Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Le portrait de Dante par Andrea del Castagno restauré. Il Dante di Andrea del Castagno " ringiovanito " dal restauro dell’Opificio delle Pietre Dure. Célébrations du 700e anniversaire de la mort du poète à Forli et Ravenne (avec mises à jour).

Publié par Gilles Kraemer sur 2 Avril 2021, 22:54pm

Catégories : #Expositions à l'étranger, #Florence, #Italie, #Marché de l'art, #Covid-19

Gilles Kraemer (d'après les communiqués de presse).   

 

Conservé à la Galleria degli Uffizi, le portrait de Dante Alighieri par Andrea del Castagno vient de retrouver toute sa jeunesse, restauré par l’Opificio delle Pietre Dure de Florence. Eike Schmidt, directeur des Offices, en présentant cette icône de la culture italienne, la plus célèbre représentation de Dante / si tratta dell’immagine forse più famosa di Dante, un’icona che si lega alla cultura e allo spirito italiani, a tenu à remercier chaleureusement Linda Balent, de l’association Friends of the Uffizi Galleries, pour son mécénat.

Andrea del Castagno (Castagno di San Godenzo, ca 1421 - 1475 Florence), Portrait de Dante Alighieri (détail) © Ufficio Stampa - Firenze Musei.

Cette restauration de six mois a été conduite par Sara Penoni et Cristiana Todaro, sous la direction de la Cecilia Frosinini, directrice des peintures murales. Portrait le plus connu de Dante dans l’histoire de l’art, cette fresque, déjà restaurée en 1954, figure le poète d’une façon sereine et paisible. Le vieillissement de la surface picturale, les différentes interventions, les retouches, avaient fini par alourdir le chromatisme de cette œuvre, suggérant une touche de peinture à l’huile. L’obscurcissement des couleurs avait eu pour effet de vieillir le visage de Dante; aujourd’hui, il a retrouvé toute sa luminosité, une fraîcheur inédite.

Andrea del Castagno (Castagno di San Godenzo, ca 1421 - 1475 Florence), Portrait de Dante Alighieri © Ufficio Stampa - Firenze Musei.

Dans une villa, non loin de Legnaia, aujourd’hui à la limite de Florence, Andrea del Castagno peignit entre 1447 et 1449 un cycle de fresques représentant des Hommes et des Femmes illustres : trois condottieres (Pippo Spano, Farinata degli Uberti et Niccolò Acciaioli), trois dames savantes (la reine Ester, la reine Tomir et la Sybille de Cumes) et trois poètes (Dante, Pétrarque et Boccace).

Cycle célébrant la vertu civique à travers des personnages exemplaires, l’importance de cette œuvre d’Andrea del Castagno, outre son aspect pictural, est qu’elle résulte d’une commande pour la villa - Carducci Pandolfini – qui appartint à un particulier, Filippo Carducci, gonfalonier de la Justice à Florence. L’artiste avait créé un espace fortement illusionniste, les figures étaient insérées dans une architecture peinte, dans des niches rectangulaires. A une date inconnue, les fresques furent recouvertes de peinture jusqu’à leur redécouverte aux alentours de 1847.

En 1850, Margherita Rinuccini et son époux Giorgio Teodoro Trivulzio, auxquels la Villa appartenait, firent détacher, en 1850, les fresques pour qu’elles soient vendues. Les Offices les acquirent en 1852.

Sur les murs de la Villa, Adam et Ève, la Vierge et l’Enfant sont encore visibles. La présence d’Adam et d’Ève se justifie par le fait que, comme dans De mulieribus claribus / Les Femmes illustres de Boccace (1361-1362) [inspiré, de l'aveu même de Boccace, par la lecture du De viris illustribus / Les Hommes illustres de son ami Pétrarque], le concept des Hommes et des Femmes illustres dérive du péché originel, qui oblige les êtres humains à gagner l’honneur et le salut par le travail.

Sara Penoni, Cristiana Todaro, Renata Pintus, Cecilia Frosinini et Eike Schmidt lors de la présentation à la presse du portrait restauré de Dante © Ufficio Stampa - Firenze Musei.

Ce chef d’œuvre est présenté à la grande exposition de Forlì [ville où Dante trouva refuge en 1302] Dante - La visione dell’arte, organisée aux Musei San Domenico. Les Galeries des Offices participent en prêtant une cinquantaine d’œuvres à l’occasion des célébrations du septième centenaire de la mort du poète. En tout, trois-cent numéros seront présentées, du XII au XXe siècle, de Giotto, Filippino Lippi, Lorenzo Lotto, Michelangelo, Tintoretto jusqu’à Boccioni et Casorati.

Cette fresque sera ensuite montrée à Castagno d’Andrea, commune florentine de San Godenzo, ville natale du peintre Andrea del Castagno, où séjourna Dante après avoir été exilé de Florence, ville où il ne retournera plus jamais.

Henry James Holiday (Londres, 1839 - 1927), Dante Alighieri, ca 1875. Crayon, aquarelle et gomme arabique sur carton. 63,5 x 49,5 cm.. Collection privée c/o Christie’s © Barbara Garatti Uffizio stampa Lara Facco.

Vente Christie’s Londres, Collection Joe Setton : des préraphaélites aux derniers romantiques, décembre 2020, lot 21, 52 500 £ frais compris.

Présenté à l'exposition Dante. La visione dell’arte, Forli, Musei San Domenico. Pour la première fois, les liens entre Dante et les arts sont analysés, présentant des artistes qui ont rendu visibles la puissance visionnaire de Dante, en particulier dans La Divine Comédie.

 

Sascha Schneider (Saint-Pétersbourg, 1870 - 1927 Swinemünde, Pologne  Barbara Garatti Uffizio stampa Lara Facco. 

Présenté à l'exposition La visione dell’arte, Forli, Musei San Domenico.

 

 

 

 

 

 

 

 

Giotto (Colle di Vespignano, 1267 – Firenze, 1337) - Taddeo Gaddi (ca 1300 - 1366), Couronnement de la Vierge, entre les anges et les saints (polyptyque Baroncelli), après 1328. Tempera et or sur bois. 184 × 321 x 29 cm.. Firenze, Basilica di Santa Croce © Uffizio stampa Lara Facco.

Présenté à l'exposition Dante. La visione dell’arte, Forli, Musei San Domenico. 

Eike Schmidt, directeur des Gallerie degli Uffizi & Gianfranco Brunelli, directeur des expositions de la Fondazione Cassa dei Risparmi de Forli Remerciements Barbara Garatti Uffizio stampa Lara Facco.

Andrea del Castagno, Giovanni Boccaccio (du Ciclo degli uomini e donne illustri) & Dante, ca 1450, Florence, Gallerie degli Uffizi, Galleria delle Statue e delle Pitture. Remerciements Barbara Garetti Uffizio stampa Lara Facco.

d'après Michelangelo Buonarotti, Pietà, moulage vers 1930; 1498 (original), Città del Vaticano, Musei Vaticani / / Matteo di Giovanni, Madonna con il Bambino e due angeli, ca 1480, Sienne, Banca Monte dei Paschi di Siena, Collezione Chigi Saracini / /  William-Adolphe Bouguereau, Vergine consolatrice, 1877, Paris, Musée d’Orsay, dépôt auprès du Musée des Beaux-Arts de Strasbourg. Remerciements Barbara Garetti Uffizio stampa Lara Facco.

Nicola Monti, L’incontro di Paolo e Francesca, 1810, Florence, Gallerie degli Uffizi, Palazzo Pitti, Galleria d’arte Moderna / / Victor Prouvé, Il secondo cerchio. I lussuriosi, 1889, Musée des Beaux-Arts de Nancy. Remerciements Barbara Garetti Uffizio stampa Lara Facco.

http://www.lecurieuxdesarts.fr/2020/03/a-l-occasion-du-dantedi-un-tableau-de-nicola-monti-francesca-da-rimini-dans-l-enfer-de-dante-entre-dans-les-collections-des-offices

Domneico Trenracoste, Caïn, 1902 Rome, Galleria Nazionale di Arte Moderna e Contemporanea / /  Giocchino Asserto, Caïn et Abel, ca 1640-1645, Robilant + Voena. Remerciements Barbara Garatti Uffizio stampa Lara Facco

Dante - La visione dell’arte

1er avril - 11 juillet 2021. Ouverte au public du 30 avril au 11 juillet 2021

Forlì, Musei San Domenico.

Commissariat d’Antonio Paolucci et Fernando Mazzocca

Avec le soutien de la Fondazione Cassa dei Risparmi de Forlì

Parmi les prêts de Florence, figurent des dessins de Michelangelo et de Zuccari, le portrait du poète par Cristofano dell’Altissimo, des œuvres du XIXe de Nicola Monti (1), Pio Fedi, Giuseppe Sabatelli, Raffaello Sorbi et le chef d’œuvre de Vogel von Volgestein, Episodi della Divina Commedia.. Les musées des Beaux-Arts d’Angers, Nancy et Tours participent aussi à cette exposition.

Autre exposition Dante. Gli occhi e la mente. Le Arti al tempo dell’esilio, Chiesa di San Romualdo, Ravenne, du 24 avril au 4 juillet 2021.

Le déroulé de ces deux expositions dans cette région de Romagne est liée aux mesures sanitaires prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus. Vérifier pour les dateshttp://www.cultura.comune.forli.fc.it/servizi/menu

(1) À l’occasion du premier DanteDì, un tableau de Nicola Monti, Francesca da Rimini dans l’Enfer de Dante entre, par acquisition, dans les collections des Offices en 2020. Il dipinto di Nicola Monti entra nelle collezioni degli Uffizi in omaggio al primo DanteDì http://www.lecurieuxdesarts.fr/2020/03/a-l-occasion-du-dantedi-un-tableau-de-nicola-monti-francesca-da-rimini-dans-l-enfer-de-dante-entre-dans-les-collections-des-offices

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents