Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Ircam est en fête - Centre Georges Pompidou Gilles Kraemer

 

Lieu d’expression, lieu d’exploration, lieu de convivialité, ainsi Franck Madlener (1968) présente-t-il avec passion l’Ircam qu’il dirige depuis janvier 2006.

Ircam © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2022.

Janvier 2023, l’Ircam rouvre au public sa mythique salle, l’Espace de projection voulu par Pierre Boulez, conçu par les architectes du Centre Pompidou Renzo Piano et Richard Rogers avec l’acousticien Victor Peutz. Inaugurée en 1978, elle a été fermée ces dernières années pour travaux et désamiantage. Célébrant cet événement, l’Ircam se met en fête : concerts, installations, rencontres, portes ouvertes du laboratoire et expériences participatives, du 12 au 17 janvier 2023.

Franck Madlener © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2022.

Pour Franck Madlener, très poétique, lorsque le Centre Pompidou sera fermé pour travaux, cet Institut associé au Centre, sera la seule lumière, la seule voix de Pompidou.

L’Institut de recherche et coordination acoustique/musique, centre de recherche se consacre à la création musicale et à la recherche scientifique. Lieu unique où convergent la prospective artistique et l’innovation scientifique et technologique. Lieu d’expérimentation acoustique et d’exploration musicale, l’Espace de projection est situé au cœur de l’Ircam dont il constitue le point culminant, totalement isolé dans un système architectural de boîtes en gigogne, à 16 mètres sous la place Igor-Stravinsky à Paris. Il se distingue par sa modularité et son acoustique variable : sa volumétrie (les plafonds s’abaissent en 3 panneaux distincts) tout comme les matériaux de ses parois (diffusant / absorbant / réfléchissant) peuvent changer à la demande. Il est également équipé d’un système de spatialisation sonore multicanal de 339 haut-parleurs, combinant deux systèmes en pointe en matière de reproduction du champ sonore : la WFS (synthèse d’hologrammes sonores) et Ambisonics (immersion sonore 3D).

Espace de projection © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2022.

Ce lieu est dans une renaissance, une nouvelle création, souligne Franck Madlener, et non dans une duplication. Lieu d’expérimentation, cet Espace de projection se doit d’être grand public dans une diversité de présentation pour un public assis, debout et même couché pour certaines programmations. [configuration 290 / 500 / 120 personnes]

Une maison et un espace de tous les possibles

Samedi 14 janvier, 18h et 20h, Ircam, Espace de projection - (more)OXYMORE de Jean-Michel Jarre (1948) ou un hommage aux pionniers de la musique concrète en France, Pierre Henry et Pierre Schaeffer. Si OXYMORE intègre quelques éléments sonores légués par Pierre Henry, l’aventure est radicalement tournée vers l’avenir. OXYMORE est le premier album commercial de cette envergure, conçu et composé en son multicanal et binaural, et mixé en audio 360 dans les studios « Innovation » de Radio France avec la complicité d’Hervé Déjardin.

Jeudi 12 janvier, 20h & Samedi 14 janvier, 22h30, Ircam, Espace de projection - Électro-Odyssée 1Électro-Odyssée 2 avec Deena Abdelwahed (1989). À l’Ircam pour l’Electro-Odyssée, elle s’intéresse aux nouvelles possibilités de percussions digitales ainsi qu’à la microtonalité de la voix.

Florent Caron Darras © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, décembre 2022.

Mardi 17 janvier, 20h, Ircam, Espace de projection - Seconde nature avec trois compositeurs : Florent Caron Darras (création), Olivier Messiaen, Natasha Barrett

Olivier Messiaen (1908-1992) aimait à se dire tout à la fois compositeur, rythmicien et ornithologue, en particulier lorsqu’il notait à la volée les chants des oiseaux dans de nombreuses contrées. Vivacité rythmique, virtuosité mélodique affolante : Messiaen a entrepris un immense Catalogue d’oiseau, qui s’achève sur Le Courlis cendré de l’île d’Ouessant. « Trémolos lents et tristes, montées chromatiques, trilles sauvages, et un appel en glissando tragiquement répété, qui exprime toute la désolation des paysages marins. »

Le lieu, l’heure, le territoire : Florent Caron Darras (1986) enregistre des paysages sonores, mais avec un microphone 3D, puis les analyse pour remplacer certains sons d’origine par des instruments ou des synthétiseurs. Transfert du pays réel vers l’imaginaire. J’ai enregistré les milliers de bruits de la forêt de Brissac, en Anjou.

Natasha Barrett (1972), expose ici les potentialités de l’immersion sonore avec la diffusion ambisonique de l’Espace de projection.

Ensemble TM+. Direction Laurent Cuniot, Électronique Ircam Augustin Muller, Diffusion sonore Ircam Sylvain Cadars - Olivier Messiaen La rousserolle effarvatte  //  Natasha Barrett Hidden Values (1re partie « The Umbrella » et 3e partie « Optical Tubes »)  //  Olivier Messiaen Le Courlis cendré  //  Florent Caron Darras Transfert - création 2022, commande de l’Ircam-Centre Pompidou et de TM+

https://www.ircam.fr/

 

 

Tag(s) : #Entretien à 210 km-h, #Opéra et Musique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :