Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Jean-Marie Lavalou s'en est allé retrouver les vrais étoiles

Publié par Marie-Christine Sentenac sur 21 Juillet 2022, 12:47pm

Catégories : #Cinéma

Marie-Christine Sentenac

 

Andy Romanoff, Nicolas Pollacchi, Alain Masseron et Jean-Marie Lavalou, statuettes en main, et Hervé Theys posant pour la photo souvenir lors de la cérémonie de remise des Oscars techniques à Hollywood le 12 février 2005

A 76 ans, le 15 juillet dernier, Jean-Marie Lavalou a définitivement quitté les plateaux de cinéma et de télévision. Co-inventeur avec Alain Masseron de la Louma, (pour LavaLOU et MAsseron) grue télécommandée qui a radicalement changé l’esthétique cinématographique en donnant plus de fluidité et de liberté à la prise de vue. Elle permet de longs plans séquences, peut virer à 360 degrés, monter, descendre et se faufiler dans des espaces exigus; la camera peut voler d’un plan large à un infime détail.

Il y a un avant et un après Louma…

Lavalou et Masseron se sont rencontrés à l’ECPAD, l’Institut cinématographique et photographique des armées. D’une " bidouille de machiniste " bricolée avec les moyens du bord… pour pouvoir tourner à l’intérieur d’un sous-marin en 1970, ils vont finir par concevoir un équipement qui a fait le tour du monde et séduit les plus grands réalisateurs, couronné en 2005 à Los Angeles par l’Oscar technique, événement hors du commun pour des "frenchies", - c’est seulement la troisième fois que cette distinction est attribuée à une invention française … -. Pour Jean-Marie, sans-doute l’apogée d’une carrière entièrement consacrée à la promotion et à l’amélioration des performances de la grue jusqu’à la création d’une Louma 2, elle aussi en constante évolution. Il faut dire que la Louma a fait un sacré bout de chemin depuis que Pascal Aubier l’a utilisée pour la première fois dans son court métrage Le Dormeur (1974) inspiré par le poème de Rimbaud Le Dormeur du val. Plan séquence de 9´, travelling de 500 mètres qui serpente à travers les arbres en pleine montagne.

1973 le générique du Locataire de Roman Polanski stupéfie; 1977 Wim Wenders l’exploite dans L’Ami Américain ; 1979 Steven Spielberg s’intéresse à la Louma grâce à un malin stratagème des deux complices qui l’installent sur la terrasse de l’hôtel qu’il fréquente pendant le Festival de Deauville. Le coup réussit et Spielberg, convaincu, fait venir une Louma à Los Angeles " it’s my new toy " (" c’est mon nouveau jouet "). Jean Marie s’installera dans la Mecque du cinéma pour le tournage de 1941 (1979) suivi de nombreux autres. Il réside à Topanga Canyon jusqu’au milieu des années 80. Les frilosités du début face à cet " engin " étrange font place à un engouement général et l’équipement ne tarde pas à être abondamment copié dès lors qu’il devient indispensable à tout réalisateur qui se respecte.

Des centaines de films ont exploité la Louma, dont de nombreux films cultes Le père Noël est une ordureCamille Claudel, Cyrano de Bergerac, Danton, Dirty Dancing, Edward aux mains d'argent, Balade Runner, Amadeus, Le choix de Sophie, Les Aventuriers de l’Arche perdue… la liste est impressionnante.

La télévision bien sur s’en est emparée, d’Intervilles au Grand Échiquier de Jacques Chancel, de Champs-Élysées au défilé du 14 juillet…, même l’élection de Miss France y a droit. Les retransmissions sportives toutes disciplines confondues, les captations de concerts et les clips (Johnny au Parc des Princes, les Rolling Stones, David Bowie, Faust à Bercy …Dorothée !!!). Des publicités pour des marques prestigieuses Alfa Romeo, Ferrari, Hermès ... 

Jean-Marie Lavalou / remerciements à Andy Romanoff pour cette photographie. 

 

C’est ainsi que le descendant des célèbres Fromageries Lavalou a conquis Hollywood, parcourant le monde avec sa Louma.

Perfectionniste - ce qui l’amenait parfois à pousser de bons coups de gueule vite oubliés -, opiniâtre et consciencieux, un terrible sens de l’humour, une fidélité en amitié à toute épreuve, et, c’est très rare, Jean-Marie ne la ramenait pas ! L’industrie du cinéma est en deuil. Ses amis sont dévastés par cette disparition aussi brutale qu'inattendue.

" Les morts sont les invisibles mais ils ne sont pas les absents. " Victor Hugo.

Les obsèques auront lieu samedi 23 juillet 2022 dans l’intimité à Quimper. Un hommage lui sera rendu au mois de septembre à Paris.

 

* Avec l’amicale complicité d'Hervé Theys, Directeur technique de Loumasystems

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents