Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Marie-Christine Sentenac

Marie-Christine Sentenac (déplacement à titre personnel)

 

Plus que quelques jours pour visiter la Fondation Bemberg à Toulouse avant qu’elle ne ferme ses portes le premier novembre pour un ambitieux programme de rénovation confié à l’architecte et scénographe Philippe Pumain.

 

Victor Brauner, Là-bas III, 1949. Huile et cire sur toile. 100 x 81 cm.. Signée en bas à droite et datée XII. 1949, titrée en bas à gauche Inv. 990.71. cl. Jacqueline Hyde © ADAGP, 2020.

C’est ici, qu’en 2017, Louis-Antoine Prat a présenté sa collection de dessins lors d’une exposition mémorable. Le record des visites a explosé ! (1). La Fondation s’attache à faire découvrir des collections privées qui côtoient celle du généreux mécène argentin Bemberg, présentée comme dans un appartement privé, le premier étage étant dévolu aux « anciens (salle1Venise, consacrée à la peinture du XVIIIème de la Sérénissime…) alors que le second étage est réservé aux " modernes ".  On peut y voir au milieu, des impressionnistes, un exceptionnel accrochage de toiles de Bonnard. Afin de laisser place à la nouvelle exposition temporaire, les caves voûtées du sous- sol accueillent un ensemble de peintures modernes.

La collection itinérante de la Fondation des Treilles a été initiée par Anne Gruner Schlumberger (1905-1993), mécène comme ses sœurs Dominique de Ménil et Sylvie Boissonnas. Elle a souhaité, qu’à sa mort, sa collection se déplace de ville en ville. Aujourd’hui elle dialogue avec celle d’un autre mécène pour une confrontation inhabituelle dans ce lieu. Riche de plus de trois mille objets, peintures, sculptures, dessins, gravures, livres d’art, mobilier et aussi vêtements, 500 œuvres d’art dont près de 70 sculptures, une centaine d’œuvres du Moyen Âge à nos jours dont près de 400 de plus de 60 artistes contemporains.  Nombre d’entre eux sont devenus ses amis dont Henri Laurens qui fut son professeur de dessin alors qu’elle n’avait que 15 ans.

 

François-Xavier Lalanne, Troupeau de 16 moutons, 1965. Sièges en forme de moutons sur roulettes, cuivre galvanique, fonte d’aluminium, patine noire, bois, acier. Capiton et toisons de peaux lainées de mouton. Pieds à roulettes. Signés du monogramme FXL sous le museau, 86 x 45 x 96 cm. chacun. Inv. 990.152. Acquis à la galerie Alexandre Iolas, Paris, 1967 © Marie-Christine Sentenac, octobre 2020, in situ de l’exposition.

La mise en scène, cimaises colorées, panoramiques de la propriété, parc, bibliothèque… ajoute une touche ludique à la présentation. Le Troupeau de seize moutons de Francois-Xavier Lalanne, poétique salon, jouit d’une place de choix. Les Totem, Fleur, Planète… de Takis se détachent sur fond d’oliviers.

La particularité de cette collection privée tient au fait que contrairement aux collections muséales, c’est l’éclectisme qui préside et l’on découvre la personnalité d’une collectionneuse au travers de ses choix raisonnés ou sentimentaux, sans idées préconçues.

Salle Victor Brauner © Marie-Christine Sentenac, octobre 2020, in situ de l’exposition.

 Le goût de la maîtresse des lieux pour les surréalistes, Max Ernst (ex Dada) et Victor Brauner, ses favoris, en regard de l’art africain. Henri Laurens, Paul Klee, Jean Arp, Joseph Sima injustement méconnu, Georges Braque, Picasso (Femmes et Faunes, 1956, dessins, lavis, aquarelles) et les fameuses Pâtes Blanches, grands plats de 1956, les amusants Taureaux  Ailés qui butinent les fleurs champêtres,  Fernand Léger, - une suite de lithographies de 1959 - Contrastes, Jean Dubuffet, Jean Fautrier, Alberto Giacometti. Dialogue coloré entre Jean Tardieu et Fernand Dubuis. Une balade dans un XXème siècle inspiré.

Le catalogue propose une correspondance inédite du mécène avec les artistes. Il permet d’apprécier les rapports d’amitié, de complicité, mais aussi le réel travail d’accompagnement que cette femme entretenait avec ceux qu’elle avait élus, ne se contentant pas de les aider financièrement mais aussi moralement, les poussant, par ses encouragements, à dépasser leurs limites, leur donnant confiance en eux et en leur talent.

On ose espérer que le rajeunissement des lieux n’aboutira pas à une catastrophe semblable à celle qui a massacré l’atelier de Delacroix (musée Delacroix place de Fürstenberg à Paris) transformant la demeure du peintre en salle d’attente d’hôpital. La maladie de la rénovation qui frappe depuis quelque temps les institutions muséales n’étant pas toujours de bon aloi, alors que l’on nous alerte sur des projets incongrus qui visent des salles patrimoniales du Louvre.

Nous attendons avec angoisse de voir ce qu’il en sera de la maison de Victor Hugo, du musée Cognacq-Jay, du musée Carnavalet et de la superbe demeure de Gustave Doré.

 

De l’autre côté du rêve. Collections de la Fondation des Treilles

Fondation Bemberg - Hôtel d’Assezat.

Rue de Metz - 31000 Toulouse.

26 juin - 1er novembre 2020.

Commissariat scientifique, catalogue et livret : Danièle Giraudy

Catalogue. 160 pages. 29 €.

https://www.fondation-bemberg.fr/

(1)  http://www.lecurieuxdesarts.fr/2017/09/paul-cezanne-1839-1906-les-grands-arbres-pinceau-et-aquarel

 http://www.lecurieuxdesarts.fr/2018/08/meme-pas-peur-l-expo-qui-decoiffe-fondation-bemberg-de-toulouse.html

 http://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/04/une-toile-de-mattia-preti-saint-sebastien-acquise-par-la-fondation-bemberg.html

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article