Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Les Camuccini, Vincenzo et Giovanni Battista, père & fils, peintres romains - Acquisition par la Fondation Custodia, Paris

Publié par Gilles Kraemer & Antoine Prodhomme sur 1 Décembre 2021, 23:16pm

Catégories : #Expositions Paris, #Expositions à l'étranger, #Italie, #Marché de l'art, #Rome

Gilles Kraemer

 

Dans la famille Camuccini, je demande le père Vincenzo (1771-1844) et le fils Giovanni Battista (1819-1904). Romains. Peintres. Barons. Comment ne pas songer, en évoquant les Camuccini, puisque l’action se déroule à Rome, à un comte, peintre & directeur d’une institution sur le Pincio -. Ils auraient pu, rêvons beaucoup si l'on mélange les siècles, se rencontrer et échanger.

Vincenzo Camuccini, Alcée, Corinne, Pétrarque, Anacréon & Sapho, ca 1787-1789. D’après le Parnasse de Raphaël, Chambre de la Signature, Palais du Vatican. Pierre noire et lavis sur papier. 15,1 x 13,6 cm. Succession Camuccini puis collection privée Vérone, galerie Antonacci Lapiccirella © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, automne 2021, galleria Maurizio Nobile, Paris.

Une quarantaine de dessins et de peintures, inédits ou rarement montrés, une incursion dans la peinture romaine, entre 1786 et 1850, furent ainsi présentés, successivement, par les deux galeries italiennes Antonacci Lapiccirella à Rome et Maurizio Nobile à Paris ainsi que par la galerie parisienne d’Éric Coatalem (accueillant cette exposition à l'occasion de Fine Arts Paris) . Pour Paris, c’est une véritable découverte de ces deux artistes, entre peinture classique et peinture de paysage. Ne pouvant que retenir l’attention de collectionneurs-connoisseurs et d’une institution de la rive gauche au magnifique escalier à volée aux murs violet pâle couvert de peintures de plein air du XIXème, la Fondation Custodia.(1).

Témoin de l’une des périodes les plus intenses de l’histoire de Rome qu’il a su traduire par son art, Vincenzo Camuccini (Rome 1771-1844) est un important chef de file du néoclassicisme européen. L’exposition propose un très bel ensemble de peintures et de dessins – sanguine, crayon, aquarelle - permettant ainsi de retracer la longue vie artistique du peintre,. Son style évolue et s’affirme lorsque qu’il s’aperçoit que la survie de l’Athènes de Périclès et de la Rome des temps vertueux est ébranlée au sein de la République ; il revêt alors sciemment le rôle d’interprète et de témoin de l’Empire et de la Restauration.

Vincenzo Camuccini, La Louve capitoline (détail), ca 1787-1789. D’après La découverte de Romulus et Rémus par Rubens. Huile sur toile. 86 x 86 cm. Succession Camuccini puis collection privée Vérone, galerie Antonacci Lapiccirella  © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, automne 2021, galleria Maurizio Nobile, Paris

Les tableaux illustrant l’histoire romaine, avec lesquels Camuccini atteint une renommée internationale au point de développer l’une des interprétations les plus appréciées de la fin du XVIIIe siècle, occupent une place privilégiée dans l’exposition. On distingue l’Appio Claudio, le « bozetto » de Mort de la Virginie, ca 1802 (Naples, Musée de Capodimonte) et le Départ d’Atilius Regulus, 1824.

Une série d’études à caractère religieux liée à des commandes ecclésiastiques comme le Saint Simon pour l’autel de la basilique Saint-Pierre de Rome, complète la section dédiée à Vincenzo.

Vincenzo Camuccini, fréquentera de 1790 à 1797, la romaine Accademia de’ Pensieri. Entre 1814 et 1824, il sera inspecteur des peintures publiques de Rome ; en 1819, le roi de Naples Ferdinand 1er lui confie la tâche de réaménager les galeries de la Couronne ; en 1825, il est nommé directeur de l'Académie de Naples à Rome.

Giovanni Baptista Camuccini, Forêt à Colle Calvio en Sabine, avec ruines, ca 1840. Huile sur toile. 31 x 29 cm. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, automne 2021, galleria Maurizio Nobile, Paris

L'autre partie de l’exposition est consacrée à Giovanni Battista avec la présentation d’une série de délicates huiles, vues de la campagne italienne, un œuvre plus restreint que celui de son père puisque dans les années 1850, il décidera d’abandonner la peinture, se consacrant uniquement à la gestion des affaires de famille.

Il développera cette passion pour la peinture de paysage à la suite de sa formation auprès de Giambattista Bassi (1784-1852), grand interprète de la peinture de paysage inspirée du réel, dont l’œuvre renouvelle à Rome la tradition classique développée au XVIIe siècle.

Giovanni Baptista Camuccini, Étude d’un arbre, ca 1840. Huile sur papier. 26,5 x 22 cm. Succession Camuccini puis collection privée Rome © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, automne 2021, galleria Maurizio Nobile, Paris

Giovanni Battista peindra principalement la campagne romaine et des vues près du lac d’Albano où il avait pour habitude de se rendre en famille. Comme de nombreux autres peintres adeptes de la peinture de plein air, l’artiste restera fasciné par les effets de lumière des paysages lacustres et de l’atmosphère chaude des vues caractéristiques de la campagne du Latium.

 

Ringraziamenti à Davide Trevisani pour son accueil dans les nouveaux espaces parisiens de la Galleria Maurizio Fine Art, un appartement en étage. L’Italie en plein Marais, le rêve pour tous collectionneurs.

Les Camuccini. Entre Néoclassicisme et sentiment romantique / I Camuccini. Tra Neoclassicismo e sentimento romantico

30 septembre – 28 octobre 2021 - Galleria Antonacci Lapiccirella, Roma https://www.alfineart.com/

5 - 11 novembre 2021 - Galerie Éric Coatalem, Paris  https://www.coatalem.com/fr/

16 novembre - 3 décembre 2021 - Maurizio Nobile Fine Art - 2 rue Chapon, Paris https://maurizionobile.com/about/

Catalogue. Essai du Dottore Stefano Bosi, historien de l’art et spécialiste de l’époque. 96 pages. Textes en italien et en anglais. Toutes les œuvres exposées sont reproduites. Prix 25 €.

(1) Gioavanni Batista Camuccini, Rochette in Sabina. Santa Maria dei Monti. Huile sur carton. 27,5 x 31,6 cm.. Succession Camuccini, collection privée Rome, Galerie Antonacci Lapiccirella Rome. Acquisition de la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, à l'automne 2021. Ringraziamenti à Francesca Antonacci pour la communication de cette information.

 

© photo Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, automne 2021, in situ à la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt Paris.

 

 

 

 

 

 

 

Exposition Sur le motif. Peindre en plein air 1780 - 1870 © photo Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, automne 2021, in situ à la Fondation Custodia,  Collection Frits Lugt, Paris. Exposition du 3 décembre 2021 au 3 avril 2022. Après la National Gallery of Art, Washington du 20 juillet - 15 novembre 2020. Et avant The Fitzwilliam Museum Cambridge.

Cette exposition est placée sous le commissariat conjoint de Ger Luijten, directeur de la Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, de Mary Morton, conservatrice et cheffe du département des peintures françaises de la National Gallery of Art de Washington et de Jane Munro, conservatrice du département des peintures, dessins et estampes du Fitzwilliam Museum de Cambridge. La Fondation Custodia possède [donation sous réserve d'usufruit, collection privée] une autre peinture de Giovanni Battista Camuccini, présentée dans l'exposition de cette institution parisienne [en haut à droite]. Il s'agit d'une Vue du lac d'Albano depuis la Via di Palazzolo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents