Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entre plage et ville, la 5e Biennale art contemporain d'Anglet
Mathieu Mercier, Le Bouquet, 2006-2013. Cette composition florale urbaine, assemblage de mâts et de luminaires, s'offre comme un geste romantico-industriel © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013

Anglet, sa longue plage de sable de 4,5 kilomètres et ses 27 hectares de forêt, l'embouchure de l'Adour, un endroit agréable pour des vacances en pays basque. Cette station balnéaire, entre Biarritz et Bayonne, accueille cet été sa 5e Biennale art contemporain. Nous sommes bien loin de la Biennale d'art de Venise et de ses 200 lieux d'expositions. Ici, cette édition se déploie en quatre lieux de la ville, "l’enjeu, souligne Didier Arnaudet commissaire de ce parcours, étant de proposer à des artistes de prendre possession d’un paysage, d’un contexte ou d’une situation – le littoral, les plages, l’embouchure, le parking et les galeries marchandes de la zone commerciale, les lieux culturels – afin d’y inscrire des œuvres inédites, réalisées pour la durée de la manifestation. Elles n’existeront que pour cette Biennale, et uniquement pour Anglet."

Entre plage et ville, la 5e Biennale art contemporain d'Anglet
Marine Julié, Reste, bois flottés et pierre, site de La Barre-estuaire. Cette forme allongée multiplie les échos et les rappels et semble sans cesse se ressourcer dans des sensations fugitives © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013

La pertinence des œuvres se ressent le mieux sur le site de La Barre, le long de la plage éponyme et de l'estuaire de l'Adour, dans le dialogue de 8 artistes avec l'environnement. Reste de Marine Julié, face à l'estuaire, lieu de passage des bateaux, est une longue sculpture construite de bois flottés et surmontée d'un bloc de pierre, comme en écho à l'horizontalité des quais de déchargement des navires marchands et à l'oblique des grues de manutention du port de Bayonne. 

Entre plage et ville, la 5e Biennale art contemporain d'Anglet
Karina Bisch, Motley, site de La Barre-maison de l'Environnement. Elle revisite des figures du modernisme et s'intéresse à des standards de l'abstraction géométrique © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013

Autre œuvre en  résonance parfaite : celle de Karina Bisch (Motley) qui incorpore dans les losanges rythmant la très longue façade de la Maison de l'environnement des bâches éclatantes de couleurs faisant référence à des mouvements picturaux du XXe siècle (orphisme, suprémativisme...). Comme une vigie implantée sur l'un des blockhaus parsemant encore la côte Atlantique, la sculpture tournante au gré des vents Rotation 1 de Fanny Maugey capte dans ses ailettes la lumière et la renvoie vers l'horizon. Nous citerons encore Par un beau matin d'été et ses cinq pochettes de disque agrandies de musique de films des années 1960 d'Ange Leccia ou Le bouquet 2006-2013 de Mathieu Mercier, luminaires urbains recomposant un immense bouquet floral. Un beau parcours dynamique dans ce dialogue entre un public estival et des artistes. 

Dans sa proposition pour le parking du centre commercial Ludwig sur la route de Laurent Kropf inclut au milieu de 4 Citroën BX une structure en bois, tantôt aléatoire, tantôt construite figurant les contours d'une maison ou encageant une voiture. La Biennale a invité dix artistes du Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo, dans le cadre de Past Future 1 à investir le parc et le rez-de-chaussée de la villa de style néo-basque Beatrix Enea ; Ox-I-D-aisy de Daiga Grantina, vidéo en noir et blanc, abstraite et muette, projetée sur quatre panneaux d'aluminium est la proposition la plus intéressante.

Gilles Kraemer (déplacement et séjour à titre personnel)

Biennale art contemporain # 5 Anglet

24 mai - 1er septembre 2013

64600 Anglet

Internet lalittorale.anglet.fr/anciennes-editions-en-images/edition-2013-2/

Parcours découverte du site de La Barre tous les jours à 11h.

Cette Biennale, organisée par la Direction de la Culture et de l’Ouverture internationale de la Ville d’Anglet, est soutenue par l’Agglomération Côte Basque - Adour, le Conseil Régional d’Aquitaine, le Conseil Général des Pyrénées-Atlantiques et le Ministère de la Culture - DRAC Aquitaine.

 

 

Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013
Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013
Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013
Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013
Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013

Vues de la Biennale d'Anglet, site de La Barre © photographies Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 1er juillet 2013

Tag(s) : #Biennales