Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Vue de l'exposition Tarik Kiswanson au Collège des Bernardins, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2016, exposition Ongoing reflection. You, me, so many. Tarik Kiswanson 

L'exposition du suédois Tarik Kiswanson (né en Suède en 1986, vivant et travaillant à Paris) au Collège des Bernardins s'inscrit dans le cadre du programme de résidence « Questions d’artistes » qui s’interroge sur les formes et les imaginaires contemporains en laissant la parole aux artistes de notre temps.

Invité à investir l'architecture cistercienne du XIIIe siècle de l’ancienne sacristie, il propose un dialogue visuel et conceptuel par une installation de trois structures métalliques étirées au cœur de l’espace si dépouillé de ce bâtiment chargé d'histoire. Ses sculptures effilées en métal poli tombent des clefs de voûtes, créant des structures parmi lesquelles le spectateur évolue, devenant lui-même l'acteur de l’œuvre, grâce aux multiples jeux de reflets et de points de vues induits par le poli du matériau jusqu’à en devenir miroir.

Vue de l'exposition Tarik Kiswanson au Collège des Bernardins, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2016, exposition Ongoing reflection. You, me, so many. Tarik Kiswanson 

La rencontre physique entre le regardeur et l’œuvre est au cœur de la réflexion de Kiswanson, dans une induction du rôle actif dévolu au visiteur. "C’est une forme de méditation qui prend son sens final dans les yeux des regardeurs" se plait-il à dire en présentant cette œuvre spécifique pour ce lieu. "Les spectateurs pourront aussi entrer dans ces sculptures «tombantes». Ils apparaîtront alors, de même que les murs de pierres de la sacristie, oblitérés, disjoints ou démultipliés par la centaine de réflexions".

Gilles Kraemer

Ce texte est paru dans la revue Artaïssime, numéro 14, octobre-décembre 2016 sous le titre Tarik Kiswanson. Dans une démultiplication des regards

Ongoing reflection.  you, me, so many

Tarik Kiswanson

14 octobre - 18 décembre 2016

Collège des Bernardins

20, rue de Poissy - Paris

www.collegedesbernardins.fr/art-et-culture

Entrée libre. Plaquette de 20 pages offerte

Commissariat de Gaël Charbau.

Cette exposition s'inscrivait dans le parcours « Hors les murs » de la FIAC 2016. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vue de l'exposition Tarik Kiswanson au Collège des Bernardins, Paris © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2016, exposition Ongoing reflection. You, me, so many. Tarik Kiswanson 

Tag(s) : #Expositions Paris

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :