Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Géniale Madame Bovary de Flaubert selon Pauline Labib-Lamour

Publié par Gilles Kraemer sur 19 Octobre 2022, 22:53pm

Catégories : #Théâtre

Gilles Kraemer

1857. Procès intenté à Madame Bovary. Mœurs de province de Gustave Flaubert pour atteinte aux bonnes mœurs après sa pré-parution, en 1856, dans La Revue de Paris.

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2022, Le Kremlin-Bicêtre.

Ernest Pinard, le procureur impérial, juge l’œuvre immorale et outrageante. Jules Senard, l’avocat de l'écrivain défend que l’héroïne, coupable d’infidélité, est punie pour ses fautes. L’auteur est acquitté. Le roman sera publié après le procès gagné par Flaubert. Un succès lors de sa parution.

Inspiré de cette affaire judiciaire, des plaidoiries et du roman, Bovary de Tiago Rodrigues - Bovary, uniquement le nom, est-ce Emma, est-ce Charles dans ce choix seulement du nom de famille ? – se trouve joyeusement dynamisé dans la mise en scène de Pauline Labib-Lamour de la compagnie Espère un peu.

Emma, Charles, le pharmacien Homais, l’hobereau Rodolphe, le clerc de notaire Léon, qu’en pensent-t-ils ? Magnifiquement portée par la compagnie Espère un peu, créée en mai 2019 à Nîmes, la mise en scène de Bovary par Pauline Labib-Lamour est pertinente de justesse, de drôlerie – comment peut-on rire d’Emma Bovary ? c’est proprement étonnant ! – de jeunesse. Totalement incroyable cette richesse d’inventivité de cette jeune metteur en scène, encore trentenaire, s’étant lancée dans la mise en scène en septembre 2020, après des années au mécénat de… IEP Paris ! De Sciences Po à l’aventure d'endosser les habits de metteur en scène, du jour au lendemain, quel courage dans ces temps de l’épée de Damoclès de la Covid au-dessus du spectacle vivant. 

Jeune troupe théâtrale, peu d’argent, peu de subventions mais quelle joyeuseté sur le plateau. Aurore Serra étant madame Bovary, ses confrères jouent un rôle principal et plusieurs rôles, revêtant avec grande facilitée les multiples habits des personnages, sans sortir de scène. Similitude frappante avec La Cerisaie, mise en scène à Avignon en 2021, par Tiago Rodrigues, celui-ci ayant voulu que les acteurs soient en permanence présents sur le plateau même lorsqu’ils ne jouaient pas. (1)

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2022, Le Kremlin-Bicêtre.

Tout débute avec un immense mikado car Charles aime ce jeu, une action tout en lenteur du mouvement, telle un prologue avant que la pièce ne commence. Chaque scène est annoncée par la page de l’ouvrage où elle est relatée, dans une avancée chronologique, une scansion apportant beaucoup de dynamisme, aucun temps' mort pendant les deux heures de la représentation. Avec des temps de plaidoirie. Le temps du bal si important pour Emma, l’arrivée triomphale des Bovary à Yonville pour la nouvelle installation de Charles, l’abandon physique d’Emma dans la scène du fiacre, le long monologue final de Charles après qu’Emma se fut empoissonnée à l’arsenic. Pauline Labib-Lamour joue de la salle, des gradins très pentus, du plateau de l’éclairagiste lors de la scène de séduction d’Emma par Rodolphe lors des comices. Ceci n’est pas nouveau mais tellement instillé doucement et savamment pour une représentation de Bovary proprement décoiffante et accueillie chaleureusement.

Et… pour seulement… 5 euros la place ! Incroyable politique culturelle du Kremlin-Bicêtre, le spectacle le plus cher étant de 12 euros si l’on s’abonne.

 

(1)   http://www.lecurieuxdesarts.fr/2021/07/la-pluie-sauve-la-cerisaie-de-tiago-rodrigues-un-triomphe-dans-la-cour-d-honneur-75eme-festival-d-avignon.html          

Bovary - unique représentation, vendredi 14 octobre 2022

Texte Tiago Rodrigues. Traduction Thomas Resendes.

Mise en scène Pauline Labib-Lamour de la Compagnie Espère un peu et l'équipe du festival du Grand Mistère - Régie générale Édith Biscaro

Jan Czul [est aussi metteur en scène], Flaubert & autres ; Paul de Montfort, l’avocat Jules Senars & autres ; Thomas Najnudel, Charles Bovary & autres ; Arthur Provost, le procureur impérial Ernest Pinard & autres ; Aurore Serra, Emma Bovary.

Espace culturel André Malraux – Le Kremlin-Bicêtre

Pauline Labib-Lamour © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2022, Le Kremlin-Bicêtre.

Ce spectacle a été créé en 2021, en plein air, dans le cadre du festival du Grand Mistère, avec le soutien du Conseil départemental de la Lozère et de la commune du Pont de Montvert - Sud Mont Lozère. Cette compagnie porte Charge d’âme [écriture et mise en scène de Pauline Labib-Lamour, avec la participation de Sophie Bricaire], Fausse Commune [écrit et mis en scène par Sophie Bricaire et Pauline Labib-Lamour], Bovary (2021), Un bon mariage est difficile à faire, même en peinture (2022) à partir de textes de Molière, Anton Tchekhov et Bertolt Brecht, Musca Libera ou La vie rêvée des mouches (2023) [écriture et mise en scène de Pauline Labib-Lamour].

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents