Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Marc Scanreigh, Seul, 2013. Crayons de couleur et encre blanche sur contrecollé Canson noir, 56 x 45,5 cm. Dessin d'après Quae ad nos de David Nebreda. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Jean-Marc Scanreigh, Seul, 2013. Crayons de couleur et encre blanche sur contrecollé Canson noir, 56 x 45,5 cm. Dessin d'après Quae ad nos de David Nebreda. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

David Nebreda, Quae ad nos, 1999, 65 x 50 cm. Collection Millot-Durrenberger

David Nebreda, Quae ad nos, 1999, 65 x 50 cm. Collection Millot-Durrenberger

Dans les collections de la strasbourgeoise Madeleine Millot-Durrenberger et de Jacques Lafont, directeur de la galerie Le Lac gelé, Jean-Marc Scanreigh a choisi quelques photographies.

À ces treize noms de photographes élus, il a choisi, d'y ajouter celui d'Alice Odilon, une de ses anciennes élèves de l'école des Beaux-Arts de Saint-Étienne. Odilon, un nom qui sonne comme celui du prénom de ce grand lithographe dont les noirs tourmentés et abyssaux des fleurs étranges et des regards inquiets nous interpellent. Et, elle nous perturbe beaucoup Alice Odilon lorsqu'elle interroge la représentation, non d'un corps heureux mais d'un corps de souffrance et du mal vivre, celui d'une anorexique, nue, photographiée dans des poses si graciles, si proches de celles d'une danseuse. Elle ressemble à une poupée fragile, mais surtout pas à celle du désir torturé d'Hans Bellmer. Jean-Marc Scanreigh saisit un détail du corps : la bouche, la longue chevelure, l'œil, des fragments qu'il ré-interprète au dessin à l'encre, aux crayons, en sanguine ou en pierre noire, en un nouvelle approche de ses morceaux empruntés. Regardez bien, il nous redonne à voir la même jeune fille, nous la reconnaissons facilement mais totalement transformée, comme dans cette retranscription de Souffle avec les drapés des vêtements de Claude Fauville dans lesquels le vent joue. Ce n'est pas une copie servile qu'il livre mais un quelque chose qu'il perçoit.

Honneur à Jacques Lafont, lui-même photographe, avec cet arbre auquel il confère un aspect presque humain en le faisant dialoguer avec un banc ou ces ombres de jeunes filles qu'il interprète comme vues à travers un tamis. De Bertozi, il a saisi toute l'évanescence d'un lointain vaporeux à travers la fenêtre de Tra i finestre pour une retranscription en couleurs sur un papier velours apporteur de sensualité et reflet de la douceur de la photographie alors que du si inquiétant monde des songes de Quae ad nos de David Nebreda, il n'en retient que le couteau si minuscule, le cercle et les pieds en leur conférant une identité dramatique. Comme le couteau de Valérie Graftieaux qui, de stèle dressée, se mue en une multitude de couteaux dont les lames se transforment en miroir.

A vous maintenant de saisir ce qu'il a happé, extrait ou butiné de ces photographies. Mais, ne comparez pas ces photographies à ses dessins. Ce n'est nullement à un jeu des sept erreurs qu'il nous convie. 

Jacques Lafont, Arbre avec banc. Tirage numérique sur Ilford professionnel, 13,3 x 19 cm  /  Jean-Marc Scanreigh, Vu 9, Vu 8, Vu 1, 2014. Sanguine et encre sur papier aquarelle, 13,3 x 19 cm. Dessins d'après Arbre avec banc de Jacques Lafont. Remerciements Jean-Marc Scanreigh
Jacques Lafont, Arbre avec banc. Tirage numérique sur Ilford professionnel, 13,3 x 19 cm  /  Jean-Marc Scanreigh, Vu 9, Vu 8, Vu 1, 2014. Sanguine et encre sur papier aquarelle, 13,3 x 19 cm. Dessins d'après Arbre avec banc de Jacques Lafont. Remerciements Jean-Marc Scanreigh
Jacques Lafont, Arbre avec banc. Tirage numérique sur Ilford professionnel, 13,3 x 19 cm  /  Jean-Marc Scanreigh, Vu 9, Vu 8, Vu 1, 2014. Sanguine et encre sur papier aquarelle, 13,3 x 19 cm. Dessins d'après Arbre avec banc de Jacques Lafont. Remerciements Jean-Marc Scanreigh
Jacques Lafont, Arbre avec banc. Tirage numérique sur Ilford professionnel, 13,3 x 19 cm  /  Jean-Marc Scanreigh, Vu 9, Vu 8, Vu 1, 2014. Sanguine et encre sur papier aquarelle, 13,3 x 19 cm. Dessins d'après Arbre avec banc de Jacques Lafont. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Jacques Lafont, Arbre avec banc. Tirage numérique sur Ilford professionnel, 13,3 x 19 cm / Jean-Marc Scanreigh, Vu 9, Vu 8, Vu 1, 2014. Sanguine et encre sur papier aquarelle, 13,3 x 19 cm. Dessins d'après Arbre avec banc de Jacques Lafont. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Valérie Graftieaux, Couteau, 2003. Tirage numérique contrecollé sur aluminium, 120 x 40 cm. Collection Millot-Durrenberger  /  Jean-Marc Scanreigh, Coupe, 2013. Sanguine et encre sur contrecollé, 114 x 34 cm; Dessin d'après Couteau de Valérie Graftieaux. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Valérie Graftieaux, Couteau, 2003. Tirage numérique contrecollé sur aluminium, 120 x 40 cm. Collection Millot-Durrenberger / Jean-Marc Scanreigh, Coupe, 2013. Sanguine et encre sur contrecollé, 114 x 34 cm; Dessin d'après Couteau de Valérie Graftieaux. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Vue de l'exposition  /  Alice Odilon, série Julie n°2, 2010. Hahnemühle Baryta. Giclée Fine Art Print, 28,5 x 38 cm  /  Scanreigh. série Accrochée 1, 2014. Pierre noire et encre sur contrecollé Canson, 40 x 30 cm. Dessins d'après Julie de Alice Odilon. Remerciements Jean-Marc Scanreigh
Vue de l'exposition  /  Alice Odilon, série Julie n°2, 2010. Hahnemühle Baryta. Giclée Fine Art Print, 28,5 x 38 cm  /  Scanreigh. série Accrochée 1, 2014. Pierre noire et encre sur contrecollé Canson, 40 x 30 cm. Dessins d'après Julie de Alice Odilon. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Vue de l'exposition / Alice Odilon, série Julie n°2, 2010. Hahnemühle Baryta. Giclée Fine Art Print, 28,5 x 38 cm / Scanreigh. série Accrochée 1, 2014. Pierre noire et encre sur contrecollé Canson, 40 x 30 cm. Dessins d'après Julie de Alice Odilon. Remerciements Jean-Marc Scanreigh

Jean-Marc Scanreigh. La photographie dans la mire du dessin / sui generis

4 avril – 10 mai 2014

galerie Le lac gelé

3, Grand rue – 30 000 Nîmes

tél. 04 66 36 76 49

www.lelacgele.org

Catalogue sous la forme d'un journal

 

Lire cet entretien avec Madeleine Millot-Durrenberger relatif à sa passion pour la photographie

http://www.lesphotographes.com/interviews/madeleine-millot-durrenberger-collectionneuse

 

Tag(s) : #Expositions France

Partager cet article

Repost 0