Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016

En janvier 2016, 11 étudiants de l'Université Paris-Dauphine - du Bureau des étudiants et du Master de Management des Organisations Culturelles (MOC) -, chargés de l'organisation et du suivi du Prix Dauphine pour l'art contemporain, ont sélectionné parmi la centaine de dossiers reçus, suite à l'appel à candidature de ce Prix sur la thématique TANDEM, 15 projets. Parmi ceux-ci, les cinq binômes (artiste-curateur) pour la troisième édition de ce Prix viennent d'être désignés par le jury, composé de Mohammed Bourouissa, Jérémy Chabaud, Jennifer Flay, Katell Jaffrès et Martin Kiefer (jury-du-prix-dauphine-pour-l-art-contemporain-2016)

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016
Julia Gault. La Sainte Victoire © Julia Gault.

Julia Gault (artiste) et Timothée Viale (curateur). Attractions est un projet ayant pour propos d’aborder les différentes notions que la verticalité impliqueet ce, à travers le travail de l’artiste Julia Gault. Elle questionne les conceptions de la verticalité dans leur sens global : on y trouve des allusions à la spiritualité, à la condition verticale de l’homme et son potentiel physique, mais aussi la remise en cause même de la matière et sa capacité à être érigée. S’élever, ou élever la matière, c’est prendre le risque de retomber, de la faire chuter. Les œuvres présentées témoignent de la fragilité et des problèmes engendrés par la verticalité, à travers des sculptures en équilibre précaire, mais aussi via des vidéos qui explicitent sa nature instable. 

 

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016
Mathieu Merlet-Briand. Angle d’un bloc de pierre google « basalt » © Mathieu Merlet-Briand

Anaïs Lerendu (curatrice) et Mathieu Merlet-Briand (artiste). Cette installation vient questionner la double notion de « site », physique et virtuel et propose un espace, hors de toute temporalité, invitant le spectateur à éprouver cette dimension d'« archéologie-fiction ». Les textures des pièces présentées sont issues des « googles matter », matières digitales conçues par un logiciel que l'artiste a développé. Elles proviennent d'un recyclage d'images issues de recherches de matières minérales sur Google (limestone, granite, carrara marble, …). Dans une réappropriation des concepts de « site, nonsite » de Robert Smithson, l'artiste interroge ici la notion de fragmentation, présente à la fois dans ces ruines post-digitales comme à travers leurs textures, qui ne sont en somme, qu'illusion d'une matérialité.

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016
Gillian Brett. Moissonneuse foireuse © Gillian Brett

Hélène Soumaré (curatrice) et Gillian Brett (artiste). Relique d’une fête foraine fantasmée et déserte, pièces rapportées d’un univers qui n’existe pas, miroirs démultipliés, écrans brisés d’un monde où la technologie serait inutile, arrêtée. En nous donnant à voir des machines dénuées de fonction Gillian Brett nous invite, par le recours au regard enfantin, à la satire et à la dérision, à nous interroger sur la place qu’elles ont prises dans notre monde. Les oeuvres présentent un monde à la limite. Elles gèrent des dispositifs qui ont tous en commun d’être des espaces de projections. L’exposition met en scène un théâtre possible du monde, de ses simulacres et de ses vanités. 

 

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016
El Mehdi Largo. Brassière de sauvetage LAZIZA © El Mehdi Largo 

Anaïs Bosc-Bierne (curatrice) et El Mehdi Largo (artiste). A travers différents médiums (vidéo, photo, céramique...), Mehdi tisse une toile alimentée constamment par ses expériences et son vécu, mais aussi par celui de ses proches et de ses nombreuses rencontres au cours des dernières années. Après avoir apprivoisé un monde dans lequel il a plongé en venant au Mans pour ses études, il s'est placé en tant que traducteur des attitudes et des rêves d'un réalité que l'on ne voit pas et que l'on comprend mal. De part son regard et ses réflexions sur des questions d’identité, d’immigration, de conditions sociales ou de religions, Mehdi chahute le visiteur en lui montrant des vérités qui ne sont pas les siennes. En usant d'ironie et de cynisme dans certains de ses travaux (les brassières de sauvetages, le bénitier ou encore les jeux de loto) il transporte le spectateur dans les remous de la mer Méditerranée et dans les clichés qui accompagnent cette traversée pour lui faire prendre conscience des dures et parfois tragiques évidences qu'il côtoie les yeux fermés. 

 

Les cinq binômes (artiste-curateur) retenus pour la 3ème édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016
LAZY MOM (Josie Keefe et Phyllis Ma). Eggs in ice Tray © LAZY MOM 

Simon Bruneel-Millon (curateur) et LAZY MOM (artistes). LAZY MOM est un duo formé par les artistes newyorkaises Josie Keefe et Phyllis Ma, le personnage fictif d’une mère de famille trompant son ennui en jouant avec la nourriture. Au lieu de servir à la préparation du repas des enfants, les aliments sont mis en scène dans des compositions excessives, des natures mortes sous forme de sculptures, de photographies, de GIFs et de vidéos. L’exposition du travail de LAZY MOM par Simon Bruneel-Millon est un tandem à plusieurs couches. Dans une profusion de viande reconstituée sous vide, Picnic explore tout autant la dualité entre la représentation de la nourriture et sa diffusion sur les réseaux sociaux que la relation qui lie les deux artistes à leur personnage de fiction.

Ces cinq projets seront exposés, du 21 au 24 mars 2016, à l'Université Paris-Dauphine. Le Prix du jury - 2 000 euros - et le Prix du public - 1 000 euros - seront décernés le jeudi 24 mars. Cet événement se déroule pendant la semaine Dauphine Art Days.

Partenaire média de la deuxième édition du Prix Dauphine pour l'art contemporain en 2015, Le Curieux des arts soutient et mécène, en 2016, la 3ème édition de ce Prix.

Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme

Prix Dauphine www.dauphineartcontemporain.com   &   www.facebook.com/Prix-Dauphine-pour-lart-contemporain

Le Curieux des arts www.facebook.com/Le-curieux-des-arts

www.facebook.com/gilles.kraemer   &   twitter.com/pressekraemer

Remerciements service de presse du Prix Dauphine pour l'art contemporain 2016.

Tag(s) : #Prix et récompenses