Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


L’hommage à George Sand de la Cité internationale de la tapisserie. Les cinq artistes sélectionnées

Publié par Gilles Kraemer sur 20 Octobre 2021, 23:54pm

Catégories : #Entretien à 210 km-h, #Expositions France, #Prix et récompenses, #Opéra et Musique

Gilles Kraemer.

 

Isabelle Cornaro, Hélène Delprat, Vanina Langer, Alexandra Leykauf et Françoise Pétrovitch sont les cinq artistes sélectionnées - sur 64 propositions - en vue de l’étude pour la conception-réalisation d’un exemplaire unique d’une tapisserie en Hommage à George Sand dans le cadre de la Commande publique artistique portée avec le soutien du Ministère de la Culture, par la Cité internationale de la tapisserie d’Aubusson, liée à la commémoration, en 2026, du 150ème anniversaire de la mort de l'écrivain. (1).

 

 

Lauréate ex-aequo du Prix Fondation d’entreprise Ricard 2010 [avec Benoît Maire], la pratique d’Isabelle Cornaro (1974) se nourrit de l'art conceptuel, de ses systèmes d'organisation et de structure : dans ses compositions minimales, elle procède à des analyses structurelles de photographies, de plans d'urbanisme ou de tableaux de paysages. Elle déconstruit ensuite ceux-ci pour former de nouvelles grilles de lecture et de perception. Elle a bénéficié d’une exposition cet été 2021 à la Fondation Pernod Ricard. Elle figurait parmi les quatre artistes nommés pour le prix Marcel Duchamp 2021 [décerné le 18 octobre à Lili Reynaud Dewar]. Avec ses peintures pailletées où défilent des créatures magiques proches de la métamorphose, à la fois drôles et terrifiantes, l’œuvre d’Hélène Delprat (1957) oscille entre la vie et le théâtre dans une sorte d’illusion comique. Elle bénéficia, en 2018, d’une exposition au musée des Beaux-Arts de Caen.

Vanina Langer (1980). Moi, je me présente comme une Femme-liane qui crée des liens entre la forme et son fond, poupées russes d’un monde infini. Tout mon travail peut se résumer dans l’animation d’une ligne dans un hors-champ qui quête du sens.

La démarche d’Alexandra Leykauf (1976) repose sur l’utilisation d’images trouvées qu’elle photocopie ou photographie. Les procédés employés par l’artiste, tels que le miroir, le prisme ou même le pli, viennent perturber l’image, la reconstruire, opérant des changements de points de vue ou de perspectives.

Françoise Pétrovitch (1964), lauréate du 14ème Prix de dessin contemporain de la Fondation d’art contemporain Daniel & Florence Guerlain bénéficie d’une exposition au Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la culture à Landerneau (17 octobre 2021 - 3 avril 2022). D'elle, Camille Morineau, commissaire de cette exposition à Landerneau dit " Françoise Pétrovitch invente un « dessin augmenté » où le support graphique n’a plus d’importance, ni la typologie de sujet ou l’échelle de sa représentation : il s’agit d’une attitude. ". Propos auquel l'artiste ajoute " Je ne peux pas dissocier ce que je dis de comment je le dis... Les œuvres émanent de moi, de mon monde interne. Je fais confiance au processus de travail ".

Dans le cadre de sa politique de production d’œuvres contemporaines et de grandes tentures, la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson a imaginé un projet de tissage long format Hommage à George Sand , - 25 mètres de long pour une hauteur de 2 mètres -.  Cette commande publique artistique s’inscrit dans le cadre de la commémoration du 150ème anniversaire de la mort d’Amantine Aurore Lucile Dupin de Francueil, baronne Dudevant, arrière-petite-fille de Maurice de Saxe, plus connue sous son nom de plume George Sand (Paris 1804 – 8 juin 1876 Nohant).  Outre une centaine de romans, nouvelles et créations théâtrales, essais et critiques, George Sand a laissé une prodigieuse correspondance dont celle avec Gustave Flaubert entre 1866 et 1876

Les responsables de la Cité ont imaginé un projet de tapisserie autour d’un nouveau concept, s’intégrant à la politique de grandes tentures et rejoignant la démarche conduite depuis 2010 autour de la création du Fonds contemporain de la Cité.

Les modalités d’exposition de cette immense tapisserie long format et d’un seul tenant sont également un élément important de ce projet comme me le soulignait Emmanuel Gérard, directeur de la Cité, rencontré à Paris, très attaché à cette dimension plastique. Cette pièce unique privilégiera la notion de mouvement, devenant un élément déplaçable, mobile ou encore induisant un déplacement de la part de l’usager ou du spectateur. Ainsi, la création artistique issue de cette commande devra comprendre une structure autoportante à concevoir par l’artiste et son équipe, ayant les compétences techniques requises à sa réalisation, permettant une autonomie de présentation de l’œuvre et un accrochage non mural, adapté aux monuments historiques. Cette structure pourra intégrer ou servir de support à des éléments ou fonctions complémentaires à la tapisserie.

La cité Aubusson est véritablement légitime sur ce sujet à travers la figure de Jules Sandeau (Aubusson 1811 – 1883 Paris ; élu membre de l'Académie française en 1858 au fauteuil XI), qui fut très proche de l’écrivain. De son nom, Aurore tirera son pseudonyme littéraire George Sand. Le département de la Creuse l’est aussi à travers le château de Boussac et les six tentures de la Dame à la Licorne, ca 1500, que George découvrit dans ce château, visibles aujourd’hui au  musée de Cluny, musée national du Moyen Âge. Un tel projet s'est construit en partenariat avec le département de l’Indre et le Centre des monuments nationaux qui gère le domaine de George Sand à Nohant.

Cette tapisserie de 50 m² n’a pas vocation à être un support didactique ou encyclopédique, mais pourra intégrer différents aspects de l’œuvre et de la vie de George Sand, à titre d’exemple : paysages sandiens, femme engagée, relation aux créateurs, apport à la littérature et à la modernité, Dame à la Licorne…

Ces cinq artistes pré-sélectionnées participeront à deux journées d’échange autour de George Sand et de la tapisserie avec les visites de la Cité internationale de la tapisserie et du Domaine de George Sand à Nohant et des rencontres avec des spécialistes de George Sand, des lissiers, la cartonnière et un monteur socleur.

Remise des études par les 5 artistes retenus : 3 mai 2022. Les délais de réalisation du tissage sont fixés à 30 mois. 

(1) En liste complémentaire en cas de désistement (avec ordre de classement) : 1-Laurence Aegerter / 2-Delphine Gigoux-Martin / 3-Maximilien Pellet.

En 2017, à la suite d’une négociation avec le Tolkien Estate une convention a été signée et une première tenture-événement a été lancée par la Cité : Aubusson tisse Tolkien. L'objectif est de créer une tenture de 14 tapisseries et 2 tapis d’après des illustrations originales de J.R.R. Tolkien.

Dans ce même esprit, une convention a été signée en juillet 2019 avec le Studio Ghibli pour la réalisation d’une tenture inspirée des films d’animation du réalisateur japonais Hayao Miyazaki. Cette opération, intitulée L’imaginaire de Hayao Miyazaki en tapisserie d’Aubusson, consiste à créer cinq tapisseries à partir d’images de films sélectionnées par l’équipe technique de la Cité et validées par le Studio Ghibli et Hayao Miyazaki.

Maison de George Sand à Nohant (maison-george-sand.fr)

Mairie de BOUSSAC - Patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents