Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Le Parmigianino de Le-Tan ! La collection Pierre Le-Tan chez Sotheby’s Paris (avec adjudications et un achat par le musée Fabre de Montpellier)

Publié par Gilles Kraemer sur 13 Mars 2021, 17:13pm

Catégories : #Art de vivre - Lifestyle, #Entretien à 210 km-h, #Marché de l'art, #Musées

Gilles Kraemer.   

Minuscule ce portrait de jeune homme d'après Parmigianino ! Tenant juste dans la paume de la main. 7,5 sur 6,8 centimètres. Vraisemblablement il sera l’un des vainqueurs de la vente de la collection Pierre Le-Tan par Sotheby's Paris, si ce n’est le héros. Il en est déjà le prince, attirant tous les regards lors des journées d’exposition. Quel est ce mystérieux jeune homme, dont tel Narcisse, Pierre essaya de voler le regard, de savoir ce qui se cachait dans ces yeux regardant vers le haut ? Vraisemblablement il s’agissait d’un garzone, d’un apprenti de l’atelier de Parmigianino. Avec des enchères démarrant à 3 200 €, le marteau s'est abattu à 10 000 € soit 12 600 euros, frais inclus. Il fut bien le prince, le prince inconnu de cette vente. Le musée Fabre de Montpellier s'est porté acquéreur d'une gouache de Jean Hugo.

Pierre Le-Tan (1950 – 2019), Tête de jeune homme, d’après Parmigianino. Plume et encre noire, aquarelle, rehaussé de gouache blanche, sur photographie. Dans un cadre français du XVIIème siècle. 7,5 x 6,8 cm. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 800 / 1 000 €.

Parmigianino (1503 - 1540), La tête d’un jeune homme regardant vers le haut, ca 1539-1540. Crayon et encre brune. 160 × 105 mm.. © Christie’s. https://www.christies.com/lot/lot-girolamo-francesco-maria-mazzola-il-parmigianino-1503-1540-3860412/?from=salesummary&int

Cette tête a été dessinée sur une photographie du dessin de Girolamo Francesco Maria Mazzola detto Parmigianino conservé aujourd’hui au Getty Museum. Vendu chez Christie’s New York le 23 janvier 2002, il fut acquis par Jean-Luc Baroni pour 765 000 $ frais compris (sur une estimation de 80 / 120 000 $) ; ce dernier le revendit l’année suivante. Le Getty en fit l’acquisition en 2007 auprès d’une collection de Guernesey.

 

 

Lot comprenant huit cadres en bois sculpté et doré du XVIIème siècle et postérieurs comprenant un cadre en bronze du XVIIe siècle, probablement italien, quatre cadres en bois sculpté et doré - dont deux probablement italiens - du XVIIIe siècle, et trois cadres en bois sculpté et doré du XIXe siècle. De 16,5 cm à 33 cm; larg. de 12 cm à 29 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 3 / 4 000 € pour une adjudication à 4 500 € soit 5 670 € avec les frais.

Au moment de cette vente new yorkaise, Le-Tan dut être fasciné par la précision de ce dessin. Interpellé par l’étrangeté de la tête, il découpa la reproduction du catalogue pour l’adapter à l’un des petits cadres de sa collection, rehaussant complétement la photographie à la plume et au pinceau pour en faire une œuvre à part entière, au point qu’aucun des traits de Parmigianino n’est visible. Pierre ne se sépara jamais de ce petit dessin placé sur la cheminée de son appartement.

Cette photographie rehaussée est l’une des 400 œuvres de la collection du dessinateur Pierre Le-Tan, assemblée depuis plus de 40 ans et conservée dans trois pièces de son appartement parisien du 7ème arrondissement, place du Palais Bourbon. Appartement à un jet de pierre d’une des plus belles institutions de Paris si ce n’est pour moi la plus belle : la Fondation Custodia.

Appartement de Pierre Le-Tan © photo Sotheby's.

L’entrée, le salon-bibliothèque et le bureau ont été reconstitués dans la salle Laure de Beauvau-Craon, Laure qui présida Sotheby’s France de 1991 à 2003. Je renvoie au très sensible hommage qui lui fut rendu dans un ouvrage, à l’initiative d’Anne Heilbronn, tiré à quelques centaines d’exemplaires, Se souvenir de Laure, sous la direction d’Adrien Goetz.

Merveilleuse reconstitution de cet appartement, cet univers inclassable de Pierre, cet harmonieux mélange qui l’entourait et qu’il décrivait ainsi : Tout ou presque m’attire de l’archéologie à l’Islam en passant par l’Asie et les dessins de toutes les époques. Comme toujours, cette présentation parfaite est l’œuvre de la maison de ventes du faubourg Saint-Honoré. L'argenterie des timbales brille et accueille des anémones blanches nées, dit-on, du sang d'Adonis et des larmes d'Aphrodite. 

Un ensemble captivant invitant amateurs, curieux, collectionneurs à s’immiscer dans l’univers de l’artiste, de son inspiration, de son cadre de vie. Dans le monde de Pierre, ces trois pièces sont le portrait chinois de cette personnalité.

Dès l’âge de dix-neuf ans, il se fit connaître comme dessinateur par ses couvertures du New Yorker, réalisa celles de nombreux livres dans son style unique composé de fines lignes parallèles et croisées à l’encre de Chine, parfois réhaussées d’aquarelle. Pour le Salon du dessin, il conçut pendant 16 années l’affiche. Comme le souligne Nicolas Schwed, le marchand et l'expert connu de tous les amateurs de belles feuilles, dès l’ouverture du Salon, il était là, prêt à dépenser entièrement sa rémunération, ou même plus, en un dessin ancien qu’il pouvait alors insérer dans l’illustration de l’année suivante. Un hommage aurait dû lui être rendu lors de ce Salon en 2020, manifestation annulée pour cause de crise sanitaire. Rendez-vous, pour le 30e anniversaire de cet événement, attendu avec impatience par tous les amateurs de dessin, au Palais Brongniart, du 9 au 12 juin 2021.  

Quatre fragments en céramique, Iran, vers 1300. en céramique siliceuse, à décor lustré de reflets métalliques et peint en bleu de cobalt, décor d’inscriptions, et de motifs stylisés. Estimation 400 / 600 €, adjudication 504 € avec les frais © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Grand panneau de revêtement, Syrie, Damas, art ottoman, fin du XVIe siècle. Céramique siliceuse à décor peint en bleu, noir et vert tilleul, sur un fond d’engobe blanc sous une glaçure plombifère, motifs d’un grand registre de rinceaux de pivoines et de mandorles, bordé par une frise de palmettes bifides. Dimensions: 28 x 26 cm.. Estimation 1 000 / 1 200 €. Adjudication 2 772 €, frais inclus © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Pierre Le Tan avait également une passion pour l’art islamique en particulier la céramique dont la vente propose plusieurs carreaux de revêtement incluant un ensemble de quatre carreaux d’Iznik et de Damas datant des XVIe et XVIIe siècle (estimation 3.000 - 5.000 € et 2 520 € au marteau avec les frais), et un carreau Safavide illustré d’un personnage dans un paysage du XVIIe siècle (estimation 4.000 - 6.000 €, s'envolant à 16 380 € avec les frais). Par couches successives, des tapis islamiques recouvraient le sol, jusqu’à sur sa table de travail; le tapis.

Chaise en acajou d’époque Directoire, vers 1790, attribuée à Henri Jacob ou à Jean-Baptiste Sené, le dossier ajouré figurant une gerbe de blé et deux faux, la ceinture numérotée 7536, l’assise circulaire recouverte de cuir brun (dossier restauré). Haut. 93 cm, larg. 45 cm, prof. 45 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 1 500 / 2 500 €. Adjudication 4 788 euros, frais compris.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commode en placage d’amarante et bronze verni du début de l’époque Louis XV, estampillée FG. La façade en arbalète à quatre tiroirs sur trois rangs, les montants antérieurs à côtes pincées, dessus de marbre brèche d’Alep. Étiquette ancienne dans un tiroir portant la mention "Toilette Baronne" , estampillée FG aux quatre angles (éclats de placage, probablement ornée à l’origine de chutes sur les montants et de sabots en bronze doré). Haut. 84 cm., larg. 130 cm., prof. 60 cm.. François Garnier (mort en 1760), reçu Maître avant 1743. Estimation 3 000 / 4 000 €. Pertinente acquisition pour 2 520 euros, frais inclus  //    Pablo Picasso (1881 - 1973), Chouette visage de femme. Inscrit EDITION PICASSO et MADOURA, numéroté 10/300 et porte les cachets EDITION PICASSO et MADOURA. Céramique peinte et émaillée; vase, cassé et souvenir. Exécuté en 1952 dans une édition de 300 exemplaires. Hauteur: 28 cm.. Estimation 4 000 / 5 000 €. Adjudication 10 000 € soit 12 600 avec les frais   //    Trois fragments d’une colonne en porphyre. Estimation 600 / 800 €. Adjudication 1 260 €, frais inclus © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Pierre Le-Tan (1950 - 2019), Portrait de David Hockney en buste. Inscrit David Hockney et daté 20/VI/74 (en bas à droite). Plume et encre noire sur papier. 34 x 26,5 cm. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 6  / 8 000 €. 8 820 euros, frais inclus, dans l'estimation.

Ce portrait de David Hockney par Pierre Le-Tan fut dessiné, en même temps que le portrait de Hockney de Le-Tan, lors d’un dîner au restaurant La Coupole à Paris, le 20 juin 1974.

 

 

 

 

 

 

David Hockney (1937), Portrait de Pierre Le-Tan à La Coupole. Signé des initiales de l’artiste et inscrit LA COUPOLE (en bas vers le centre). Plume et encre noire sur papier. Exécuté en 1974. 34 x 27 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 30 / 50 000 €. Adjudication 62 000 € soit 78 120 €, frais inclus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le mur du bureau, Christian Bérard (1902 - 1949), Autoportrait, signé Bérard et daté 34 en bas à droite. Huile sur toile. 41,6 x 27,2 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 4 / 6 000 €, adjugé 27 720 € avec les frais.

 

 

 

 

 

 

Pierre Le-Tan (1950 - 2019), Une sculpture en marbre représentant Hercule posée à côté d’un petit vase bleu, dans un intérieur avec un chat et une cordelette sur la droite. Signé des initiales L.-T. en bas au centre. Plume et encre noire, aquarelle sur papier. 30 x 22,5 cm.. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 5 / 7 000 €, 15 120 € avec les frais.

Ce dessin fit partie de la dernière exposition de Pierre Le-Tan, à la galerie Tristan Hoare à Londres en 2018. Le thème de l’exposition est, selon l’introduction écrite par Pierre Le-Tan, la collection de M. X., un homme d’origine arménienne. La collection décrite était, entre rêve et réalité, celle de Pierre Le-Tan. Comme souvent, un court texte du dessinateur présente l’exposition et relate sa vie imaginaire qui se termine par la mort du collectionneur qui fut un matin retrouvé inanimé sur son fauteuil en cuir, tenant encore un petit buste en ivoire, probablement son dernier achat.

Italo-Flamand, deuxième moitié du XVIIe siècle, Hercule ou l’Allégorie de l’Hiver. Marbre. H. 75 cm. © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s. Estimation 20 / 30 000 € et 70 560 € avec les frais.

Selon une iconographie traditionnelle, cette figure allégorique en marbre personnifie l’Hiver sous les traits d’Hercule, un homme barbu au crépuscule de sa vie. Tenant debout en contraposto, corps de fils enveloppé d’une peau de lion, couvrant sa tête, et nouée autour des hanches, il croise ses bras devant la poitrine afin de se réchauffer. L’œuvre conjugue diverses influences. Dans ses proportions ramassées et le traitement épais des drapés, notre figure évoque les artistes flamands. L’expressivité et la physionomie du vieillard, ainsi que les variations de texture dans la taille du marbre rappellent l’art des sculpteurs baroques italiens.

 

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Coupe de forme tronconique, à décor bleu et blanc, Turquie, Iznik, vers 1520. En céramique siliceuse à décor peint en bleu sur un fond d’engobe blanc, sous une glaçure incolore, transparente, fractures et plusieurs manques restaurés. Diamètre 19,6 cm.. Estimation 2 000 / 3 000 €, adjudication 1638 € frais inclus  © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Au premier plan, probablement France XVe siècle, Vierge à l’Enfant. Fragment de statue ; élément d’un groupe de Vierge à l’Enfant. 27 x 24 cm.. Estimation1 500 / 2 000 € avec une adjudication à 15 120 €, frais compris © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

Deux fragments de carreaux de revêtement, Turquie, Iznik, fin du XVIe siècle. Céramique siliceuse à décor peint en polychromie sur un fond d’engobe blanc, sous une glaçure plombifère, ornés respectivement d’une fleur composite, exubérante, contenant un bouton d’œillet accompagnée d’un bouton de tulipe, et de tiges feuillues sommées de trois fleurettes épanouies, éclats, manques sur les bords. Dimensions : 12,5 x 19,5 cm.. Estimation 1 800 / 2 000 € et 4 410 € au marteau avec les frais © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.  

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

© photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

 

Session I, Collection Pierre Le-Tan. Vente en salle, 16 mars 2021. Numéros 1 à 184. Total 3 239 145 € avec commissions acheteur et frais généraux

Session II, Collection Pierre Le-Tan. Vente Internet, 8 au 17 mars 2021. Numéros 201 à 430. 691 059 € avec commissions acheteur et frais généraux alors que l'estimation était de 120 / 180 000 €. 

Cette vente se clôture sur un total de 3,9 millions d’euros pour les deux sessions, soit 3 fois son estimation avant vente avec 99% des lots vendus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Italie, vers 1870, dans le style antique Le massacre des Niobides. Fragment de bas-relief en marbre. Diane assise à gauche et tirant à l’arc, un pédagogue soulevant le cadavre d’un fils de Niobé au milieu, un autre personnage se retournant à droite dans un geste de défense. 31 x 44,5 cm.. Estimation 2 500 / 3 500 € et 8 190 € avec les frais  //  Fauteuil à dossier plat en bois mouluré, sculpté et doré de style Régence à fond de canne, le dossier et la ceinture chantournée figurant une coquille et des rinceaux feuillagés, reposant sur quatre pieds en rouleaux. Estimation 600 / 1 000 €, vendu 2 268 € avec les frais  © photo Le Curieux des arts Gilles Kraemer, mars 2021, vente Pierre Le-Tan, Sotheby’s.

 

 

 

Jean Hugo (1894 - 1984), Deux footballeurs.1921. Signé Jean Hugo et daté 21 (en bas à droite. Gouache sur carton. 30,5 x 25 cm.. Achat du musée Fabre de Montpellier, 18 900 €, frais inclus sur une estimation de 6 / 8 000 €.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents