Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Anne Démians, Dominique Issermann et Anne Poirier à l’Académie des beaux-arts. Annie Leibovitz, Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein

Publié par Gilles Kraemer sur 27 Juin 2021, 14:59pm

Catégories : #Entretien à 210 km-h, #Expositions Paris, #Italie, #Mécénat, #Photographie, #Prix et récompenses, #Rome

Gilles Kraemer

 

Triple élection à l’Académie des beaux-arts ce mercredi 23 juin 2021 lors de la séance plénière - Anne Démians, Dominique Issermann, Anne Poirier. Au cours de cette même séance, Laurent Petitgirard, Secrétaire perpétuel, très heureux après cette triple élection féminine, laissait à Sebastião Salgado, membre de la section photographie, le plaisir d’annoncer le nom du lauréat du Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein : Annie Leibovitz.

Dominique Isserman, Anne Démians, Anne Poirier & Jean Gaumy, membre de la section photographie © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mercredi 23 juin 2021, Palais de l’Institut.

L’Académie des beaux-arts a élu Dominique Issermann au fauteuil III de la section de photographie, précédemment occupé par Bruno Barbey (1941-2020). Celui-ci en était le premier occupant.

Née à Paris en 1947, Dominique Issermann travaille principalement dans la mode et la publicité. Elle part en Italie de 1969 à 1972 et découvre le monde du cinéma avec le réalisateur Jean-Luc Godard et réalise ensuite deux longs métrages avec Marc’O, Tamaout et Elettra. De retour en France, elle débute la photographie de mode à l’occasion d’un concours photo où elle remporte le premier prix. Dès lors, son travail photographique s’oriente vers le portrait, la mode et la publicité. Sonia Rykiel, la première, lui confie ses campagnes publicitaires pendant plus de 10 ans. Suivront Christian Dior, Chanel, Nina Ricci, Yves Saint-Laurent, Hermès…

Dominique Issermann invente dans le noir absolu du studio une lumière blanche qui semble venir de l’intérieur des personnages, pratique enseignée dans les écoles de photographie sous le nom de " lumière Issermann ". Son travail est régulièrement exposé Aux Rencontres de la Photographie à Arles, à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, au Musée des Arts Décoratifs, et dans tous les terminaux de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle lors d’une grande exposition très remarquée pour son accrochage digital.

 

Dominique Isserman, Anne Démians, Anne Poirier © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mercredi 23 juin 2021, Palais de l’Institut.

L’Académie des beaux-arts a élu Anne Démians au fauteuil IV de la section d’architecture, précédemment occupé par Roger Taillibert (1926-2019), également par Victor Baltard et de Charles Garnier.

Ma philosophie : Développer le sens en architecture - acte qui acte la création - et inscrire l’architecture, art unique d’assemblage, dans la transdisciplinarité et la prospectiveNée en 1963 à Colmar, diplômée en 1987 de l'École nationale supérieure d'architecture de Versailles, Anne Démians créée sa première agence en 1995. Elle fonde Architectures Anne Démians en 2005 qui compte aujourd’hui 30 salariés. Elle conçoit et réalise des ouvrages de nature et d’envergure différentes. Elle écrit, prend position, réalise, enseigne  - à Paris-Dauphine dans le cadre du Master Management de l’Immobilier - et apporte sa contribution à plusieurs groupes de travail sur la ville mutable, l’environnement et l’énergie.

Pour Anne Démians, " mes valeurs dialoguent avec celles de l’Académie, à l’écoute des arts, des correspondances qu’ils peuvent liés entre eux, en prise directe avec les mouvements de la société. Ici comme dans mon travail, je m’attacherai à inscrire l’architecture comme un vecteur d’analyse de la société, un témoin de notre histoire et un matériau actif qui nous propulse dans les évolutions ultra rapides de notre société. L’architecture a un rôle social, culturel, économique, politique et environnemental. Elle doit contribuer à l’adaptabilité de nos modes de vie face aux puissantes transformations de la ville et aux états de crise  ".

Hôtel-Dieu. La nef. Maître d'ouvrage : NOVAXIA / Architecte : Anne Démians / ACMH : Pierre-Antoine Gatier / Directrice de projet : Maïté Casas / Équipe : Alain Sabounjian, Georges Daou, Mathieu Rouveix, Ariane Merle d'Aubigné, Antoine Leriche © site Internet de Architectures Anne Démians.

La nef Hôtel-Dieu. UN PARFUM D’ETERNITE. C’est un passage, rien qu’un passage sur terre, mais pour elle c’est une éternité./ Patiente et silencieuse, longiligne, assumant avec une élégante discrétion ses rondeurs, la chapelle de la Cour Notre Dame ouvre un nouveau champ d’accès à la prière réflexe. Note poudrée et parfumée, elle laisse, derrière elle, le sillage express et vaporeux de ces endroits construits en pierres et en humidité, baignés d’encens et d’eau bénite.

Parmi ses derniers projets : 2019-2023 : Reverso emgp Aubervilliers, Icade, construction de bâtiments mixtes, bureaux réversibles ; 2019-2025 : Hôtel Dieu, Novaxia, transformation du bâtiment, nouveaux usages, Paris ; 2018-2022 : Grand Nancy Thermal, Groupe Compagnie Européenne des Bains/Valvital. restructuration et extension des Thermes, Nancy.

Patrick & Anne Poirier © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mercredi 23 juin 2021, Palais de l’Institut.

Au cours de sa séance plénière de ce mercredi 23 juin 2021, l’Académie des beaux-arts a élu Anne Poirier au fauteuil VI de la section de sculpture précédemment occupé par Gérard Lanvin (1923-2018).

Mon entretien avec Anne Poirier, quelques instants après son élection à l’Académie des beaux-arts http://www.lecurieuxdesarts.fr/2021/06/entretien-a-deux-voix-avec-anne-poirier-elue-a-l-academie-des-beaux-arts-gilles-kraemer-au-cours-de-sa-seance-pleniere-de-ce-mercred

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 23 juin 2021, Palais de l’Institut.

Le Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - William Klein a été créé en 2019 par l’Académie des beaux-arts, avec le soutien du Chengdu Contemporary Image Museum - Jean-Luc Monterosso, correspondant auprès de la section photographique de l’Académie est directeur artistique de cette institution chinoise -, en hommage à l’œuvre de William Klein, photographe, peintre, plasticien, graphiste, réalisateur de films documentaires, publicitaires et de fiction.

Magnifiquement doté de 120 000 €, ce prix de consécration récompense un photographe de toute nationalité et de tout âge pour l’ensemble de sa carrière et de son engagement en faveur de la photographie. Il est décerné tous les deux ans, en alternance avec le Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière décerné en partenariat avec l’Académie des beaux-arts.

Le Prix sera remis à Annie Leibovitz (1949, Waterbury, Connecticut) au Palais de l’Institut de France. Une exposition relative à la carrière de cette photographe étasunienne sera présentée dans le Pavillon Comtesse de Caen au Palais de l’Institut de France (27 octobre – 28 novembre 2021).

Raghu Rai fut le lauréat de la 1ère édition de ce Prixhttp://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/09/raghu-rai-laureat-de-la-1ere-edition-du-prix-de-photographie-de-l-academie-des-beaux-arts-william-klein-raghu-rai-raghu-rai-archives

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents