Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Poisson timbré selon Camille Henrot

Publié par Gilles Kraemer sur 3 Septembre 2021, 11:56am

Gilles Kraemer

 

Un poisson-monture ? Nul étonnement pour cette image de Camille Henrot qu’elle a dessinée pour La Poste, un poisson postier, un poisson livreur de missive, un poisson transportant une femme lisant un rouleau. Un poisson qui aurait pu être le dauphin sauvant Arion de Méthymne.

Camille Henrot. Impression  héliogravure. Format du timbre 52 x 40,85 mm.. Présentation : 9 timbres à la feuille Tirage : 450 000 exemplaires. Valeur faciale : 2,56 € pour une lettre prioritaire  © La Poste - Antoine Vigne - Tous droits réservés.

Une scène ludique et déroutante que ce À mon humble avis ! La lettre, le courriel, la communication, l’échange d’informations appartiennent aux thèmes récurrents de l’œuvre de Camille Henrot (née en 1978), reflétant l’évolution des codes, la transformation des rapports de politesse ou d’autorité, l’accélération des échanges jusqu’à la frénésie et la perte de sens. Dans son installation, Office of Unreplied Emails présenté à la 9ème Biennale d’art contemporain de Berlin de 2016, elle explorait aussi la pratique de l’hameçonnage et notre tolérance pour les messages incessants et parfois agressifs dont s'emplissent notre boîte courriels, amoindrissant du même coup la valeur de toute communication. Dans la série Interphones (2015-2017), elle élabora des "hotlines" à la fois poétiques et interactives, dont les scripts aux choix multiples révèlent avec humour les aspects pervers et séduisants des nouveaux médias, et la structure familiale patriarcale.

Dans ses œuvres et ses installations qui utilisent aussi bien le dessin, la peinture, la sculpture ou la vidéo, elle questionne la signification des jours de la semaine, la notion d’autorité, la maternité et l’allaitement, les normes de la correspondance digitale, la mondialisation, l’ordre et le désordre, le flux et le reflux. Camille évoque et questionne les contradictions, les structures d’anxiété à l’œuvre dans le corps social et dans les ambivalences aussi bien émotionnelles que politiques.

Camille Henrot. Impression  héliogravure. Format du timbre 52 x 40,85 mm.. Présentation : 9 timbres à la feuille Tirage : 450 000 exemplaires. Valeur faciale : 2,56 € pour une lettre prioritaire  © La Poste - Antoine Vigne - Tous droits réservés.

Depuis sa participation à La Triennale d’art contemporain Intense Proximité en 2012 à Paris, puis la présentation de sa vidéo de 13 minutes Grosse Fatigue à la 55ème Biennale de l’art de Venise en 2013 qui lui valut le Lion d’argent de l’artiste le plus prometteur, son travail fait l’objet d’une reconnaissance internationale dans de nombreux musées, galeries et festivals. Elle a reçu le Nam June Paik Award en 2014 et le Edvard Munch Art Award en 2015.

Les galeristes Köning à Berlin, kammel mennour à Paris & Metro Pictures à New York défendent son travail.

Émission le 13 septembre 2021.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents