Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Prix Marcel Duchamp 2021, les quatre artistes nommés

Publié par Gilles Kraemer sur 7 Janvier 2021, 22:33pm

Catégories : #Covid-19, #Expositions Paris, #Italie, #Mécénat, #Prix et récompenses, #Rome

Gilles Kraemer.    

Crise de la pandémie mondiale du coronavirus. Nouvelle façon, toujours virtuelle, de présenter la culture. Ceci devient de plus en plus mortel cette absence physique qualifiée de présentiel. Quel horrible mot que présentiel ! Aussi bêta que le jargonnage de distanciel !

Gilles Fuchs, Président de l’ADIAF, a dévoilé ce jeudi 7 janvier 2021, à 19h, sur Instagram les noms des quatre artistes en lice pour la 21ème édition du Prix Marcel Duchamp. En dix minutes, tout était bouclé, 10 minutes chrono, pas une seconde de plus.

Sélectionnés par 10 collectionneurs de cette association pour la diffusion internationale de l’art français, ces quatre artistes – deux garçons, deux filles, règle de la parité institutionnalisée - seront invités par le Centre Pompidou pour une exposition dont le vernissage aura lieu le 6 octobre prochain. Enfin, si la culture ne continue pas à être cadenassée car les institutions muséales sont fermées depuis des mois avec l’échappée de timides ouvertures de quelques jours. Une période d’incertitude constante. Ceci n’empêche pas les artistes d’être les acteurs du futur.

Un jury international proclamera le lauréat lundi 18 octobre 2021, quelques jours avant la FIAC fixée du 21 au 24 octobre.

 

Julian Charrière © Claudia D’Alo / Berlin Art Link.

Né en 1987 à Morges, Julian Charrière utilise une gamme d'approches artistiques comprenant la photographie, la performance, la sculpture et la vidéo pour aborder des questions relatives au passage du temps et aux relations de nos sociétés contemporaines avec le monde naturel. Sa pratique de recherche fusionne l'art, la science et l'anthropologie, mettant en lumière les tensions qui marquent la relation entre l’homme et son environnement. Vivant et travaillant à Berlin, il est représenté par les galeries Dittrich & Schlechtriem à Berlin et Sean Kelly à New-York.

Isabelle Cornaro (1974 - Aurillac) explore le rapport entre l’objet et son image, l’original et sa copie. Historienne de l’art de formation, spécialisée dans le Maniérisme européen du XVIème siècle, Isabelle Cornaro se nourrit d’un vaste champ de références artistiques, du Baroque à l’abstraction en passant par le minimalisme. A la jonction entre art et histoire de l’art, son travail inclut différentes pratiques artistiques : film, peinture, installation, scénographie. Elle montre une attention particulière aux structures sous-jacentes de l’œuvre d’art, et aux phénomènes d’attribution de valeur qui lui sont liés. Avec Benoît Maire, elle fut lauréats ex-aequo en 2010 du Prix de la Fondation d’entreprise Ricard. Pour sa première exposition personnelle dans un musée français, Isabelle Cornaro investissait avec Blue Spill les deux étages du Mrac Occitanie -Musée régional d'art contemporain Occitanie / Pyrénées-Méditerranée à Sérignan - pour un projet pensé spécifiquement pour le lieu. Cette invitation fut l’occasion de développer des liens organiques entre sa pratique filmique et sa pratique picturale et sculpturale - octobre 2018 - janvier 2019, commissariat Sandra Patron-. Vivant et travaillant à Paris et Genève, elle est représentée par la Galerie Balice Hertling à Zurich.

A travers des environnements constitués d’éléments composites, Julien Creuzet (1986 - Le Blanc Mesnil) explore différents héritages culturels en organisant des passerelles entre imaginaires de l’ailleurs et réalités sociales. Associant différentes temporalités et géographies, l’artiste convoque les registres du vivant et du technologique, de l’histoire et du mythe, du poétique et du politique. Vivant et travaillant à Fontenay-sous-Bois, il est représenté par la Galerie High Art, Paris.

 

Lili Reynaud-Dewar © DR Villa Médicis - Académie de France à Rome.

Nouveau cursus honorum pour Lili Reynaud-Dewar (1975 - La Rochelle), artiste plasticienne dont la pratique prend principalement la forme de performances, de sculptures, de vidéos et d'installations. En 2013, elle recevait le 15e Prix de la Fondation d’entreprise Ricard. Puis, en  2018-2019, elle fut pensionnaire à la Villa Médicis – Académie de France à Rome.

Ses œuvres s'inspirent des cultures alternatives et féministes auxquelles elle rend hommage à travers certaines figures historiques, tout en mêlant des éléments autobiographiques à son processus de travail. Vivant et travaillant à Grenoble et Genève – elle est professeur en arts visuels à l’École supérieure des Beaux-Arts et de la Haute école d’Arts appliqués, HEAD de cette ville depuis 2010 -, elle est représentée par la Galerie Emmanuel Layr à Vienne.

Elle est rédactrice de la revue d’art contemporain Pétunia revue féministe dans le sens où elle pratique une forme de discrimination positive et réactive avec nostalgie et humour les formes assimilées de l'engagement idéologique des femmes dans l'art et dans la production critique tout en nourrissant son regard de trois décades de “women studies”, “black studies”, "gender studies" ou encore des "études post-coloniales" http://www.trianglefrance.org/fr/publications/petunia-iv/ Co-fondée en 2009 avec Valérie Chartrain et Dorothée Dupuis, cette revue est éditée par Triangle France et ORLANDO. Triangle France - Astérides est un centre d’art contemporain installé depuis 1994 à la Friche la Belle de Mai, à Marseille, lieu où Lili Reynaud Dewar fut en résidence en 2006.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents