Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer.

L'arte è vita e la vita è, anche, arte   #laculturanonsiferma   #Culturecheznous

 

Dans ces temps de #confinement, autant se tourner vers les déesses et les dieux descendus à l’Opéra Comique. Ils viennent vers vous depuis la salle Favart.

Ercole Photo Stéphane Brion.

Hercule (Nahuel di Pierro) aime la jeune Iole (Francesca Aspromonte) mais il est l’époux de Déjanire (Giuseppina Bridelli) . Iole est en outre aimée de leur fils Hyllus (Krystian Adam). De Vénus (Anna Bonitatibus) qui favorise l’amour, ou de Junon qui protège la fidélité, qui l’emportera ? Les folles amours des dieux sont toujours incertaines… La réponse sera Ercole amante, opéra en un prologue et cinq actes de Francesco Cavalli, livret de Francesco Buti, créé à Paris, aux Tuileries, en 1662. Direction musicale de Raphaël Pichon - chœur et orchestre Pygmalion - et mise en scène magique de Valérie Lesort et Christian Hecq. En novembre 2019 à la salle Favart.

Le treizième travail de Cavalli, Ercole amante, triompha à l'Opéra Comique http://www.lecurieuxdesarts.fr/2019/11/le-triomphant-treizieme-travail-de-cavalli-ercole-amante-opera-comique.html

Voir et écouter https://www.opera-comique.com/fr/saisons/saison-2020/ercole-amante-replay

Lea Desandre dans Alcione Photo Vincent Pontet. 

Encore une histoire des dieux et de mortels. Ils se croient les jouets des dieux, mais les humains sont surtout victimes des passions terrestres que sont la jalousie et la convoitise. C’est ainsi que le paisible roi de Trachines, Ceix (Cyril Auvity), déclenche un fatal processus en voulant épouser Alcione (Lea Desandre), la fille du dieu des vents. Destruction du palais, apparition des Enfers, tempête, naufrage : les puissances occultes n’épargneront rien au couple amoureux. Et Marc Mauillon, Lisandro Abadie, Antonio Abete, Hasnaa Bennani, Hanna Bayodi-Hirt sont présents aussi.

Tragédie lyrique – mais ceci finit bien, les amoureux retrouvant la vie grâce à Neptune - en cinq actes de Marin Marais, livret d’Antoine Houdar de La Motte, créée à l'Académie royale de musique en 1706, voici Alcione, dirigée par Jordi Savall à la tête du chœur et de l’orchestre Le Concert des Nations, mise en scène, Louise Moaty et chorégraphie hyper dynamique, parfois trop de Raphaëlle Boitel. En avril 2017 à la salle Favart.

Voir et écouter https://www.opera-comique.com/fr/saisons/saison-2020/alcione-replay

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article