Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Expositions et événements collatéraux - Biennale de l’art de Venise 2022. Guggenheim - Le surréalisme et la magie - Palazzo Ducale - Anselm Kiefer – Fondazione Giorgio Cini - Kehinde Wiley (II)

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme sur 15 Avril 2022, 23:51pm

Catégories : #Biennales, #Expositions à l'étranger, #Italie, #Marché de l'art, #Venise

Gilles Kraemer – Antoine Prodhomme

Déplacement personnel à Venise

 

Marino Marini (1901 - 1980), L’angelo della città, 1948. Bronze © Le Curieux des arts, 15 avril 2022, Venise, Peggy Guggenheim collection.

Dans la cité du lion ailé, du crocodile perché sur une colonne, du pigeon marchant plus qu'il ne vole sur la Piazza, rien n’est impossible. L’ange a un sexe ! Dans le palais inachevé, qui fut la demeure de Peggy Guggenheim (1898-1979), cela se révèle exact. L’angelo della città vous accueille, sur son cheval, nu, sans ailes, toujours en excellente forme puisque l’appendice amovible est désormais solidement fixé. Autrefois, Peggy, la passionnée de Laurence, John, Douglas, Yves, Roland, Max, "l’ultima dogaressa", pouvait ôter ce phallus en fonction de ses invités ! Toujours un moment d’étonnement, d’hilarité, de sourire, de stupeur de la part des connaisseurs d’art contemporain montant les marches pour découvrir, dans la grande entrée, le mobile de Calder dansant face à Picasso.

Leonora Carrigton (1917-2011), Portrait de Max Ernst © Le Curieux des arts, 15 avril 2022, Venise, Peggy Guggenheim collection.

Kurt Seligman (1900-1962), Baphomet (la chèvre du Sabbat), 1948 © Le Curieux des arts, 15 avril 2022, Venise, Peggy Guggenheim collection.

Surrealismo & Magia. La modernità incantata explore subtilement l’intérêt du mouvement surréaliste pour la magie et l’occultisme. Sous le commissariat de Grazina Subelyte, cette exposition présente environ 60 œuvres, dans des salles intimes et toutes blanches, pas hautes de plafond, comme un appartement. Une seule erreur, au mitan du parcours, le rouge des murs de la salle consacrée à Leonore Carrigton ! Cette couleur mange ses peintures dont la dominante est le rouge sang. Cette exposition offre un riche aperçu du surréalisme, de la peinture métaphysique de Giorgio de Chirico - La cervelle de l’enfant (1914) - au tableau emblématique de Max Ernst La mariée habillée (1940) présenté dans une analogie de couleurs et d’influences – examinez bien le violet - à droite du Portrait de Max Ernst (ca 1939) de Leonora Carrigton (1917-2011) qui fut un temps son épouse avant qu’il ne s’incline devant Peggy. Leonora Carrigton très présente dans cette LIXème Biennale de l’art. De Kurt Seligman (1900-1962) - pour moi une véritable révélation -, aux œuvres tardives de Remedios Varo (1908-1968) nous apprenant que le croissant de lune se nourrit d’étoiles, les artistes nous livrent un discours poétique et profondément philosophique.

Surrealismo & Magia. La modernità incantata /Surréalisme et magie. Modernité enchantée

9 avril – 26 septembre 2022

Peggy Guggenheim collection

Palazzo Venier dei Leoni - Venise

Commissariat de Grazina Subelyte

 

Anselm Kiefer. Questi scritti, quando verranno bruciati, daranno finalmente un po’ di luce © Le Curieux des arts, Venise, Palazzo Ducale – Sala della Quarantia Civil Nova & Sala dello Scrutinio, 15 avril 2022.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Anselm Kiefer. Questi scritti, quando verranno bruciati, daranno finalmente un po’ di luce © Le Curieux des arts, Venise, Palazzo Ducale – Sala della Quarantia Civil Nova & Sala dello Scrutinio, 15 avril 2022.

Ce n’est nullement "una scala di seta", à laquelle il a attaché une de ses chaussures qu’Anselm Kiefer a posée sur l'une de ses immenses toiles présentées au Palais Ducal dans la célébration des 1 600 ans de la naissance de Venise. Le titre de l’exposition Questi scritti, quando verranno bruciati, daranno finalmente un po’ di luce fait référence au philosophe vénitien Andrea Emo (1901-1983). Partant de la lecture de Goethe, de Faust / Seconde partie (1832), la réflexion magistrale d’Anselm – beaucoup plus prégnante que son exposition Pour Paul Celan perdue cet hiver 2021 dans la vastitude abyssale du Grand Palais Ephémère – dans deux salles du Palais Ducal est un grand choc dans son frôlement du syndrome stendhalien. Anselm positionne Venise entre le Nord et le Sud, son interaction entre Occident et Orient, dans la vie politique, économique, culturelle, les incendies, les victoires et les défaites de cette République que Bonaparte fit disparaître. 

Anselm Kiefer. Questi scritti, quando verranno bruciati, daranno finalmente un po’ di luce (Andrea Emo)

26 mars - 29 octobre 2022

Venezia - Palazzo Ducale – Sala della Quarantia Civil Nova & Sala dello Scrutinio (salle du pouvoir puisque c’est ici qu’était élu le nouveau doge

Commissariat Gabriella Belli & Janne Sirén

Kehinde Wiley: An Archaeology of Silence ©  Le Curieux des arts, Venise, campo Manin, 15 avril 2022.

Avril 2022, quatre grandes expositions à la Fondation Giorgio Cini. À la Galleria di Palazzo Cini exposition consacrée au maître de la contemporanéité avec 40 œuvres de Joseph Beuys. Finamente Articolato, commissariat de Luca Massimo Barbero autour de deux thèmes de cet artiste : le corps et la figure, l’importance symbolique de l’image de l’animal.

Sur l’Île de San Girgio, FontanaArte aux STANZE DEL VETRO, commissariat de Christian Larsen; une extraordinaire sélection d’œuvres de Alberto Burri, Yves Klein, Arman, Pier Paolo Calzolari, Jannis Kounellis et Claudio Parmiggiani autour du thème du feu On Fire, commissariat de Bruno Corà; Kehinde Wiley: An Archaeology of Silence, commissariat de Christophe Leribault, président de l’établissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie.

 

 

 

 

 

Kehinde Wiley: An Archaeology of Silence ©  Le Curieux des arts, Venise,  campo Manin, 15 avril 2022.

Pour ce nouvel ensemble d’œuvres, une dizaine de peintures et une quinzaine de sculptures, l’artiste étasunien Kehinde Wiley (1977) met en lumière les brutalités du passé colonial, américain et mondial en utilisant le langage du héros déchu. Des portraits représentent de jeunes hommes et femmes noirs dans des positions de vulnérabilité qui racontent une histoire de survie et de résilience, révélant la beauté qui peut émerger de l’horrible.

Kehinde Wiley : An Archeology of Silence

23 avril – 27 novembre 2022

Fondazione Giorgio Cini, isola di San Giorgio Maggiore - Venezia

Commissariat Christophe Leribault

Cette exposition est soutenue par la galerie Daniel Templon 

 

Biennale de l’art de Venise dans Le lait des songes selon Cecilia Alemani sa commissaire © Le Curieux des arts, 15 avril 2022, Venise, calle del Bombaseri

59ème Exposition internationale d’art. 23 avril - 27 novembre 2022 – entre Giardini, Arsenale et la ville

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents