Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gilles Kraemer

Paréidolie, du grec ancien para -, "à côté de", et eidôlon, diminutif d’eidos, "apparence, forme" . Le cerveau structure son environnement en permanence, rapportant les informations en objets connus. La paréidolie est une expression de la tendance du cerveau à créer du sens par l'assimilation de formes aléatoires à des formes référencées. " J.-B. S.-B..

Jean-Baptiste Sibertin Blanc © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 8 juin 2021, MusVerre à Sars-Poteries. Dans le cadre de l’exposition Lettres de verre – une éclipse de l’objet. 13 février 2021 [en réalité, le 8 juin 2021, suite au déconfinement] - 9 janvier 2022.

Lettre d'un (presque) candide à un designer

Monsieur,

Longtemps je n'ai pas connu votre œuvre, ne sachant quel était celui qui avait dessiné l’objet en ma possession. Parfois, sans le savoir, j’utilisais les objets que vous aviez pensés, créés.

Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, Lettre Q, soufflage et bombage, verre dichroïque collé sur cive bleu © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, MusVerre à Sars-Poterie, 8 juin 2021. Dans le cadre de l’exposition Lettres de verre – une éclipse de l’objet. 13 février 2021 [en réalité, le 8 juin 2021, suite au déconfinement] - 9 janvier 2022.

Il fallut, Monsieur, une rencontre au MusVerre de Sars-Poterie, musée imaginé par Raphaël Voinchet, revêtu de la pierre bleue du Hainaut, prenant le noir sous la pluie, le rose au coucher du soleil, pour que je me trouve face à vous lors de l’exposition Lettres de verre que cette institution vous consacra au printemps 2021.

In situ, dans l'atelier de J.-B. S.-B. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 9 décembre 2021.

Jouant un peu le candide – pas trop en réalité, habitué des Stanze del vetro et de The Venice Glass Week -, nous avions parlé du verre en général, un peu de technique, de votre alphabet dansant dans la laiteuse lumière du Nord de cette matinée, de vos lettres que vous aviez imaginées avec quatre compagnons verriers d’exception [ndr quatre techniques. Hugues Desserme pour le bombage, Simon Muller pour le soufflage, Didier Richard pour la pâte de verre et Stéphane Rivoal pour son travail à la flamme du chalumeau] . Pour un alphabet aux nouveaux caractères typographiques, en pleins et en déliés, en transparence et en absence, en capitale et en italique, en majuscule et en minuscule. " Des mots autour du vocabulaire du verre », à la façon de Georges Pérec, m’aviez-vous expliqué « S comme solide, silice, souffle, son. K comme Ko, kilogramme, kelvin. Z comme zigzag, zéro, zen… ".

Cette exposition, vous l'aviez sous-titrée Une éclipse de l'objet, dans cette observation que " notre regard se pose de plus en plus furtivement sur les choses, puis s'évade vers un ailleurs ", votre réflexion vous incitant à aller au-delà du design, ajoutant malicieusement avoir " ouvert une armoire dans laquelle j'espère trouver des choses ". Certaines de vos lettres nous les retrouvons, aujourd’hui, dans cette exposition de Charleroi.

Premier chapitre d’une aventure de lettres facétieuses nées d’une résidence à l’Atelier du MusVerre en 2020, dans ce village près de la frontière belge.

Sur le site de production de l'atelier-musée du verre de Trélon © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 23 novembre 2021. Site de production de l’atelier-musée du verre / écomusée de l’Avesnois.

Notre seconde rencontre fut dans les derniers jours de l’automne 2021, près de la frontière belge – le hasard n’existe pas - à Trélon, sur le site de production de l’atelier-musée du verre / écomusée de l’Avesnois. Vous y étiez en résidence, imaginant des objets en verre sodocalcique pour être précis. " Work in progress ", quel horrible mot, mais plus parlant que " travail en cours "! Je vous voyais, " la main à la pâte ", m’expliquant que des prototypes et des modifications naissent d’erreurs. Jusqu’au surgissement de l’objet qui aurait dû avoir été inventé depuis longtemps. Comment n’avoir pas songé plus tôt à la forme de cette carafe, de ces verres sans pied, de ces vases, que vous présentez, aujourd’hui, au Musée du Verre à Charleroi ?

 

 

 

 

Sur le site de production de l'atelier-musée du verre de Trélon © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 23 novembre 2021. Site de production de l’atelier-musée du verre / écomusée de l’Avesnois.

Cher Jean-Baptiste, je souhaitais, curieux, en savoir plus. Connaître votre atelier imaginé par Denis Targowla. Visiter le studio de l’ancien directeur de la création d’Odiot, de Daum, de Cristal de Sèvres, de l’ancien de l'École Boulle. " J’ai appris à lire les objets à travers le bois ", m’avoueras-tu.

 

 

 

 

 

 

Jean-Baptiste Pinal sur le site de production de l'atelier-musée du verre de Trélon © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 23 novembre 2021. Site de production de l’atelier-musée du verre / écomusée de l’Avesnois.

In situ, l'atelier de J.-B. S.-B. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 9 décembre 2021.

La semaine suivante, j’étais dans votre atelier.

Et là, devant vos créations, j’en reconnus certaines, vues dans l’une des vitrines du sellier du 24 Faubourg Saint-Honoré – la ligne de couverts Ondes -, ou que j’utilise ou que j’offre. Enfin, le nom du créateur derrière l’objet. Polichinelle pour Puiforcat, partant de la timbale symbolique offerte à l’enfant, tel un jeu de construction qu’il peut s’approprier ou la loupe Kimoga, en palissandre et métal argenté, de cette même maison, objet du quotidien, posée sur mon bureau. La boule de la manufacture des Émaux de Longwy Les quatre éléments dans la technique sublime des cloisonnés par le développé de quatre nuances. Ou Lampe Berger, ma préférence allant au modèle Curve.

Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, fauteuil Motenasu, in situ, dans l'atelier de J.-B. S.-B. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 9 décembre 2021.

Vous, dans le fauteuil à l’assise flottante Motenasu – l’éclaté est présenté à Charleroi -, moi dans le canapé pour deux personnes Clear Line, que je qualifiais immédiatement d’égoïste tellement je n’avais pas l’envie de le partager. Géniale idée que ces larges accoudoirs pour prendre des notes en vous écoutant.

Jean-Baptiste Sibertin-Blanc, miroir Côme, in situ, dans l'atelier de J.-B. S.-B. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 9 décembre 2021.

Regards autour de soi. Sur la table, Trait d’union, une amphore en verre bleu-gris, enfermée dans un cylindre transparent, " souvenir de ce contenant romain découvert dans mon enfance ". Au mur, L’Instant, miroir, inox poli et obsidienne, réflexion sur le temps selon Gaston Bachelard : " le temps n'a qu'une réalité, celle de l'instant."», dans cette intuition de l’instant provoquant la rupture du temps. Un autre miroir Côme [prénom de l’artiste Mosta-Heirt] aux néons bleu, rouge et jaune, trois couleurs dont le noir surgit de leur mélange, trois formes identiques en rotation faussement aléatoire.

Paréidolie ? Quelques indices livrés sur cette exposition à Charleroi, dans votre interrogation sur la confrontation de vos créations de verre, de bois " avec lequel j’ai fait des gammes ", de métal et de composite, une quarantaine d’objets. Nullement une démarche rétrospective. Seulement un instant " T " de pièces éditées, prototypes ou uniques.

" Que vais-je attraper de cette histoire ? Est-ce un trait infini ? ".

Réponse dans quelques semaines, dans quelques mois, dans la séduction de ton inventivité.

Je n’ai fait qu’entrouvrir les portes de l’armoire de vos créations.

e n’ai fait qu’entrouvrir les portes de tes créations cher Jean-Baptiste.

A bientôt,

Un presque candide

Ce texte est paru dans le catalogue accompagnant en 2022 [26 mars - 4 septembre] l’exposition que le Musée du Verre de Charleroi en Belgique consacra à Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. Les photographies furent prises lors de mes entretiens avec J.-B. S.-B. .

Le désir du verre, éditions ici Nulle part. Edition à 8 exemplaires sur B.F.K. Rives 250 gr.. Eté 2021. Dans un étui en verre bombé par Hugues Desserme avec quatre pièces originales réalisées par les quatre maître verriers collées sur la couverture. Dessins, collages et impressions sont des œuvres originales de Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. Textes Les étreintes du verre  Hugues Desserme Le verre fléchi réfléchi / Simon Muller La peau du souffle / Didier Richard La cire perdue du monde / Stéphane Rioval Les yeux du verre écrits par Dominique Sampiero ** Une éclipse de l’objet écrit par Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. in situ, dans l'atelier de J.-B. S.-B. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 9 décembre 2021. 

Au MusVerre, le facétieux océan des lettres de l’alphabet selon Jean-Baptiste Sibertin-Blanc.

L’envers du verre, le verre dans tous ses états

 

Tag(s) : #Entretien à 210 km-h, #Expositions France, #Expositions à l'étranger
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :