Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer

 

Succédant à Laura Henno, Aïcha Snoussi a remporté, le 17 décembre 2020, le 12ème Prix SAM pour l’art contemporain. (1). Pour Sandra Hegedüs, la très dynamique philanthrope, fondatrice de SAM Art Projects, apportant avec pugnacité un soutien financier et humain aux artistes contemporains, le projet d’Aïcha Snoussi nous mène dans un univers parallèle avec beaucoup d’originalité, de recherche, de poésie et de folie.

Aïcha Snoussi © DR.

Grâce à la dotation du Prix SAM d’un montant de 20 000 €, Aïcha Snoussi concrétisera son projet Underwater qui prend sa source au Bénin et se développe dans une mise en réseaux entre Tunis, Paris et Marseille. Underwater [NDR est-ce une référence au film de William Eubank, dans les profondeurs de l’océan ?] est le récit fictif d’une civilisation disparue étudiée par l’artiste à travers des objets détournés - dessins, cartes, godes, ossements, pierres, sceptres, photographies, enregistrements sonores, outils, cheveux, talons, récits décomposés et autres débris – dans une reconstitution d’un monde. Cette expérience d'archéologie immersive est une fiction politique faisant émerger à la surface une civilisation future disparue sous les eaux aux anti-savoirs queers, panafricains, dé-coloniaux. Son projet, présenté dans une exposition dédiée au Palais de Tokyo, sera accompagné d’une monographie.

Aïcha Snoussi (1989, Tunis) est diplômée de l’Institut Supérieur des Beaux-arts de Tunis et de l’Université de la Sorbonne. Graveur de formation, le dessin à l'encre noir est au centre de ses expérimentations. Des fresques in situ aux installations de cahiers, le dessin est pensé comme un outil de fouille et de déconstruction - développé autour de fictions queers et féministes.

 

Underwater © remerciements SAM Art projects, l’artiste et la galerie La La Lande https://www.lalalande.art/

Le comité de sélection se composait de Sandra Hegedüs, fondatrice de SAM Art Projects et vice-présidente des Amis du Palais de Tokyo, Nicolas Bourriaud, Gaël Charbau, Marta Gili, Sebastien Gokalp, Emma Lavigne, présidente du Palais de Tokyo, Jean-Hubert Martin et Jérôme Sans.

Les quatre autres finalistes de cette 12ème édition – obligatoirement un artiste français ou résidant en France depuis au moins 2 ans proposant un projet à destination d’un pays qui ne soit ni en Europe ni en Amérique du Nord - étaient Radouan Zeghidour, représenté par la Galerie Dohyang Lee; Ugo Schiavi, représenté par les galeries Double V et The Pill; Sara Ouhaddou, représentée par la galerie Polaris et Emmanuel Lagarrigue, représenté par la galerie Sultana.

(1) Lauréate du Prix SAM 2019, Laura Henno est partie à Mayotte, le 101ème département français, l'une des quatre îles de l'archipel des Comores, pour y réaliser son film N'Dzuani, centré sur la migration et la vie des clandestins Anjouanais et Mahorais : les "Boucheman".

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article