Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Un Pierre-Antoine Demachy et un Pierre-Antoine Mongin offerts à la Fondation Custodia

Publié par Gilles Kraemer sur 25 Janvier 2021, 17:44pm

Catégories : #Brèves, #Expositions Paris, #Marché de l'art

Gilles Kraemer (à partir du communiqué de presse) 

 

Pierre-Antoine Demachy (Paris 1723 – 1807 Paris), Nuages au-dessus des toits du Louvre, vers 1769–1785. Huile sur papier, contrecollé sur panneau. – 18,6 × 33 cm.. Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, don de Gerhard Greidanus, Amsterdam, en souvenir de son ami Jan Maarten Boll ©  Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris.

Dans la revue Septentrions de 2020, dans Observations depuis le paradis – La Fondation Custodia 1970-2020, Ger Luijten, directeur de cette institution depuis 2010, revenait sur ce si bel endroit secret de Paris – pas si secret des « connoisseurs «  de la belle feuille – dont Carlos Van Hasselts fut le premier directeur jusqu’en 1994 puis Mària van Berge. Aujourd’hui Ger dirige cette adresse mythique du 120 rue de Lille voulue par Frits Lugt et son épouse To. Lieu magique du dessin, de la peinture, de lettres d’artistes (1). Je me souviens, que c’est ici, dans le grand salon bleu de l’hôtel Turgot, que travaillant sur un ensemble de lettres d’Ingres j’avais réussi à donner une datation à un manuscrit de ce directeur de la Villa Médicis. Lieu magique pour tous les chercheurs accueillis avec chaleur.

 

Ger Luijten présentant Nuages au-dessus des toits du Louvre de Pierre-Antoine Demachy. Également, sur les murs du grand salon de l’hôtel Turgot,  Peintre anonyme, Portrait de François Langlois, 1635 ; celui-ci était graveur, marchand de livres, commerçant en tableaux & éditeur d’estampes dont celles de Rembrandt © photo Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 22 octobre 2020, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt.

Pierre-Antoine Demachy (Paris 1723 – 1807 Paris), Nuages au-dessus des toits du Louvre, vers 1769–1785. Huile sur papier, contrecollé sur panneau. – 18,6 × 33 cm.. Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, don de Gerhard Greidanus, Amsterdam, en souvenir de son ami Jan Maarten Boll © photo Le Curieux des arts Antoine Prodhomme, 22 octobre 2020, Fondation Custodia, Collection Frits Lugt.

En 2010, par legs, Carlos van Hasselt et Andrezej Nieweglowski offraient à la Fondation une cinquantaine d’études à l’huile du XIXe siècle. Un domaine de la collection de la Fondation dont l’on peut voir des œuvres dans l’escalier que je considère le plus beau de Paris. 

Dans la belle continuité des liens entre amateurs et Custodia, en octobre 2020, Ger nous avait présenté, une œuvre, récemment entrée dans les collections de la Fondation. En voici, une autre aujourd’hui. Toutes deux ont été offertes par Gerhard Greidanus, ancien trésorier de la Fondation et grand admirateur de la maison, deux esquisses préalablement choisies par la Fondation. Cela en souvenir de l’amitié de plus de 60 ans liant Gerhard Greidanus avec Jan Maarten Boll, président de la Vereniging Rembrandt (Association Rembrandt) aux Pays-Bas. (2).

La première provient de la galerie parisienne Talabardon & Gautier. Elle dépeint les toits du Louvre où résidaient certains artistes, dont Pierre-Antoine Demachy entre 1769 et 1806. Le peintre représente ces logements surmontés de nuages stylisés comme on les voit dans les paysages du XVIIIe siècle. L’œuvre fut vraisemblablement exécutée avant 1784-1785, date à laquelle l’architecture des toits a été modifiée. Réalisée avec une palette très limitée sur un dessin sous-jacent simple et direct, on comprend avec cette huile sur papier comment les esquisses de Demachy lui servaient à la réalisation de ses tableaux.

 

Pierre-Antoine Mongin (Paris 1761–1827 Versailles), Toits à Paris, 1823. Huile sur papier, contrecollé sur toile. – 44,3 × 33,4 cm.. Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris, don de Gerhard Greidanus, Amsterdam, en souvenir de son ami Jan Maarten Boll © Fondation Custodia, Collection Frits Lugt, Paris.

La seconde œuvre est également une découverte récente. Trouvée dans le sud de la France par le marchand parisien Stéphane Rouvet, c’est une vue des toits de Paris, très vraisemblablement à côté du Louvre. Ce marchand a pu l’identifier et l’attribuer à Pierre-Antoine Mongin dont on connaît le tableau émanant de notre esquisse, Le Curieux, exposé au Salon en 1823, et aujourd’hui conservé au Cleveland Museum of Art. Dans la version définitive de ce tableau, un garçon monte sur une échelle pour escalader le muret et se rendre dans la cour voisine de l’institution pour jeunes demoiselles dirigée par Mme Wachsam, selon l’inscription.

 

Pierre-Antoine Mongin (Paris 1761–1827 Versailles), Le Curieux, 1823. Huile sur papier, contrecollé sur toile. – 43,5 × 34,6 cm.. The Cleveland Museum of Art, Gift of Mr. and Mrs. Noah L. Butkin 1977.116.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(1) En 2019, la Fondation Custodia avait acquis – Sotheby’s, 18 juin 2019, 56,250 €, prix d’adjudication avec commission acheteur -  une lettre inédite du peintre espagnol Francisco de Goya y Lucientes (1746-1828), lettre adressée à la compagne de ses dernières années, Leocadia Zorilla (1788-1856). Elle date d’un an avant sa mort, alors que le peintre âgé, sourd et tourmenté par la maladie, entreprenait un voyage à Madrid pour négocier la pension à laquelle il avait droit en sa qualité de peintre de la Cour d’Espagne. Goya vivait à Bordeaux depuis 1824, avec Leocadia et ses deux plus jeunes enfants.

(2) http://www.lecurieuxdesarts.fr/2020/07/nomination-de-ger-luijten-a-la-vereniging-rembrandt/association-rembrandt-reouverture-de-la-fondation-custodia-collection-frits-lugt

 

Fondation Custodia – Collection Frits Lugt. Sur le chevalet, Arbre dans une vallée, vers 1800, de Simon Denis, toile acquise en 2017 © DR.

Fondation Custodia / Collection Frits Lugt

121 rue de Lille 75007 Paris

Prochaine exposition, à l'automne 2021 Sur le motif. Peindre en plein air 1780-1870. Organisée en partenariat avec la National Gallery of Art, Washington, et le Fitzwilliam Museum, Cambridge, cette exposition, à travers une centaine d’œuvres provenant de ces trois institutions et d’une collection privée propose un regard neuf sur la peinture de paysage en plein air entre 1780 et 1870.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents