Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Hadrien. Entrer dans la mort, les yeux ouverts – Festival Avignon off 2022 (II)

Publié par Gilles Kraemer sur 14 Juillet 2022, 23:57pm

Catégories : #Avignon, #Italie, #Rome, #Théâtre

Gilles Kraemer

représentation du 13 juillet 2022

Mémoires d’Hadrien #3" © DR.

Réfugié dans les thermes de sa villa, l’empereur Hadrien (76, Espagne – Baïes près de Naples, 10 juillet 138) va mourir. " Tâchons d’entrer dans la mort, les yeux ouverts " murmure-t-il, dans l’ultime souffle, la dernière image étant celle du buste, éclairé dans la nuit, du bel Antinoüs, son jeune amant mort huit années plus tôt.

Ainsi ce clôt cet enfermement, entre l’empereur, ses deux serviteurs et le fantôme de Plotine/ Maria Vendola. Huis clos des passions, des amours passées et futures, des souvenirs, des guerres terminées, l’action se déroule dans une "zone protégée" dans laquelle l’on n’entre qu’après un contrôle d’accès électronique, une intrusion de la modernité comme celle de l’écran des réunions "zoom" avec les autres dirigeants. Un pupitre pour la relecture de ses Mémoires dictées à Antoine/Léonard Stéfanica, son lit, le buste de son amant divinisé, simplicité du lieu dans l’adéquation avec le lettré, le pacificateur, le philosophe, l’homme pétri par le cœur et l’esprit de culture grecque. Jean Pétrement/ Hadrien – également le metteur en scène - ne cesse d’évoquer son séjour athénien, rappelé par la présence de sa jeune esclave Elixia/ Lucile Pétrement, pétrie d’Epictète, qui le suivit depuis Athènes, n’ayant nullement la langue dans sa poche, plus attachée à honorer la mémoire d’Antinoüs qu’à répondre aux avances d’Antoine.

Entouré de ces deux jeunes personnes, ne cessant de se chamailler lorsqu’ils sont ensemble, sa volonté n’est-elle pas celle de la transmission, de les faire adhérer à ses idées ? Tout mettre en ordre, les affaires de la Rome impériale, les vastes territoires pacifiés, écrire pour son successeur en laissant les mémoires d’un empereur épris de paix et de justice, pour lui qui n’imagine " pas un monde sans livre ". Pas un instant à perdre. Prêt à mourir, soutenu par Plotine/ Maria Vendola, venue lui rappeler que c’est grâce à elle qu’il succéda à son époux Tajan.

Être en paix avec lui-même pour regagner son mausolée qu’il a fait édifier au cœur de l’Urbs. L'immortalité, il la possède par ses Mémoires.

Léonard Stéfanica, Jean Pétrement, Lucile Pétrement, Maria Vendola - Mémoires d’Hadrien #3" © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, Avignon, 13 juillet 2022.

Mémoires d’Hadrien #3"

d’après l’œuvre éponyme de Marguerite Yourcenar (1951) & Antinoüs de Fernando Pessoa (1915-1921)

7 - 30 juillet 2022 - Théâtre des Corps Saints - Avignon

texte et mise en scène Jean Pétrement

lumière Vladimir Lechevin - scénographie L’Agence Privée

Jean Pétrement, Hadrien

Lucile Pétrement, Elixa, 20 ans, esclave grecque d’Hadrien

Léonard Stéfanica, Antoine, 18 ans, secrétaire, fils d’une famille de notables

Maria Vendola Plotine, femme de Trajan le prédécesseur d’Hadrien, morte il y a 10 ans.

production Compagnie Bacchus, compagnie créée en 1985 par Jean Pétrement

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents