (1924, Rovigo, vivant à Lendinara (Rome)) à la jeune Costanza Candeloro (1990, Bologne, vivant à Bologne et à Genève). Tous sont considérés comme des acteurs emblématiques depuis les années 2000 de l'art italien contemporain. 150 œuvres présentées.

Le titre Altri tempi, altri miti de cette Quadriennale est inspiré du recueil de Pier Vittorio Tondelli (1955-1991) Un weekend postmoderno. Cronache dagli anni Ottanta, paru en 1990, dans une volonté de transformation en un dialogue des pluralités des voix, des différents regards et sensibilités. Pour mettre en voix tout ceci, onze commissaires souhaités trentenaires ou quadragénaires. Dix sections - de Periferiche à De Rerum Rurale - dévolues à un commissariat différent, à l'exception du duo Simone Ciglia & Luigia Lonardelli pour I would prefer not to / Preferirei di no, d'où parfois ce sentiment de flottement, d'errance et des justifications pétries d'intellectualisme pour certaines propositions, allant parfois jusqu'à l'hermétisme dans lequel sombre délicieusement l'art contemporain lorsqu'il n'y a plus rien à dire. Onze commissaires, n'est-ce pas trop ? Cette réflexion, je l'avais émise lors de la dernière Whitney Biennial au printemps 2014 se déroulant au Whitney Museum of American Art, Madison Avenue curatisée par trois personnes, aboutissant à de faibles propositions de qualité d'artistes américains. lecurieuxdesarts.fr/2014/04/whitney-biennial-2014-new-yorkArgument auquel répond Franco Bernabè pour lequel "nous nous sommes par-dessus tout préoccupés de ne pas organiser une mostra à thèses, une exposition dans laquelle l'opinion d'un critique ou d'un commissaire et donc des organisateurs doit déjà être une réponse. Nous voulions qu'émerge la complexité des réflexions actuelles. La clef du monde contemporain est la précarité et le manque de certitude".

Rossella Biscotti (Molfetta, 1978), Il viaggio (2016). Photographie et textes écrits sur le mur, dimensions variables. Courtesy l'artiste. Section De rerum rurale. Curateur Matteo Lucchetti © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Rossella Biscotti (vit et travaille à Amsterdam et Bruxelles), dans la section De Rerum Rurale curatisée par Matteo Lucchetti, n'est pas totalement inconnue puisqu'elle participa à la 55e Biennale de l'art de Venise et à Documenta 13. Le jury lui a décerné le Premio Quadriennale 16 d'un montant de 20 000 euros, pour son œuvre Il viaggio (2016). Celle-ci, la photographie d'un bois sur lequel est gravée une carte nautique indiquant les obstacles à éviter pour ne pas être intercepté et des textes écrits sur le mur, avance une nouvelle fois le problème des réfugiés arrivant par les côtes auquel les Italiens sont confrontés !

Adelita Husni-Bey (Milan, 1985), AGENCY-Giochi di potere (2014), vidéo HD 40 mn. Courtesy Laveronica arte contemporanea, Modica. Section La democratizia in America, curateur Luigi Fassi © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Le Premio Illy under 35 d'un montant de 15 000 euros est attribué à Adelita Husni-Bey (vivant à Milan) pour sa vidéo de 40 mn AGENCY-Giochi di potere (2014) présentée dans l'espace La democratizia in America curatisé par Luigi Fassi. Vidéo méritant largement ce prix dans cette mise en espace des jeux de rôles entre des lycéens romains invités à se scinder en cinq catégories professionnelles dans un contexte de campagne électorale et à se confronter aux dialogues démocratiques. Manifestement, cette jeune artiste a retenu l'attention d'autres curateurs de cette Quadriennale d'abord avec sa vidéo After the Finish Line (2015) visible uniquement les deux premières semaines de cette manifestation dans la section Lo stato delle cose curatisée par Marta Papini.

Adelita Husni-Bey (Milan, 1985), White Paper : The Law (2015). Affiches sérigraphiées avec des notes autographes et des corrections. 200 x 140 cm.. Courtesy Laveronica arte contemporanea, Modica. Section De rerum rurale. Curateur Matteo Lucchetti © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Puis avec son installation White Paper : The Law (2015) dans la section Rerum Rurale, des grandes affiches sérigraphiées reproduisant des textes législatifs égyptien, espagnol et néerlandais comportant des zones d'ombres qu'elle a réécrits avec l'aide d'avocats et d'associations.

Quayola (Rome, 1982), Lacoön #D20-Q1 (2016). Marbre blanc pulvérisé, 234 x 131 x 124 cm. Courtesy l'artiste et bitforms gallery, New York. Section Cyphoria. Curateur Domenico Quaranta © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Alek O (vivant à Milan), dans la section La seconda volta curatisée par Cristiana Perrella a obtenu une mention spéciale du jury pour E già mattino (2016) et Quayola (Rome 1982, vivant à Londres) une autre mention pour le plaisant prêtre d'Apollon Laocoön #D20-Q1 (2016) engoncé dans des rochers cézanniens dans la section Cyphoria curatisée par Domenico Quaranta. Enfin pas de quoi s'étonner avec ces deux propositions !

Nicolas Samori (Forli, 1977), Lieto fine d'un martire 2015. Détail. Huile sur toile, 200 x 150 x 7 cm. Courtesy MONITOR, Rome. Collezione Metelli, Foligno. Section I would prefer not to / Preferirei di no. Curateurs Simone Ciglia & Luigia Lonardelli © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Coup de cœur pour Nicolas Samori (Forli, 1977) avec Lieto fine d'un martire 2015, une huile sur toile présentée dans la section I would prefer not to / Preferirei di no, commissariat de Simone Ciglia & Luigia Lonardelli. Rien de novateur pourrait-on dire en regardant cette toile, dans la continuité de la lecture des anciens, celle de la peinture italienne religieuse, celle d'un martyr. Œuvre pleine de force, dans cette toile qui disparaît peu à peu, comme une peau qui s'ôte, comme pour laisser apparaître le dessin, la parfaite maîtrise du dessin. Toile d'un retour de la peinture figurative, peu présente dans cette Quadriennale si ce n'est, dans la même section, une réinterprétation d'une peinture équestre très Diego Velázquez selon Matteo Fato (Pescara, 1979), Senza titolo con Quattro esercizi Equestri.

Le jury de Q'16 était composé de Ferran Bareblit, directeur du Musée d'Art contemporain de Barcelone, Volker W. Feierabend, présidente de la Fondation VAF de Francfort, Susanne Pfeffer, directrice du Musée Fridericianum de Kassel (et commissaire du Pavillon allemand de la Biennale de Venise 2017). Carlo Bach, directeur artistique de Illy caffè s'est joint à ce jury pour la désignation du Prix Illy under 35.

Gilles Kraemer (déplacement & séjour à titre strictement personnel à Rome)

Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome
Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Vues de la Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, novembre 2016. Sedicesima Quadriennale d'arte. Q'16. Altri tempi, altri miti. Rome

Q'16 Altri tempi,altri miti. 16ème Quadriennale de l'art. Altri tempi, altri miti / Sedicesima Quadriennale d'arte. Altri tempi, altri miti

13 octobre 2016-8 janvier 2017 / 13 ottobre 2016-8 gennaio 2017

Palais des Expositions / Palazzo delle Esposizioni - via Nazionale, 194 - Rome / Roma

quadriennalediroma.org/

Superbe et indispensable catalogue. 274 pages. 22 x 30 cm.. ISBN 978-88-97503-99-6. Éditions Nero. Prix 30 euros. 

Fermé le lundi. De dimanche à jeudi, de 10h à 20h. Vendredi et samedi, de 10h à 22h30 / Chiuso lunedi. Di domenica a gioveni, dalle 10.00 alle 20.00. Venerdi e sabato, dalle 10.00 alle 22.30.

Prochain rendez-vous en Italie avec La Biennale Arte 2017 di Venezia a cura di Christine Macel - VIVA ARTE VIVA, Venezia, dal 13 maggio al 26 novembre 2017 labiennale.org/it/arte/index.html 

Autre rendez-vous avec The 2017 Whitney Biennial, co-curatisée par Christopher Y. Lew et Mia Locks, du 17 mars au 11 juin 2017  Sera-t-elle plus imaginative que celle de 2014 ? whitney.org/Exhibitions/2017Biennial

Tag(s) : #Biennales, #Venise et Italie