Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer (d’après dossier du musée).   

 

#confinement2 pour une période allant du vendredi 30 octobre à mardi 1er décembre 2020… La culture s'arrête une seconde fois en France. Fermeture temporaire des musées, expositions, opéras, théâtres, cinémas. Les librairies sont également fermées. #confinement2jour1

 

Eugène Boudin (Honfleur, 1824 – 1898 Deauville), Deauville, le bassin, 1884. Huile sur panneau, 46,5 x 38 cm. Signé et daté en bas à gauche : E. Boudin. 84. Giverny, musée des impressionnismes, acquis grâce à la générosité du Cercle des mécènes du musée des impressionnismes Giverny, de la Caisse d’Épargne Normandie, et de Quadra Consultants en 2020, MDIG 2020.1 © Giverny, musée des impressionnismes / photo : Jean-Charles Louiset.

Cette représentation de Deauville et de son bassin appartient à une série que Boudin réalise dans les années 1880 autour des bassins de Deauville, de Fécamp, de Honfleur ou de Trouville. Dans cette œuvre, il joue sur le contraste entre le mât imposant du voilier au port et l’immensité du ciel. La vue est prise au niveau de l’eau. La perspective est structurée par de grandes lignes horizontales et verticales. Extraordinaire, une trouée lumineuse à gauche éclaire toute la scène qui reprend vie à coups de rapides touches de pinceaux.

 

Édouard Dantan (Paris, 1848 – 1897 Villerville), Plate à Villerville, marée basse, 1881. Huile sur panneau, 39 x 19,5 cm. Signé, localisé et daté en bas à droite : E. Dantan Villerville 1881. Giverny, musée des impressionnismes, achat en 2019, MDIG 2019.5 © Giverny, musée des impressionnismes / photographie Jean-Charles Louiset.

Édouard Dantan, fils du sculpteur Antoine Dantan est le neveu du caricaturiste Jean-Pierre Dantan, deux artistes de la seconde moitié du XIXe siècle. Édouard effectue sa formation auprès d’Henri Lehman et envoie régulièrement ses œuvres au Salon où il est remarqué très jeune. En 1874, il reçoit ainsi la médaille de troisième classe et ses peintures entrent dans les collections de musées, comme celui de Nantes. Il représente surtout des ateliers d’artistes et exécute de nombreux portraits.

En 1881, il s’installe l’été à Villerville, près de Trouville. Dès lors, il peint régulièrement la plage et l’activité maritime. Plate à Villerville, marée basse date de son installation dans le village. Il reste influencé par l’œuvre de Camille Corot et surtout de Claude Monet. Le bateau, une plate, destiné à circuler facilement le long de l’estuaire de la Seine, est vu comme en plongée, dressant ses mats vides de voile. On distingue à peine le marin dans son navire. La marée basse, le ciel éteint, la déclinaison des camaïeux gris et verts, l‘aspect japonisant du paysage vertical serré donnent une vision d’instantané que n’auraient pas renié les impressionnistes.

 

Giuseppe Penone (1947, Garessio, Italie), Fils d’eau, 1998. Bronze, 410 x 320 x 350 cm. Collection Claudine et Jean-Marc Salomon, Alex, Haute-Savoie. En dépôt au musée des impressionnismes Giverny, 2020 © photographie Le Curieux des arts Gilles Kraemer, in situ, Giverny, octobre 2020.

Comme la nature dans une sculpture, dans un questionnement des rapports de l’homme avec son environnement, la sculpture de Penone vous acceuille à l'entrée du musée.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article