Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer (d’après le dossier de presse).

 

Portrait de Maurice Genevoix en avril 1980. Crédits : Micheline PELLETIER/Gamma-Rapho Getty https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/hitchcock-innocent-dans-un-monde-coupable-44-plus-dune-corde-a-son-arc

Alors que l’écrivain de la Grande Guerre, Maurice Genevoix, fait son entrée au Panthéon mercredi 11 novembre 2020, cent ans jour pour jour après l’inhumation du soldat inconnu, le manuscrit autographe de Ceux de 14 rejoint les collections de la Bibliothèque nationale de France grâce au généreux don de sa famille. Il sera exceptionnellement exposé, à côté de son cercueil, lors de la cérémonie d’hommage à Maurice Genevoix au Panthéon.

 

Maurice Genevoix, Ceux de 14. Flammarion, Paris 1950, 16,5 x 22,5cm., broché. Édition originale collective reprenant les quatre textes de Maurice Genevoix traitant de son expérience de la guerre 1914-1918 : Sous Verdun, Nuits de guerre, La boue, Les Eparges. 55 exemplaires numérotés sur chiffon de Lana et 220 numérotés sur alfa, tirage de tête.

Mobilisé en 1914 alors qu’il est étudiant à l’École normale supérieure, Maurice Genevoix (Décize, Nièvre 1890 - 1980 Xàbia, Espagne) est envoyé sur le front de Meuse. Son régiment participe aux attaques de la tranchée de Calonne et du piton des Éparges, près de Verdun. Très grièvement blessé en avril 1915, ayant perdu l’usage de sa main gauche, Croix de guerre 1914-1918, Maurice Genevoix tirera de l’épreuve terrible que fut la guerre des tranchées la matière d’un des plus grands témoignages sur la Première Guerre mondiale. Cinq volumes se succèderont : Sous Verdun (1916), Nuits de guerre (1917), Au seuil des guitounes (1918), La Boue (1921) et Les Éparges (1923). Il choisira de les réunir, après quelques remaniements, sous le titre de Ceux de 14, en 1950.

Prix Goncourt en 1925 pour Raboliot et secrétaire perpétuel de l’Académie française de 1958 à 1973 – il fut élu en octobre 1946 au fauteuil de François de Salignac De La Mothe Fénelon et de Raymond Poincaré -, Maurice Genevoix fut un acteur majeur de la vie littéraire du XXe siècle. Il a contribué à entretenir le souvenir des combattants de la Grande guerre et à transmettre cette mémoire aux différentes générations.

Ce manuscrit de la version originale du texte donne à voir le travail de l’écrivain voué " à la mémoire des morts et au passé des survivants ".

" Il s’agit du premier manuscrit de Maurice Genevoix à entrer dans les collections de la Bibliothèque nationale de France. Maurice Genevoix avait voué son travail à la transmission d’une mémoire. Recevoir aujourd’hui le manuscrit de Ceux de 14 est un grand honneur pour la BnF, et c’est aussi une façon de poursuivre cette œuvre de transmission. C’est donner à la Bibliothèque toute la mesure de son rôle au XXIe siècle : conserver et faire vivre auprès du plus grand nombre les œuvres littéraires qui forment notre mémoire collective " souligne Laurence Engel, présidente de la BnF.

Sur son épée d’académicien, créée par Cartier, apparaissent les deux grandes sources d’inspiration de son œuvre. La terre - une nymphe et une église évoquent le Nivernais où naquît l’écrivain et le Val de Loire où il se plaît à résider - et la Grande Guerre - un guerrier blessé, la tête renversée en arrière, crispée par la souffrance, le bras tombant armé d’un glaive - sont évoquées dans les ciselures qui décorent celle-ci.

 

https://www.centenaire.org/en/node/838 archives personnelles de Maurice Genevoix mises à disposition par la famille de l’écrivain.

Retour sur la vie de Maurice Genevoix (1890-1980), écrivain, poète, académicien, et grand témoin de la Première Guerre mondiale. https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/hitchcock-innocent-dans-un-monde-coupable-44-plus-dune-corde-a-son-arc

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article