Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer    

 

Dove sono i bei momenti / Di dolcezza, e di piacer ?

 

ERA MARE. Piazza San Marco, Venise, Italie, novembre 2019. Exceptionnelle acqua alta. Place San Marco et Basilique San Marco. Photo © Matteo de Mayda. 

Depuis lundi 27 avril 2020, les travaux de protection des mosaïques du pavement de la Basilique San Marco de Venise ont repris, pour remédier aux efflorescences salines et protéger les mosaïques en péril. La pandémie du Covid-19 avait interrompu ces interventions. Cœur religieux de la ville, lieu si symbolique de la Sérénissime, la Basilique se trouve entre siège du pouvoir – le palais des Doges – et siège du savoir – la bibliothèque Marciana -. (1)

Le 12 novembre 2019 l'événement catastrophique de l’acqua alta frappa Venise, endommageant profondément la ville. La Basilique Saint Marc - il faudrait remonter au même phénomène de novembre 1966 -, vit sa crypte complétement submergée, ainsi que le narthex et tout le pavement jusqu’à l’autel de la Madonna Nicopeia [transept gauche] (2)

 

Copyright © Villaggio Globale International.

" Il est apparu que 60% du pavement en marbre de la Basilique de Saint- Marc, soit environs 2 000 m², où les parties les plus anciennes datent du XIe siècle, est à restaurer " souligne le procurateur de Saint-Marc, Pierpaolo Campostrini, délégué aux services techniques. À l’événement extraordinaire de la nuit du 12 novembre 2019, se sont ajoutées les marées qui ont submergé continuellement la ville du début novembre à Noël, les mosaïques des pavements et les maçonneries de brique qui sont restées sous l’eau des journées entières. Inexorablement, le phénomène de la corrosion saline, en l’absence d’interventions spécifiques, continue. Le travail doit commencer immédiatement par cette phase de mise en sécurité, avant une poursuite plus en avant. "

 

Copyright © Villaggio Globale International.

" Si l’eau salée qui imprégnait les pavements et les murs s’est évaporée" nous précise Pierpaolo Campostrini. " la salinité est restée, décomposant les briques, les marbres et les plâtres dans lesquels sont incrustées les mosaïques. De jour en jour, ce processus de dégradation augmente les destructions. Les phénomènes de soulèvement des tesselles des mosaïques ont été importants, d’où ce redémarrage des opérations le plus tôt possible " conclut-il.

 

ERA MARE. Photo © Matteo de Mayda (1)

 

(1) Le livre Era Mare - Aider Venise - Aiutare Venezia www.lecurieuxdesarts.fr/2020/01/le-livre-era-mare-aider-venise-aiutare-venezia.html

(2) Venise disparaît et nous regardons ailleurs. Lettre ouverte www.lecurieuxdesarts.fr/2019/11/venise-disparait-et-nous-regardons-ailleurs-lettre-ouverte.html 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article