Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Deux tableaux de Clémentine-Hélène Dufau acquis par la mairie de Cambo-les-Bains

Publié par Gilles Kraemer sur 17 Mai 2021, 17:22pm

Gilles Kraemer 
 
 
Deux peintures de Clémentine-Hélène Dufau viennent d'être acquises par la mairie de Cambo-les-Bains et rejoindront bientôt la Villa Arnaga - musée Edmond Rostand, cette immense maison dans le style néo-basque construite, à la demande de l'écrivain de Cyrano de Bergerac et de Chantecler, entre 1903 et 1906, par Albert Tournaire.   

Clémentine-Hélène Dufau (1869-1937) Jeune homme à la lecture sur fond de jardin avec Trois Couronnes Portrait présumé du fils d'Edmond Rostand, Maurice. Huile sur toile monogrammée en bas à gauche. 100 x 87 cm.. DR Côte basque enchères, Saint-Jean-de-Luz. 

Clémentine-Hélène Dufau (1869-1937) Jeune Femme face à la mer autoportrait présumé. Huile sur toile monogrammée en bas à gauche. 100 x 87 cm.. Vendu avec faculté de réunion avec le lot n°200 précédent. DR Côte basque enchères, Saint-Jean-de-Luz. 

La mairie de Cambo-les-Bains a acquis ces deux peintures de Clémentine Hélène Dufau lors d'une vente aux enchères à Saint-Jean-de-Luz, vendredi 23 avril 2021. Ces deux toiles ont bénéficié d'une faculté de réunion. 29 000 € au marteau. Elles seront visibles à la Villa Arnaga - Musée Edmond Rostand, propriété de la ville de Cambo-les-Bains  http://www.arnaga.com/

Clémentine-Hélène Dufau (Quinsac, Gironde 1869 - 1937  Paris) fut élève de William Bouguereau et Tony Robert-Fleury à l’académie Julian à Paris. Lors du Salon des Artistes Français de 1902, Edmond Rostand tombe sous le charme de cette jeune artiste et lui commande la décoration de sa Villa Arnaga à Cambo : Ces nus " insinuent en nous, une suggestion de saveur de fruit mûr, ferme et rond, comme d’une fleur qui serait déjà presque un fruit ".

 

 

Clémentine-Hélène Dufau, Maurice Rostand. DR Villa Arnaga - Musée Edmond Rostang, Cambo-les-Bains.

Entre 1906 et 1912, Clémentine Hélène Dufau travaille à Guethary. Elle est très proche de Maurice (1891-1968), le fils d’Edmond Rostand. Déstabilisée par la mort de sa mère, touchée pour la première fois par une certaine solitude, elle se prend d'une passion amoureuse, qu'elle qualifie elle-même de " folle ", pour Maurice Rostand de 22 ans son cadet, le fils adolescent de l'écrivain, qui ne masque pas son homosexualité. 

Ces deux tableaux s’inscrivent dans ce style et cette période symboliste de l’œuvre de Clémentine-Hélène Dufau. Maurice Rostand tout à fait reconnaissable, est représenté lisant ou regardant un album, dans un jardin à la française avec vue sur les Trois Couronnes, campant ainsi un paysage de l'intérieur du pays basque. Ce jardin est probablement l’évocation du jardin de la Villa Arnaga, à moins qu'il ne nous renvoie au Pavillon Royal, domaine de la reine Nathalie de Serbie, à Bidart. Peinture teintée d'un fort hédonisme homosocial sinon homoérotique si l'on regarde la façon dont le voile bleu est attaché, à moins qu'un violent coup de vent ne l'ai plaqué opportunément contre le corps de Maurice.

En pendant, assise face à la mer, depuis la balustrade surplombant la Côte basque, une jeune femme uniquement drapée d’un voile lui aussi bleu, noie son regard dans l’horizon. Observe-t-elle Maurice plongé dans un ouvrage ? Cette œuvre ne serait-elle l’autoportrait d’une femme espérant l'amour ? Cette artiste a peint et dessiné, de nombreuses fois, des femmes, le torse nu, ainsi que Nathallie Clifford Barney en amazone.

En 1909, Clémentine-Hélène Dufau reçoit la Légion d’honneur. Elle exécute de nombreux portraits et travaille surtout à la décoration de grands édifices comme à la Sorbonne.

 

(1) De 1906 à 1912, Hélène Dufau travaille à Arnaga sur des décors et réalise des portraits de la famille. Le musée possède : deux grands panneaux pour la bibliothèque : Le printemps et Les cygnes noirs; Trois médaillons de femmes nues dans l’escalier; cinq portraits : Maurice Rostand dans le jardin, Rosemonde dans le Boudoir, Rosemonde dans la bibliothèque, Edmond au dalmatien (dessin), Maurice en dandy (reproduction avec autographe original).

 

Nous remercions Etienne Rousseau-Ploto, membre du Conseil d'administration de la Société  des Amis du Musée Bonnat-Helleu et de la Société des Amis du Musée Basque, de nous avoir communiqué cette information. 

Société des Amis du Musée Basque (musee-basque.com)  http://www.musee-basque.com/fr/66-soutenir-le-musee.php

http://amis-musee-bonnat-helleu.org/ Amis-musee-bonnat-helleu.org

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents