Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer.   

 

En 2019, Delacroix. La liberté d’être soi fut à l’honneur. Cette année Courbet. La vie à tout prix obtient le Prix du Cercle Montherlant - Académie des beaux-arts, décerné à l’ouvrage de Valérie Bajou. Elle signe une monographie de référence sur la vie et l’œuvre du peintre, incluant les dernières découvertes ainsi que les œuvres récemment restaurées. Elle s’est attachée à tracer un portrait tout en nuance de l’artiste qui sut si bien se mettre en scène, manier le scandale & la provocation tout en préservant paradoxalement une vie solitaire et secrète.

 

Deux cents ans après la naissance du peintre, l’œuvre de Gustave Courbet (1819 - 1877) ne laisse personne indifférent : ses toiles engendrent l’adhésion ou l’aversion. La personnalité de l’artiste suscite encore des réactions passionnées, ayant manifesté une insolence tout au long de sa carrière, repoussant avec une apparente spontanéité le convenu, le coutumier, l’habituel, sachant jouer des mécanismes de la peinture officielle pour les détourner à son profit, avec une puissance & une conviction.

Conservateur au musée d’Orsay puis au musée Fabre de Montpellier, Valérie Bajou est conservateur au château de Versailles pour la peinture du XIXe siècle. Auteur d’une thèse sur Fantin-Latour, elle a publié en 1993 une monographie sur Frédéric Bazille, un livre sur Eugène Carrière en 1998, une monographie, Monsieur Ingres en 1999. Et, en 2002, l’inventaire après décès du peintre Antoine Jean Gros. Spécialiste de la peinture française du XIXe siècle, elle a participé à plusieurs expositions dans ce domaine tout en enseignant à l’École du Louvre.

Le jury, présidé par Laurent Petitgirard, secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts, était composé de François-Xavier de Sambucy de Sorgue, président d’honneur du Cercle Montherlant, co-président du jury ; Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française ; Roselyne Bachelot-Narquin ; Francis Baillet, président du Cercle Montherlant ; Dominique Bona, de l’Académie française ; Patrick de Carolis, de l’Académie des beaux-arts ; Olivier Dassault, artiste ; Adrien Goetz, de l’Académie des beaux-arts ; Jean-Pierre Grivory; Dina Kawar, ambassadeur du Royaume hachémite de Jordanie au Conseil de sécurité ; Nathalie Obadia, galeriste ; Maryvonne Pinault, mécène et collectionneur & Edwart Vignot, historien d’art.

Créé en 2002, le Prix du Cercle Montherlant - Académie des beaux-arts récompense chaque année un ouvrage d’art de langue française. D’un montant de 10.000 €, ce prix se réparti entre l’auteur (8 000 €) & l’éditeur, aujourd’hui les Éditions Cohen & Cohen (2 000 €). Il est entièrement financé par Monsieur Jean-Pierre Grivory, président directeur général de la Société  Parfums Salvador Dali.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article