Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer.

 

Une extraordinaire collection de sculptures que celle du " jardin secret de Paul Haim ", un ensemble constitué par ce marchand et son épouse, l’artiste et photographe Jeannette Leroy. Le jardinier Gilbert Carty aidant à l'emplacement des sculptures.

 

Eduardo Chillida (1924-2002). Mural G-336. Signé du monogramme de l'artiste (en bas à droite) ; titré et daté '"Mural III", 1999' (sur la plaque). Béton réfractaire et oxyde de cuivre. 270 x 225 cm.. Réalisé en 1999. Galerie Lelong, Paris puis Paul Haim. In situ à La Petite Escalère © Christie's.   Estimation 400 000 - 600 000 €.

Quarante ans d’amitié avec les artistes, dont beaucoup conçurent et réalisèrent leurs œuvres spécifiquement pour ce lieu unique, La Petite Escalère, une ancienne ferme landaise se trouvant sur la rive droite du fleuve Adour, celle des Landes, en un endroit dit " Les Barthes ". L'autre rive, ce sont les Pyrénées-Atlantiques, le Pays basque et le village d'Urt.

 

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.

 

 

Matta (1911-2002), Eramen. Signé du monogramme de l'artiste, daté et numéroté ‘85 86 EA’ (en bas); signé des initiales ‘RM’ (en haut sur une feuille); et avec le cachet du fondeur ‘CLEMENTI FONDEUR’ (en bas). Bronze et métal. 320 x 370 x 400 cm.. Réalisée en 1985-1987, cette œuvre est l'épreuve d'artiste issue d'une édition de deux ex. et une épreuve d'artiste. In situ à La Petite Escalère © Corinne Crabos. https://lpe-jardin.org/a-propos/la-collection/.  Estimations 200 000 - 250 000 €.

Les liens de Paul et de Jeannette avec cette région ? Aucun. Sinon "  le charme de la lumière du Sud-Ouest, un paysage si différent de la Côte d’Azur, totalement opposé au Sud-Est riche d’institutions consacrées à Matisse, Chagall, Léger, lieu de la Fondation Maeght " précise Daniel Marchesseau, ami de longue date de Paul, qui exposa Eramen de Roberto Matta dans le grand hall du musée des Arts Déco en mai-juin 1987 avant que cette sculpture ne gagne les bords de l’Adour. "« Un arbre poussa même au milieu de cette sculpture installée dans le jardin. Ce jardin où les sculptures vivaient dans cette nature si verte, d’une façon si originale. Le grand mural de Chillida se reflétait dans une pièce d’eau, d’où son aspect unique. Une collection née des relations affectueuses avec les artistes qui ont, par liens d’amitié, créé des sculptures pour cet endroit. Une collection secrète pour les amis, des œuvres si personnelles et inattendues ".

 

Auguste Rodin (1840-1917), La main de Pierre de Wissant, Nu monumental (Étude pour un des Bourgeois de Calais) (détail de cette sculpture). Signé et numéroté 'A. Rodin 6/8' (sur la terrasse) et daté et avec le cachet du fondeur 'F C © by Musée Rodin 1982' (au dos de la base, à droite) bronze à patine brun vert. Hauteur: 196 cm. Conçu en 1886 ; cette épreuve fondue en 1982 dans une édition de huit épreuves numérotées de 1/8 à 8/8 plus quatre épreuves réalisées par Alexis Rudier plus trois épreuves réalisées par la Fonderie Georges Rudier. Musée Rodin, Paris puis collection particulière, Genève (acquis auprès de celui-ci en décembre 1982) puis Paul Haim (acquis auprès de celle-ci en janvier 1983) © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.  Estimation 500 000 - 700 000 €.

 

Zao Wou Ki (1920-2013) & Dominique Hideux. Mosaïque, en dialogue avec Pierre de Wissant, Nu monumental (Étude pour un des Bourgeois de Calais) d'Auguste Rodin, 1886 © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.

 

Zao Wou Ki (1920-2013) & Dominique Hideux. Mosaïque. Transposition d’une aquarelle sans titre datée ca. 1980 et mesurant 19,5 x 74 cm. de Zao Wou-Ki, réalisée par le mosaïste Dominique Hideux avec l’accord de l’artiste. Reproduction de la signature par le mosaïste et datée 'ZAO 84' (en bas à droite). Mortier, pierres, pâtes de verre, support en métal. 192 x 760 cm.. Réalisée en 1984. Commissionné par Paul Haim.  In situ à La Petite Escalère © Christie's.  Estimation 1 000 000 - 2 000 000 €.

 

Dominique Haim © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.

" La Petite Escalère, discrètement installée le long du fleuve Adour, est bien un jardin secret. Achetée en 1969 par ma belle-mère, Jeannette Leroy, artiste et photographe de mode, cette modeste ferme est devenue au fil de cinquante ans l’écrin d’une très importante collection de sculptures du XXe siècle rassemblées par mon père, Paul Haim, au fil de sa carrière de marchand d’art […] Jamais pensé ni conçu par Paul et Jeannette pour devenir un musée, ce jardin est resté secret. Jamais il ne fut ouvert au grand public […] Depuis plusieurs années, les rives de l’Adour aux bords duquel se trouve La Petite Escalère, subissent des débordements de plus en plus fréquents, mettant en péril la collection […] Aujourd’hui il est temps de permettre à ces œuvres de partir vers de nouvelles vies. " souligne Dominique Haim dans le catalogue de cette vente qu'elle a confiée à Christie’s Paris.

 

© Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris. 

 

D'après Fernand Léger (1881-1955), Les Femmes au perroquet. Signée 'F. LEGER' (en bas à droite) et numérotée 'I/I' (en bas à gauche). Mosaïque. 251.5 x 372 x 7 cm.. Conçue en 1952 et exécutée ultérieurement. Paul Haim (commandité auprès de la succession de l'artiste). In situ à La Petite Escalère  © Christie's.  Estimation 200 000 – 300 000 €.

 

Joan Miró (1893-1983), La Caresse d'un oiseau. Signé et numéroté 'Miró E.A.1' (en bas) et avec la marque du fondeur 'Susse Fondeur Paris' (sur la terrasse, au dos). Bronze peint. 310 x 110.5 x 47 cm.. Conçu en 1967; cette épreuve fondue avant 1983 dans une édition de 5 exemplaires numérotés 0/4 à 4/4 plus une épreuve d'artiste plus une autre épreuve pour la Fondation Maeght. Galerie Lelong, Paris puis Paul Haim. © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.  Estimation 4 000 000 - 6 000 000 €.

 

 

 

 

 

 

Miró, in situ à La Petite Escalère © Christie's. 

 

De gauche à droite. Antoine Poncet (1928), Fugue-Fougue. Signé et avec le cachet du fondeur ‘A. Poncet’ (en bas à l’arrière). Métal. 220 x 70 x 45 cm.. Circa 1981-1990. Estimation 15 00 – 20 ,000 €  //  Antoine Poncet (1928), Cororéol. Signé du monogramme de l'artiste et numéroté 'AP 3/5' (en bas). Aluminium et base en marbre. 220 x 159 x 70 cm.. Conçue en 1961 et réalisée en 1963-1964, cette œuvre porte le numéro trois d'une édition de cinq ex. dont seulement trois ont été réalisés à ce jour. Estimation 20 000 – 30 000 €   //   © Le Curieux des arts Gilles Kraemer, 14 octobre 2020, Paris.

 

Le jardin secret de Paul Haim

vente 22 octobre 2020 à 16h - Christie’s Paris – avenue Matignon

exposition 15 - 22 octobre 2020 au 40, rue de Sèvres - Paris 7e. Quarante et une sculptures dans le jardin, la chapelle et la cour de l’ancien hôpital Laennec. Dans une mise en espace de Nathalie Crinière. https://www.christies.com/

 

Installation d'Eramen à La Petite Escalère. 

 https://lpe-jardin.org/  Créé en 2015 à l’initiative de Dominique Haim, le Fonds de dotation La Petite Escalère entendait accompagner la préservation et la valorisation du jardin et de la collection de La Petite Escalère. En 2020, Dominique Haim a choisi de doter ce fonds en vendant au profit de celui-ci Eramen de Roberto Matta, pour poursuivre son engagement auprès de la création contemporaine.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article