Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gilles Kraemer (envoyé à Rouen)

Un coup de fouet jamais n’abolira le hasard.

Michelangelo Merisi detto Caravaggio (1571-1610), La flagellation du Christ ou Christ à la colonne, 1606-1607. Huile sur toile © Rouen, musée des Beaux-Arts.

Au printemps 2019, Rouen prêtait La Flagellation du Christ du Caravage au musée napolitain de Capodimonte dans le cadre de l’exposition Caravaggio Napoli. Exposée à Naples, cette Flagellation fut confrontée à celle du musée de Capodimonte, du même peintre, commandée pour l’église napolitaine San Domenico Maggiore. (1)

à gauche, Caravage, La flagellation du Christ, 1607. Huile sur toile. Museo e Real Bosco di Capodimonte, Naples. à droite Michelangelo Merisi detto Caravaggio (1571-1610), La flagellation du Christ ou Christ à la colonne, 1606-1607. Huile sur toile © Rouen, musée des Beaux-Arts. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Cet automne 2022, nouvelle confrontation entre ces deux peintures au musée des Beaux-Arts de Rouen, à laquelle le musée napolitain a adjoint Le Christ à la colonne de Giovanni Battista Caracciolo detto Basttistello (1575 ou 1578-1635). De l’originalité de ce thème et de ce trio est née une exposition-dossier : Caravaggio. Un coup de fouet.

Rappelons l’histoire de cette peinture. Achetée par le musée de Rouen en novembre 1955 comme un Mattia Preti, Roberto Longhi en septembre 1959 l’attribue à Caravage, en raison de sa qualité et de la présence de nombreuses incisions dans la couche peinte qui sont typiques du faire de l’artiste. Elle s’impose comme un original après son exposition à New York puis à Naples : The Age of Caravaggio, face à une autre Flagellation, d’une collection privée suisse, dont Denis Mahon soutenait l’autographie. (2)

La question de la datation de cette toile a longuement été discutée, la plaçant entre octobre 1606, arrivée du peintre à Naples, ayant fui les États romains après l’assassinat de Ranuccio Tomassoni et juillet 1607, son départ de Naples.

En l’espace de ses quelques mois napolitains, Michelangelo Merisi detto Il Caravaggio (1571-1610) réinvente l’ordonnancement de la peinture de cet instant de la Passion du Christ, celle de Naples étant un tableau d’autel en hauteur, celle de Rouen en longueur étant une commande privée. Comme le souligne Diederik Bakhuÿs, l’un des commissaires, cette composition différente s’explique par la destination.

de gauche à droite : Giovanni Battista Caracciolo detto Bastinello (Naples 1575 ou 1578 – 1635), Le Christ à la colonne, ca 1618-1620. Huile sur toile. Museo e Real Bosco di Capodimonte, Naples  //  Attribué à Louis Finson (Bruges 1580 - Amsterdam 1617), Christ attaché à la colonne, début du XVIIe siècle. Huile sur toile. Lille, palais des Beaux-Arts  //  Louis Finson (Bruges 1580 – Amsterdam 1617), Le martyre de saint Sébastien, 1610 ? Huile sur toile. Eglise saint Sébastien, Rougier, Var  //  Caravage, La flagellation du Christ, 1607. Huile sur toile. Museo e Real Bosco di Capodimonte, Naples © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Caravage assimile dans une dramaturgie, cette opposition entre lumière et obscurité, une présence charnelle pour Naples et une présence sensuelle, dans une référence à l’antique, pour Rouen. Dans la Flagellation napolitaine, le sang coule, le corps est décentré ; la composition rouennaise adopte une torsion vers la gauche comme si le Christ regardait hors de la peinture, peut-être un appel vers son Père suggère Diederik Bakhuÿs.

Ludovico Carracci detto Ludovic Carrache (Bologne, 1555-1619), La Flagellation du Christ, 1589. Huile sur bois © Douai, Musée de la Chartreuse. © Photographe : Image & Son.

Christ à la colonne. Milan pour la pierre de jaspe sanguin, vers 1600. Paris pour le travail du socle, vers 1640. Paris, musée du Louvre, départements des Objets d’art © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Présentée, La Flagellation du Christ de Ludovico Carracci (Bologne 1555-1619), prêt de Douai, est, elle aussi, une peinture privée ; Diederik Bakhuÿs suggère que Caravage ait vu ce tableau saisissant de réalisme, démultipliant les mouvements des différents personnages avec son Christ de profil.

Bartolomeo Brandini detto Baccio Bandinelli (Florence, 1488-1560), La Flagellation du Christ, 1532. Marbre. Musée des Beaux-Arts, Orléans © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Deux sculptures – un travail milanais et un François du Quesnoy & Allessandro Algardi - et un marbre de Bartolommeo Brandini detto Baccio Bandinelli complètent cette exposition ainsi que d’autres peintures. Un Martyre de saint Sébastien de Louis Finson (1580-1617) et un Christ attaché à la colonne qui lui est attribué, un Christ à la colonne de Giovanni Battista Caracciolo detto Battistello (1575 ou 1578-1635).

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

(1) Caravaggio Napoli, 12 avril– 14 juillet 2019. Museo e Real Bosco di Capodimonte – Naples. Commissariat de Maria Cristina Terzaghi et Sylvain Bellenger. La Flagellazione de Rouen était, pour la première fois, confrontée à La Flagellation de Capodimonte peinte pour l’église napolitaine San Domenico Maggiore.

(2) The Age of Caravaggio. Metropolitan Museum of Art, New York, 5 février au 14 avril 1985 puis à Capodimonte du 12 mai au 30 juin 1985. Télécharger le PDF du catalogue en anglais sur L’âge du Caravage - MetPublications - Le Metropolitan Museum of Art (metmuseum.org)

Attribué à Louis Finson (Bruges 1580 – Amsterdam 1617), Christ attaché à la colonne, début du XVIIe siècle. Huile sur toile. Lille, palais des Beaux-Arts © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Caravage. Un coup de fouet

28 octobre 2022 au 27 février 2023

Musée des beaux-arts – Rouen

Commissariat Sylvain Amic (ancien directeur des musées métropolitains Rouen Normandie, conseiller en charge des musées, des métiers d'art, du design et de la mode au ministère de la Culture depuis le 11 juillet 2022), Diederik Bakhuÿs, conservateur au musée des Beaux-Arts de Rouen, Francesca Cappelletti, directrice de la Galleria Borghese à Rome.

Étude par le Centre de recherche et de restauration de musées de France de la peinture du Caravage  © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Caravage. Un coup de fouet, musée des beaux-arts, Rouen.

Attente du catalogue La Flagellation du Christ de Caravage, essais de Diederik Bakhuÿs, Francesca Cappelletti et rapport d’étude de cette toile par le Centre de recherche et de restauration de musées de France de Bruno Mottin, Éric Laval et Myriam Eveno.

En attendant, lecture du catalogue collectif, Le Temps des Collections. Xème édition. 2022-2023, 192 pages. Éditions Silvana Editoriale, 19,50 €. Manquent les dimensions des neuf œuvres présentées. La lecture dans ce catalogue de l’article d’Isabelle Gard et Mathilde Schneider est édifiante : Nouveau lieu, nouvelle approche, nouveaux lieux. Le pôle Beauvoisine : le lieu commun de toutes les cultures. Ce pôle doit fusionner, en 2028, le musée des Antiquités et le Museum d’Histoire naturelle. Ce texte parle de la pensée heideggerienne, de Derrida, de l’intersectionnalisme plus que de l’intersectionnalité, de sociabilité, d’émerveillement et d’épanouissement, de la philosophie allagmatique de Gilbert Simondon. Avec une incise d’écriture inclusive.

Musée des Beaux-Arts | (mbarouen.fr)

Valérie Delarue, Vanité aux plantes de pieds, plat coloré, 2006 (détail). Faïence, décor polychrome © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Céramiques fantastiques - Musée de la Céramique, Rouen.

Cette exposition entre dans le cadre de la 10ème édition du Temps des collections X – Corps à corps.

Quand la mode façonne le(s) corps - Musée de la Corderie Vallois - 185 route de Dieppe - 76 960 Notre-Dame-de- Bondeville - 28 octobre 2022 au 8 avril 2023

Malin comme un singe - La Fabrique des savoirs - 7 cours Gambetta -76 500 Elbeuf - 28 octobre 2022 au 8 avril 2023

Céramiques fantastiques - Musée de la Céramique - 1, rue Faucon ou 94, rue Jeanne d'Arc – Rouen - 28 octobre 2022 - 6 mars 2023

Flaubert, corps et âme - Musée Flaubert et d'histoire de la médecine - 51 rue de Lecat - 76000 Rouen - 28 octobre 2022 - 21 mai 2023

Au premier plan, manufacture de Nicolas Fouquay (1686-1742), Buste d'Apollon, ca 1730. En face, à gauche, buste de l'Été sous les traits de Cérès et buste de l'Automne sous les traits de Bacchus. Faïence, décor de grand feu polychrome, Rouen © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 2022, exposition Céramiques fantastiques - Musée de la Céramique, Rouen.

 

Tag(s) : #Expositions France, #Expositions à l'étranger, #Italie, #Naples
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :