Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer (d’après le dossier de presse).  

 

Atelier des Buglioni, encadrement d’un retable avec un tympan circulaire, ca 1520. Terre cuite partiellement émaillée. Dépôt du musée du Louvre au musée des Beaux-Arts de Caen © Musée des Beaux-Arts de Caen.

A Caen, au musée des Beaux-Arts, la grande peinture sur bois Le Mariage de la Vierge, 1499 -1504, de Pietro Vannucci dit Le Pérugin (Città della Pieve vers 1448 - 1523 Fontignano) peut dialoguer avec un "nouveau", venu de Paris. Le musée du Louvre vient de mettre en dépôt, à Caen, un encadrement d’un retable en terre cuite émaillée de l’atelier des Buglioni (ca 1520). Une œuvre de la Renaissance florentine.

À la tête d’un grand atelier de sculpture à Florence, Benedetto Buglioni (Florence 1460 - 1521) est connu pour avoir emprunté la technique de la terre cuite émaillée à Luca Della Robbia (ca Florence 1399 - 1482) et à neveu et principal collaborateur Andrea (Florence 1435 - 1525), ses principaux concurrents. Benedetto Buglioni développera à son tour une œuvre que caractérisent l’éclat des coloris et la douceur des modelés.

Formé dans l’atelier d’Andrea, Benedetto ouvrira le sien dans les années 1480.

 

© Musée des Beaux-Arts de Caen.

Cette pièce monumentale, présentée au musée des Beaux-arts de Caen, demeurée en réserve depuis 1993 comme le souligne le communiqué de presse, a été redécouverte à la faveur de l’exposition Un rêve d’Italie : la Collection du marquis Campana, organisée par Le Louvre à l'automne  2018.

La collection de Giampietro Campana fut la plus grande collection privée d’objets d’art au 19e siècle. Elle sera dispersée en 1861 entre la Russie du tsar Alexandre II et la France de Napoléon III,  faisant entrer au Louvre de nombreuses sculptures attribuées alors à l’atelier des Della Robbia, rendues pour certaines aujourd’hui à l’atelier des Buglioni. Dont cet encadrement de retable, au tympan circulaire représentant Dieu le Père à mi-corps et les figures en pied de saint François d’Assise à gauche et de saint Roch à droite.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article