Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

Poussé par la soif, Narcisse surprit le reflet de son visage dans l'eau d'une source et en tomba amoureux. Du ravissement de son image, il ne put s'en déprendre et la fascination s'en avéra mortelle. Une fleur en naquit.

Nymphéa (2007). Ange Leccia filme frontalement le visage d'une femme sous l’eau où son corps se déplace doucement. Le Centre des monuments nationaux, en collaboration avec l’association In Visu, présente à la forteresse de Salses, trois vidéos d'Ange Leccia (né en 1952), artiste plasticien, cinéaste et photographe. Au cœur du monument, elles sont visibles autour de la vaste cour centrale, dans deux angoissantes écuries souterraines et une immense salle du corps de logis à la monumentalité rejoignant quelque monument antique romain : Nymphéa, Orage A, Orage B et La Mer.

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
Ange Leccia, Nymphéa (2007) Vidéo présentée dans les écuries sud de la forteresse de Salses, Salses, exposition La Mer Ange Leccia Projections © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

Face à cette œuvre exposée dans les écuries sud, comment, tel un autre Narcisse, ne céderions-nous pas à l'attirance de Nymphéa, au regard magnétique de cette femme - le visage de l'ondine est celui de l'actrice Laetitia Casta - qui ne cesse de nous fixer ? De nous hypnotiser dans le silence de cette vidéo. S'y ajoute un élément troublant : la projection directement de ce film sur le mur, sans le support d'un écran, lui procure un toucher immatériel et ajoute à la mouvance troublante de l'image.

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
Ange Leccia, Orage A, Orage B (2000) ). Vidéo présentée dans les écuries est de la forteresse de Salses, Salses, exposition La Mer Ange Leccia Projections © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

Place au bruit et à la fureur, les dieux libérant les éléments, les éclairs, la furie dans Orage A, Orage B (2000). " La lumière des éclairs sur fond sombre s’inscrit dans la continuité de la peinture de paysage. L’étude de la luminosité et l’effet produit par les contrastes rappellent les œuvres du Lorrain ou de Joseph Vernet ". Songeons au Déluge, à des vaisseaux en perdition, à des visions de la nature empruntées au romantisme. Œuvre sonore, le spectateur se trouve captif dans cette vidéo double projetée dans les écuries est, sur chacun des murs du fond, confronté à des écrans s'éclairant tour à tour, aux zébrures des éclairs, aux grondements sourds. Placé au milieu de cette furie céleste, ces sensations de terreur lui causent quelques troubles et réveillent de leur enfouissement profond des frayeurs.

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
Ange Leccia, La Mer,(1991) Vidéo présentée dans le corps de logis de la forteresse de Salses, Salses, exposition La Mer Ange Leccia Projetions © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

Œuvre exposée dans le corps de logis La Mer (1991) fut tournée en 1991, en Corse, après un séjour au Japon. Projection à la verticale du mouvement incessant de vagues déferlant sur la plage de Nonza, Leccia a simplement basculé sa caméra pour en capter une autre image, un autre possible, un déplacement du regard du spectateur, en filmant du dessus les mouvements de la mer. Vidéo silencieuse, comment ne pas y voir quelques montagnes émergeantes des brumes de l'archipel nippon. Le ressac ininterrompu s’appréhende telle une pulsation, une respiration, une ré-invention d'un encéphalogramme dans les montées et descentes verticales des flots.

Antoine Prodhomme (déplacement personnel à Salses)

vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

vues de l'exposition La Mer Ange Leccia Projections, forteresse de Salses, Salses, © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
vue de la forteresse de Salses © Didier Plowy / Centre des monuments nationaux - Photo de presse

La Mer Ange Leccia Projections

21 juin - 4 octobre 2015

forteresse de Salses - Centre des monuments nationaux

666 600 Salses-le-Château

tél. 04 68 38 60 13

http://www.monuments-nationaux.fr/fr/

La Mer et Nymphéa sont visibles sur Youtube.

Cette exposition temporaire complète le parcours d’art contemporain proposé à la forteresse de Salses, le Centre des monuments nationaux développant une action de promotion de l’art contemporain auprès d’un large public.

Dans deux autres monuments nationaux gérés par le CMN : 

palais Jacques Coeur à Bourges, jusqu'au 4 octobre avec Genre humain, 30 ans d'Emmetrop. 

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2015/06/atout-coeur-a-bourges-cartes-en-mains-pour-claude-leveque-pour-les-trente-ans-d-emmetrop.html

château de Pierrefonds, jusqu'au 18 octobre 2015 avec Armures, hennins et crinolines. Costumes de scène. 

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2015/04/le-chateau-de-pierrefonds-se-met-en-scene-entre-moyen-age-et-second-empire.htmlh

Créée en 2003, l'association In Visu interroge par des expositions d'artistes visuels contemporains le rapport de chacun à l'image. Inscrite dans le territoire des Pyrénées- Orientales, elle travaille sur les nombreuses réminiscences historiques de celui-ci, intervenant sur les lieux patrimoniaux de la Région dont la forteresse de Salses dans laquelle se déroulent, chaque été, une exposition.

A Perpignan, le centre d'art contemporain (à quelques mètres de la gare dalinienne) àcenmètresducentredumonde présente, jusqu'au 27 septembre 2015 Who's afraid of picture(s)?. Le peintre et l'image, une liaison scandaleuse ?, 22 peintres, de Gilles Balmet à Lamia Ziade, de Marc Desgrandchamps à Claire Tabouret ou Lionel Sabatté. L'un des artistes, Frédéric Léglise est également le commissaire.

Tél. 04 68 34 14 35 et Internet  http://www.acentmetresducentredumonde.com

 

 

La Mer qu'on voit danser... Ange Leccia à la forteresse de Salses
àcentmètresducentredumonde, Perpignan © Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, août 2015
Tag(s) : #Expositions France