Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Céramistes dans l'âme depuis 1893, Les Cazaux de Biarritz

Publié par Gilles Kraemer sur 31 Juillet 2021, 21:22pm

Catégories : #Expositions France, #Art de vivre - Lifestyle

Gilles Kraemer (déplacement et séjour à Biarritz à titre personnel)

 

Depuis 1994, Joël a rejoint son père Jean-Marie (fils d’Armand et d’Anaïs), succédant aux deux frères Vincent et Armand – Édouard s’étant installé à la Varenne-Saint-Hilaire comme céramiste - succédant eux-mêmes à Alcide installé à Biarritz depuis 1893, dans le quartier de La Négresse. La céramique dans l’âme et aussi dans les gènes pour ces alchimistes du feu, les Cazaux, ayant toujours leur atelier dans cette cité.

Dans l’atelier de Biarritz, vase à décor de pastilles recouvertes d'un émail blanc avec ses intervalles à l'oxyde de cuivre © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, septembre 2020.

Depuis 128 ans, dans la poursuite de l’œuvre d’Alcide, le fondateur de cette manufacture familiale de céramiques au pays basque. Dans une évolution de l’utilitaire, des pichets et cruches à eau dites de tête ou pegarra, au décoratif dès 1921 avec les panneaux muraux.

À l'Exposition internationale des Arts et Techniques de 1937 à Paris, Édouard, Vincent et Armand réalisent la fontaine du pavillon des 3B Pays Basque, Béarn, Bigorre ainsi qu'une grande fresque murale pour le pavillon du Pays Basque. Le premier four électrique apparaît en 1948. Ce n’est qu’en 2008, avec la construction d’un nouveau four à bois, nourri de bois de pins, que cette technique de cuisson reprendra, "une chaleur vivante" comme le souligne Joël avec ce passage de la flamme montant jusqu’à 1 000°, qu’il faudra entretenir jour et nuit, une cuisson de réduction avec un refroidissement pendant deux jours jusqu'à l'ouverture de la porte.

Dans l’atelier de Biarritz, vase décoré d'un thème marin recouvert d'un émail blanc  © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, septembre 2020.

La couleur maîtresse de cette maison, ce à quoi l'on reconnaît de suite un Cazaux ? LE vert Cazaux, issu de l’alliage d’un émail bleu turquoise et d’un vert céladon.

Les merveilles de cette maison, vous pouvez les regarder et acquérir à Biarritz, rue Brodequis, à quelques mètres des Halles centrales. Le processus ? De la terre, des mélanges de terres pouvant monter à 1040 degrés sans que celles-ci se fendillent, de la terre venant encore d’Arcangues à quelques kilomètres d’ici, des argiles de Langon, de Bretagne, de La Roche-Chalais à côté de Saint-Émilion. L’on y ajoute de la chamotte, de l’argile brute cuite à une température de 1300 - 1 400 °C, concassé, réduite en poudre pour permettre une montée en température. Travail au tour. Séchage. Création d’un motif en peignant, en gravant la terre, en grattant à la mine d’un crayon, toutes les techniques sont possibles. Cuisson, jusqu’à quatre fois. Émaux d’or ou de platine avec une cuisson à 780 degrés.

Mur de cheminée habillé de carreaux en émail noir et décoré de motifs de volutes et d'ondulations en relief peint sur un fond d'oxyde noir, 2014 / Vase droit décoré de motifs d'algues sur émail noir, haut 43 cm. / Vase bouteille décor géométrique en relief peint émaillé blanc et détouré à l'oxyde de cuivre, haut 35 cm. / Jarre décorée de pastilles recouvertes d'un émail blanc avec ses intervalles à l'oxyde de cuivre, haut 56 cm.  Joël Cazaux, entre 2011 et 2012  © Philippe Garcia, in Cazaux. Biarritz. La céramique dans l'âme, page 87, éditions de La Martinière, novembre 2015.

Cazaux, grand vase © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, septembre 2020.

Cazaux - Galerie 10, rue Broquedis  & Atelier 15, rue Larreguy – 64 2000 Biarritz

https://www.cazauxbiarritz.com/fr

Cazaux / Biarritz / La céramique dans l’âme. Préface Lorenz Bäumer. Textes de Serge Gleizes. Subtiles photographies de Philippe Garcia. 184 pages. Novembre 2015. Éditions de La Martinière. 65 €.

 

 

à l'Hôtel du Palais à Biarritz, du 5 au 14 août 2021

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents