Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gilles Kraemer

Déplacement et séjour à titre personnel

Première représentation, mercredi 5 juillet, 22h & Cinquième, lundi 10 juillet, 22h

 

Cour d’honneur du Palais des Papes, jeudi 6 juillet 2023, 0h 47, cette nuit de l’omphalos de la planète théâtre. Trois minutes d’applaudissements extrêmement polis, le minimum d’un intérêt certain ou d’un désintérêt palpable après la création de Welfare mis en scène par Julie Deliquet.

Une fois de plus nous allons nous réunir à Avignon pour une fête qui est un combat pour les arts vivants et le public, claque tel un ordre de bataille du général Tiago Rodrigues, le 7ème directeur du Festival d’Avignon, à la tête de 44 divisions, les observateurs sensibles de la vulnérabilité humaine de ce 77ème festival d’Avignon. Les champs de bataille, il les connaît et le plus prestigieux, celui de la Cour d’honneur où sa mise en scène de la Cerisaie inaugurait le 5 juillet 2021 la 75ème édition du Festival de son prédécesseur Olivier Py. (1)

Premier Avignon de programmation de ce directeur lusitanien, pour un public passionnant, l’unique et seul vrai juge de l’art dit vivant. (2)

Welfare, Julie Deliquet, 2023 © Christophe Raynaud De Lage / Festival d’Avignon. Salif Cisse / le sergent Jason Harris & Mexianu Medenou / Lenny Fox.

Mercredi 5 juillet, ouverture officielle, jour redouté et scruté par le sympathique Tiago Rodrigues, metteur en scène et dramaturge, porteur de mille idées. Welfare d’après le documentaire de Frederick Wieseman tourné en 1973. Mise en scène de Julie Deliquet directrice du Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis. Tous là. La ministre de la Culture Rima Abdul Malak – le lendemain, elle sera à la carrière de Boulbon pour Le jardin des délices de Philippe Quesne -. Trois prédécesseurs de la rue de Valois : Jacques Toubon au premier rang, Jack Lang parmi les spectateurs, Françoise Nyssen à droite de la ministre. Nombre de directeurs d’institutions théâtrales parisiennes dont celui de l’Odéon-Théâtre de l’Europe. Le directeur de la Villa Médicis-Académie de France à Rome Sam Stourdzé, Arles n’est pas loin. Selfies avec la ministre.

Jeudi 6, 0h 50, fin des trois minutes d’applaudissements, l’urbanité d’un entre-soi festivalier manifestant sa déception. Le silence des huées est la pire des sanctions. Reconnaissance pour tous les acteurs, tous à citer, une formidable équipe soudée. Mais quelle déception pour le spectacle. Les premiers festivaliers partant dès 23h, par grappes dès 23h 30. Ennui palpable dans la cour papale. Ennui sur le plateau ; lorsque les acteurs ne cessent de fumer, c’est signe qu’il faut bien tuer le temps. Sonorisation vacillante, certains acteurs inaudibles. 

Welfare, clap de fin © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour d’honneur, Palais des Papes, nuit du 05 au 6 juillet 2023.

Welfare, clap de fin © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour d’honneur, Palais des Papes, nuit du 05 au 6 juillet 2023.

Deux seuls moments intenses. La minute de silence demandée et voulue par Julie Deliquet à la mémoire de Nahel, 17 ans, tué par un policier le 27 juin à Nanterre. Étrange minute de recueillement, les 1947 spectateurs sont restés assis, aucun édile d’Avignon n’ayant eu l’once de l'idée de se lever. L’autre moment, celui du temps du salut où la frêle silhouette de Frederick Wiseman (93 ans) apparaît à côté de Julie Deliquet (43 ans) ; elle n’était pas née lorsque le documentaire est sorti. Tel le passage de relais. Qui n’a pas fonctionné dans cette adaptation au théâtre d’un documentaire.

La Cour d’honneur avec ses dimensions énormes, dans notre monde trop grand, où l’on se sent vulnérable ne fut pas au rendez-vous ce mercredi pour accueillir les cas sociaux venus demander une aide, un espoir même minime et les travailleurs sociaux, eux-mêmes dépassés et à la limite de craquer. Administration étasunienne kafkaïenne dans laquelle l’on doit cocher des cases pour qu’un dossier commence à être étudié. Désespoir des deux côtés. Le mur emblématique est resté totalement absent, ignoré, si ce ne sont trois fenêtres qui se sont allumée puis éteintes. Savoir pourquoi le musicien Thibault Perriard / John Sullivan s’est enfui par une fenêtre ! 

Welfare, en attendant © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour d’honneur, Palais des Papes, 05 juillet 2023.

 

Welfare, en attendant © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour d’honneur, Palais des Papes, 05 juillet 2023.

Les spectateurs s’installent. Les faisant patienter, les scénographes Julie Deliquet et Zoé Potet - manifestement aucun problème financier et aucune idée de la dépense carbone de cet éphémère décor - ont imaginé un décor de 40 chambres d’un hôpital de campagne provisoire qu’une vingtaine de machinistes démonteront pendant 20 minutes, laissant apparaître un gymnase aménagé en centre d’urgence. La pièce peut commencer. Si le plateau d’Avignon se plie à cette construction-déconstruction totalement inutile et surtout coûteuse, qu’en sera-t-il lorsque la pièce tournera ? Reverra-t-on Salif Cisse / sergent Jason Harris essayer quelques paniers avec Mexianu Medenou / Lenny Fox, applaudis à chaque fois qu’ils réussissent. Une autre façon, après les cigarettes, de meubler le mortel ennui…

Tous se succèdent pour défendre – la question de la parole est très importante chez cette metteur en scène - de mots, de cris, d’hurlements, de séductions, de drague, d’enfermements dans des mensonges, des histoires dans lesquelles l’on n’a plus pied, des situations dont l’on ne sait si elles sont vraies et inventées, les travailleurs sociaux tentant de dénouer les fils de la pelote des déshérités survivant grâce à des aides de quelques dollars.

Welfare, Julie Deliquet, 2023 © Christophe Raynaud De Lage / Festival d’Avignon. Salif Cisse / le sergent Jason Harris & Mexianu Medenou / Lenny Fox.

Welfare, Julie Deliquet, 2023 © Christophe Raynaud De Lage / Festival d’Avignon. Salif Cisse / le sergent Jason Harris & Mexianu Medenou / Lenny Fox.

Épouse enceinte, abandonnée par son mari, avec quatre enfants Astrid Bayiha /Mme Turner. Vétéran de la guerre de Corée, M. Hirsch / Zakariya Gouram tabassé par trois noirs ? portoricains ? il ne le sait plus, affabule-t-il ?, n’ayant pas les moyens d’acheter ce qu’il doit voler. Marie Payen / Valerie Johnson, le cas impossible à résoudre tellement l’on se perd dans son embrouillamini mêlant mensonges spontanés et vérités, sortie de l’hôpital, errante entre le bureau d’aide sociale et la sécurité sociale. Lenny Fox / Mexianu Medenou, en liberté surveillée depuis 4 années, obnubilé par son chien, son appartement a brûlé, un peu dragueur auprès d’un des assistantes sociales qui lui donnera sa ligne directe. Julie André / Elaine Silver, formidable, les nerfs à vif, la superviseur, extraordinaire dans sa faiblesse avouée à la fin de la représentation. Évelyne Didi / Mme Gaskin, 15 enfants, à la limite de la perte de mémoire accompagnée de sa fille Nama Keita poignante dans ses intonations et son jeu.

Welfare, Julie Deliquet, 2023 © Christophe Raynaud De Lage / Festival d’Avignon. Salif Cisse / le sergent Jason Harris & Mexianu Medenou / Lenny Fox.

Des espaces d’incertitudes. Que dire de l’intermède pendant lequel les désespérés sont dans l’attente de l’étude de leurs dossiers, l’on aurait gagné 30 minutes d’ennui. L’on est tous des sauvages avouera le policier sergent au rescapé de la guerre de Corée.

Welfare © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour d’honneur, Palais des Papes, 10 juillet 2023.

Pièce revue le 10 juillet. Metteur en scène pas au salut final. Record battu, une minute de moins d'applaudissements mais deux minutes d'applaudissements chaleureux. Quelques applaudissements avant et après que Mexianu Medenou chante; du music-hall ? Le spectacle sombre dans le mortel ennui d'un documentaire au texte pauvre. Fuite des premiers spectateurs dès les 30 premières minutes. Pourquoi le musicien s'enferme-t-il dans les toilettes pour enlever son slip et ses chaussettes, les lave-t-il et les suspend au panier de basket ?  Que madame Zimmerman / Aleksandra de Cizancourt se lave longuement les mains ? Un fourmillement de scories.

Restent les fortes présences de Marie Payen, Mexianu Medenou, Julie André. Mais l'excellence du jeu des comédiens ne peut sauver ce Godot...  

Tiago Rodrigues dans la cour Saint Louis ouverte à toutes les idées © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, cour Saint Louis, 06 juillet 2023.

Etait-ce " En attendant Godot " / Welfare dans la Cour d'Honneur. ce 5 juillet ?  L'attente risque d'être éternelle. Clap de fin

Dommage pour le baptême de feu du général Tiago Rodrigues. Mais deux minutes d’applaudissements chaleureux, très chaleureux, enthousiastes samedi 8 pour la 3ème de Neandertal de David Geselon à Vedène. La magie du #FDA77.

(1) http://www.lecurieuxdesarts.fr/2021/07/la-pluie-sauve-la-cerisaie-de-tiago-rodrigues-un-triomphe-dans-la-cour-d-honneur-75eme-festival-d-avignon.html

(2) http://www.lecurieuxdesarts.fr/2021/07/festival-d-avignon-le-lusitanien-tiago-rodrigues-succedera-a-olivier-py.html

Julie Deliquet & Frederick Wiseman © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, Cour Saint Louis , Palais des Papes, 06 juillet 2023

Welfare d’après le film de Frederick Wiseman, traduction Marie-Pierre Duhamel Muller

Mise en scène Julie Deliquet

Adaptation scénique Julie André, Julie Deliquet, Florence Seyvos

Scénographie Julie Deliquet, Zoé Pautet

Lumière Vyara Stefanova  //  Musique Thibault Perriard  //  Costumes Julie Scobeltzine

Traduction en anglais

Julie André (Elaine Silver) Astrid Bayiha (Mme Turner) Éric Charon (Larry Rivera) Salif Cisse (Jason Harris) Aleksandra de Cizancourt (Elzbieta Zimmerman) Évelyne Didi (Mme Gaskin) Olivier Faliez (Noel Garcia) Vincent Garanger (M. Cooper) Zakariya Gouram (M. Hirsch) Nama Keita (Mlle Gaskin) Mexianu Medenou (Lenny Fox) Marie Payen (Valerie Johnson) Agnès Ramy (Roz Bates) David Seigneur (Sam Ross) et Thibault Perriard (John Sullivan, musicien)

Pour 9 représentations dans la Cour d’honneur du Palais des Papes, du 5 au 14 juillet 2023 à 22h - Durée 2h 30 - Place achetée pour la représentation du 5.

Tag(s) : #Avignon, #Cinéma, #Théâtre
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :