Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

 

 

Dans la soirée du jeudi 30 mars, le Prix Dauphine pour l'art contemporain 2017 [Le Curieux des arts mécène pour la seconde année ce prix] sera remis dans les locaux de l'Université Paris-Dauphine. Exposition du lundi 27 au jeudi 30 mars 2017 dans le hall 2 de cette université pour les cinq binômes artiste/curateur retenus par le jury. Le thème retenu cette année est celui de "Immersion". Deux binômes seront récompensés par le Prix du jury d'un montant de 2.000 euros et celui du public d'un montant de 1 000 euros. Les deux lauréats bénéficient d'une exposition à la galerie du CROUS de Paris.

 

L'artiste Alice Bandini, diplômée des Beaux-Arts de Cergy où elle a suivi un parcours pluridisciplinaire a choisi la curatrice Laetitia Thomas, historienne de l’art, diplômée d'un Master d’art contemporain et spécialisée en conduite de projets culturels. La démarche d’Alice Bandini s’articule souvent autour de l’installation en adéquation avec la thématique "Immersion". Ses œuvres invitent à une expérience absorbante et convoquent véritablement le partage et l’échange avec le public. 

Pour Lucile Boiron, formée à la photographie en intégrant l'École Nationale Supérieure Louis-Lumière, l'humain occupe une place centrale dans son travail. Elle explore les processus d’hybridation entre différentes écritures, considérant les images comme matériau de construction. Claire Henry diplômée de Sciences Po Paris en 2016, est responsable de la communication des Amis du Centre Pompidou.  La série photographique "Young adventurers chasing the horizon" est née en mars 2015, lorsque Lucile Boiron fréquente, pour les aider, les campements de réfugiés à Paris. Au fil des rencontres, des échanges, naît cette série photographique.

Renaud Baur, après un master en arts et médias numériques à l’université Paris 1, intègre l’atelier de Jean-Luc Vilmouth aux Beaux-Arts de Paris en 2010. Fasciné par l’impact de l’homme sur la planète, son travail propose une lecture prospective des changements à venir dans l’évolution des êtres vivants. A travers l’utilisation de matériaux électroniques et de matières organiques dans des sculptures, des installations et des vidéos, son travail met en lumière l’extraordinaire plasticité du monde vivant. Guilhem Monceaux travaille dans la coordination de projets artistiques internationaux. Il est le cofondateur de 36 Mountains et de l’Agenda du Dessin Contemporain. Actuellement chargé de projets chez Triangle France, à Marseille, il est membre du collectif de commissaires Marcel depuis 2015. Il sogno di Giovanni, 2017 et Schiaparelli, 2017 deux œuvres complémentaires, une vidéo et une sculpture, s’amusent à prendre la thématique du prix Dauphine 2017 au pied de la lettre : des corps immergés dans l’eau.

L'artiste Makouvia Kokou Ferdinand, étudiant à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, questionne d’une manière générale le caractère vernaculaire de la sculpture contemporaine en se fondant sur la culture traditionnelle Mina (au sud du Togo). Le curateur Chris Cyrille, formé à l'Art Plastique, l'Esthétique et l'Histoire de l’art contemporain, est actuellement en Master 2 de Médiation et Art Contemporain. L’immersion, pensée comme le rapport entre le corps et l’espace, a toujours été réfléchie comme une donnée importante selon Makouvia Kokou Ferdinand. Son travail est "immersif" en tant qu’il introduit le spectateur dans sa réalisation. L’immersion a aussi été pensée comme un travail, une attention particulière portée à un objet quel qu’il soit.

Alice Louradour a étudié à l’École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris en section Art Espace puis à Berlin, à l'École d’art Weissensee Kunsthoch-Schule. Antoine Py, le curateur, diplômé des Beaux-Arts de Nancy et d'un mastère en management culturel (MECIC à la Burguignon Business School), a créé le projet "French Art Agency" pour diffuser et promouvoir les œuvres d’artistes émergents au travers de résidences et d’expositions en France et à l'étranger. Les œuvres d'Alice Louradour évoquent, par le prisme d'un regard enfantin, l'univers brut et hostile du chantier. Elle se nourrit de ces atmosphères en construction, de ces sonorités qui rythment les chantiers afin de développer des sculptures et des installations à l'image de dessins se déployant dans l'espace.

Les membres du jury 2017 : Chiara Parisi, commissaire pour les expositions d'art contemporain à l'Académie de France à Rome - Villa Médicis; Anne de Villepoix, fondatrice et directrice de la galerie éponyme parisienne; David Herman, directeur de création de l'agence Artdicted; Mathias Kiss, artiste plasticien que l'on a pu voir au Palais de Tokyo au printemps 2016 dans l'exposition Double Je, artisans d'art et artistes; Romain Semeteys, fondateur de Lechassis et l’initiateur du premier réseau de l’émergence du Grand Paris, ZONARD, fédérant des entités emblématiques du territoire Francilien. En parallèle, il est directeur artistique et responsable de la programmation de l’espace ARONDIT, dédié à la présentation d’artistes émergents à Paris. 

Cette année, grâce à un nouveau partenariat, le Marché Dauphine-Antiques Market situé à Saint-Ouen choisit son "coup de coeur" de l’édition 2017. Le binôme bénéficiera d’un espace d’exposition de 200 m² au cœur du marché aux Puces de Saint-Ouen, en parallèle de la FIAC

Gilles Kraemer

Le Curieux des arts mécène, pour la seconde année, le Prix Dauphine pour l'art contemporain

Internet dauphineartcontemporain.com

connaissancedesarts.com/art-contemporain/prix-dauphine-pour-lart-contemporain-2017-cinq-binomes-dartistecommissaire-nomines-1163088

lecurieuxdesarts.fr/2016/03/proclamation-du-prix-dauphine-pour-l-art-contemporain-2016.html

lecurieuxdesarts.fr/2015/03/proclamation-du-prix-dauphine-pour-l-art-contemporain-2015.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Prix et récompenses, #Expositions Paris