Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE CURIEUX DES ARTS

LE CURIEUX DES ARTS

Le Curieux des arts, observateur de l'actualité artistique. Large focus sur l'Italie. Exposition. Musée. Opéra. Théâtre. Livre. Biennale. Salon. Marché de l'art.


Hugues de Wurstemberger invité en résidence pour imagesingulières 2021 - Sète (avec ajouts au 22 avril 2021)

Publié par Gilles Kraemer sur 1 Septembre 2020, 19:25pm

Catégories : #Prix et récompenses, #Expositions France, #Italie, #Covid-19

Gilles Kraemer (d'après le dossier de presse).

 

Communiqué du 22 avril 2021. La situation sanitaire actuelle contraint à annuler les dates de la 13ème édition du rendez-vous de la photographie documentaire ImageSingulières, qui devait se tenir à Sète du 12 au 30 mai 2021.

Mais la programmation des expositions est maintenue et redéployée de juillet 2021 à avril 2022. C’est au Centre photographique documentaire - ImageSingulières que démarrera la programmation du festival 2021, le 3 juillet, avec deux à trois expositions tous les deux mois, des rencontres, des projections, et toutes les actions menées habituellement tout au long de la saison culturelle.

En premier et jusqu'au 5 septembre le suisse Hugues de Wurstemberger avec SÈTE #21; l'allemande Ute Mahler avec ZUSAMMENLEBEN; le groupe de 13 photographes français Tendance Floue avec POESIS

© Hugues de Wurstemberger / VU'

Chaque année, l’association CéTàVOIR - Maison de l’Image Documentaire invite, dans le cadre du festival ImageSingulières, un ou une photographe en résidence à Sète et sur le pourtour du Bassin de Thau. Une immersion sur le territoire pendant quatre à six semaines, l’artiste sélectionné ayant carte blanche pour réaliser un travail sur le territoire et ses habitants. Hugues de Wurstemberger (1955, Berne) a été choisi pour réaliser la 14e résidence en 2021.

Ce photographe s’est d’abord fait connaître par son travail au Vatican, sur la Garde Suisse pontificale, où il est entré comme auxiliaire ; il en livra une vision subjective présentée au Musée de l’Élysée à Lausanne, en 1985.

Généralement en marge de l’actualité, Hugues de Wurstemberger se penche sur le quotidien et l’intimité de populations oubliées, en voie de disparition, ou frappées par la perte de leurs territoires. C’est ainsi qu’il a travaillé sur le monde paysan, des Préalpes fribourgeoises à la Zambie en passant par la Somme, ou encore sur le peuple sahraoui.

Son regard invente une nouvelle approche ethnologique par la photographie. Il se consacre également à des sujets qui lui sont plus proches, notamment avec son travail Pauline et Pierre autour de 18 années de la jeunesse de ses deux enfants. Qu’il traite de communautés ou de sa propre famille, le photographe entremêle portraits et paysages pour traiter des rapports entre territoires et identités.

Pour sa résidence sétoise, Hugues de Wurstemberger souhaite entreprendre une marche autour des étangs de Thau, d’Ingril et de Vic, " crapahuter " aux alentours de Sète, pour réaliser un carnet de voyage singulier.

Membre de l’Agence VU’ depuis sa création en 1986, son travail a été récompensé en 1990 par le Prix Niepce, en 1991 par le World Press Photo, et en 2002 par le Prix Silver.

 

L’association CéTàVOIR organise, depuis 2009, le festival ImageSingulières. Cette année 2020, en raison de l’épidémie de Covid-19, la douzième édition du rendez-vous de la photographie documentaire à Sète a été annulée.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents