Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gilles Kraemer (envoyé spécial)

 

Marlène Mocquet, Thierry [Aznar] et the Beatles, 2023. 72 x 59 x 80 cm.. Grès émaillé, lustre or et platine, scarabées © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier,  2023.

Différent Parfois, Libre toujours. Marlène Mocquet. Le titre de l’exposition de la Fondation d’entreprise GGL résume fort justement cette céramiste, peintre et plasticienne. Emprunt de la devise de Numa Hambursin, il est remerciement de Marlène à l’égard du premier directeur artistique de cette Fondation, initiateur de son intervention pérenne : Longue-vue, réalisée pour le plafond du majestueux escalier XVIIème siècle de Hôtel Richer de Belleval, orné sur les murs des bustes des douze César.

 

Marlène Mocquet, Longue-vue, 2020. Pour le plafond : céramique, peinture, colle et émail sur bois de peuplier doré à la feuille de laiton oxydée. Pour les groupes sculptés des corniches : céramique, bronze, émail yeux de verre et chaîne de laiton © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.

J’ai voulu dialoguer, dans cet espace immense, avec des oiseaux migrateurs en céramique que j’ai disposés sur la corniche et rendre hommage, dans un clin d’œil au plafond peint sur du bois de peuplier doré à la feuille de laiton oxydée, aux frères cuisiniers Pourcel avec une corne d’abondance débordante de pommes. Dans un renvoi à leur dessert iconique.

 

Marlène Mocquet, L’arche de Jacques [Guipponi], 2023. 71 x 57 x 80 cm.. Grès émaillé, lustre or et platine. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier,  2023.

Ancienne demeure particulière, l’Hôtel Richer de Belleval, sous la direction de l’Atelier d’architecture Philippe Prost et de l’action du groupe GGL, est devenu un hôtel Relais & Châteaux, le restaurant des frères Jacques & Laurent Pourcel et Olivier Château : Le jardin des Sens et le siège de la Fondation GGL.

La table dressée par Marlène Mocquet pour les frères Pourcel. Au centre, Melchior, Jules, Hilaire, grès émaillé, lustre or et platine, œil de verre © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.

Un couvert de la table dressée par Marlène Mocquet pour les frères Pourcel © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.

Lieu tout choisi par Marlène Mocquet (1979), ancienne résidente à la Cité de la céramique à Sèvres, pour dresser, au sens propre, sa table, dans un nouveau dialogue avec les frères Pourcel. Un moment intime de partage avec ces restaurateurs dans l’imagination d’un surtout, de couverts, de verres, d’assiettes, un décor de profusion à la Jheronimus Bosch. Un environnement total. Nous avions vu une version de cette table de fête dressée à Ascendance - Carte blanche à Marlène Mocquet, son exposition au musée des Beaux-Arts et d’Archéologie Joseph Déchelette à Roanne. (1). Son personnage, au nom bien choisi, Haut comme trois pommes a fait le voyage, présidant une table de douze couverts délirante en diable, assiettes débordantes de coccinelles, d’oiseaux, de courges, de souris, de fleurs, de tomates… Murs tapissés de papier peint imaginé par Marlène, dans une luxuriance de pommes, de poires et d’yeux observateurs, tableaux peints sur plaque de laiton, tous avec des pommes. Le délire total, le monde de Marlène dont j’apprécie la grande liberté. Mais aussi la grande attention, en voyant au-delà du regard, chaque objet représenté dans ses sculptures ayant une signification. Des œuvres parlantes.

Marlène Mocquet et sa céramique Moi en champignon atomique aux objets précieux, 2022. Grès émaillé, lustre or, platine et cristaux © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.  

Marlène Mocquet et Haut comme trois pommes, 2021. Grès émaillé, lustre or et platine, diamant © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.

Imaginés spécialement pour cette Fondation, les céramiques en grès émaillé, lustre d’or et platine, renvoient aux hommes qui ont œuvré autour de la renaissance de l’Hôtel Richier de Belleval, dans une thématique harmonieuse propre à chacun d’eux. Un portrait chinois fourmillant d’objets renvoyant à leur personnalité. En regard de ses céramiques, liées à chacun, une toile. Je raconte une histoire pour que l’on s’immerge dans cette exposition nous précise-t-elle.

Thierry [Aznar] aimant les Beatles. Numa [Hambursin], différent parfois, libre toujours, aime les écureuils, l’art africain. Alain [Guiraudon] devient Bacchus, accompagné de la chouette du chai. Jacques [Pourcel] avec une corne d’abondance, couronné tel un César dialogue avec la toile Jacques [Pourcel] en culbuto. Laurent [Pourcel] aux effluves de citron ne pouvait que renvoyer à la peinture Laurent [Pourcel] et la pink lady pomme d’amour. Au milieu d’eux, Marlène Mocquet, Moi en champignon atomique, avec des objets qu’elle aime. La présence d’escargots en céramique sur une peinture ? Ne me posez pas la question, ils sont venus comme ça répond Marlène Mocquet dans un large sourire.

Marlène Mocquet, Laurent [Pourcel] aux effluves de citron, 2023. 50 x 60 x 80cm.. Grès émaillé, lustre or et platine © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Montpellier, 2023.

Un monde à nul autre pareil, enchanteur de rêveries.

 

(1) Histoires personnelles et bien réelles de Marlène Mocquet - Roanne - (lecurieuxdesarts.fr)

Marlène Mocquet. Différent Parfois, Libre toujours

27 octobre 2023 - 27 avril 2024

Fondation GGL

Hôtel Richer de Belleval – place de la Canourgue - 34000 Montpellier

Commissariat Richard Leydier - Pas de catalogue

Visite sur réservation sur le site Réservation (fondation-ggl.com)

Les précédentes expositions furent consacrées à Jim Dine, Faire danser le plafond, puis Claude Viallat, Kitchissime. En 2022. Tadashi Kawamata, Tree Huts in Montpellier, suivi d’Olympe Racana-Weiler et Journal.

 

Tag(s) : #Art de vivre - Lifestyle, #Entretien à 210 km-h, #Expositions France
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :