Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer.

 

Louyse Moillon (Paris, 1610 – 1696), Nature morte aux figues, asperges, prunes et abricots dans une coupe en faïence bleue. Galerie Éric Coatelem, Paris. Estimation 180 000 – 250 000 € © Christie’s Images Ltd, 2020.

Le projet de vente aux enchères en ligne " La Biennale Paris chez Christie’s " lancé à l’initiative de La Biennale Paris et du Syndicat National des Antiquaires, à la suite du report de la 32e édition de La Biennale Paris en raison de la pandémie de Covid-19 s’affine depuis la première annonce du 8 juin 2020. http://www.lecurieuxdesarts.fr/2020/06/la-biennale-paris-en-association-avec-christie-s-organise-en-septembre-2020-une-vente-aux-encheres-en-ligne.html

Plus de 25 marchands ont confirmé leur intérêt pour participer à la vente, avec environ 35 pièces confiées ou en passe de l’être, pour une estimation globale de 2.5 à 3.5 millions d’€. Une vingtaine d’autres galeries ont été approchées. L’objectif est la réunion d’environ 60 à 80 lots, dans une vente sélective, représentant toutes les sensibilités au sein de la Biennale.

Compte tenu du calendrier des événements internationaux, et de la reprise d’activités moins rapide que prévu, La Biennale Paris et Christie’s ont décidé de reporter la vente de quelques jours. Elle se déroulera sur 10 jours, durant la première quinzaine d’octobre 2020 et non plus, comme prévu initialement, du 10 au 21 septembre.

Les œuvres seront exposées à Paris chez les marchands participants durant toute la durée de la vente. Les galeristes basés à l’étranger auront la possibilité d’exposer leurs lots chez un confrère à Paris ou dans la salle d’exposition dédiée au projet chez Christie’s à Paris.

 

Marguerite Gérard (Grasse, 1761 - 1837 Paris), Une jeune jeune femme venant de recevoir une lettre de son époux. Son père cherche sur un globe la distance d’où la lettre est partie, 1808. Huile sur toile. Signé en bas à gauche. 62 x 51 cm.. Bibliographie de l’œuvre : Carole Blumenfeld, Marguerite Gérard. 1761-1837, Paris, éditions Gourcuff Gradenigo, 2019. Pages 141-142, 237, n° 200 P, reproduit p. 143. Estimation 250 000 – 400 000 € © Galerie Alexis Bordes, Paris.  https://www.alexis-bordes.com/fr/oeuvres/nouvelles-acquisitions/peinture/article/une-jeune-femme-venant-de-recevoir-une-lettre-de-son-epoux/

Parmi les œuvres présentées par des marchands établis à Paris, figurent une toile de Louyse Moillon chez Éric Coatelem (180 000 – 250 000 €), Pierre Breughel Le Jeune à la galerie Florence de Voldère (200 000 - 400 000 €), Pierre Breughel Le Jeune chez De Jonckheere (400 000 - 600 000 €), Marguerite Gérard chez Alexis Bordes (250 000 - 400 000 €) et Neri di Bicci à la galerie Giovanni Sarti (100 000 -150 000 €).

 

Pour Georges De Jonckheere, Président de La Biennale Paris, dans ce contexte d’incertitude absolument inédit et alors que la plupart des foires prévues à la rentrée en Europe ne pourront se tenir, nous sommes convaincus que ce projet innovant, en association avec une maison de vente internationale, sera une vitrine formidable pour notre métier.

 

Aux enchères les prix montent. Le plaisir, comme me le faisait remarquer un collectionneur parisien, est d’acheter en galerie puisque le jeu est alors de faire baisser le prix.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article