Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Gilles Kraemer

Gilles Kraemer (d’après le site de l'Odéon).

  

DR Odéon - Théâtre de l'Europe - Site Internet

 

#restezchezvous  L'arte è vita e la vita è, anche, arte    #iorestoacasa 

 

L'Odéon-Théâtre de l'Europe vient à vous. Sans bouger de chez vous. Inutile d'emprunter la ligne 4, de descendre à métro Odéon. D'écouter un martial Danton ayant adapté son discours " Pour vaincre le COVID-19, il nous faut de l'audace  encore de l'audace et toujours de l'audace ". Et de monter la rue de l'Odéon. Molière vient à vous.

L'École des femmes https://vimeo.com/327310297  enregistrée en décembre 2018 à l’Odéon-Théâtre de l'Europe. Le Misanthrope https://vimeo.com/400321737 enregistré en juin 2004 au Théâtre national de Strasbourg. Tartuffe https://vimeo.com/400345102 enregistré en mai 2008 au Théâtre national de Strasbourg.

Trois Molière, mise en scène Stéphane Braunschweig sont à découvrir. A défaut d'un fauteuil d’orchestre, choisissez un canapé.

 

DR Odéon - Théâtre de l'Europe - DR Thierry Depagne - Service de presse

Pour poursuivre, retrouvez les grands entretiens menés par Arnaud Laporte à l'Odéon, bien loin d'être des disputes, enregistrés en public, dans une production France Culture. Avec Patrice Chéreau https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/scenes-imaginaires-patrice-chereau six mois avant sa mort, en 2013 et Julien Gosselin https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-theatre-et-cie/scenes-imaginaires-julien-gosselin-0 en septembre 2017.

 

 DR Décaméron 19 - Site Internet

Et que firent-ils ? Ils se racontèrent des histoires. A retrouver sur https://lundi.am/decameron-19

« L’an 1348, la peste se répandit dans Florence, la plus belle de toutes les villes d’Italie. Quelques années auparavant, ce fléau s’était fait ressentir dans diverses contrées d’Orient, où il enleva une quantité prodigieuse de monde. Ses ravages s’étendirent jusque dans une partie de l’Occident, d’où nos iniquités, sans doute, l’attirèrent dans notre ville. Il y fit, en très-peu de jours, des progrès rapides, malgré la vigilance des magistrats, qui n’oublièrent rien pour mettre les habitants à l’abri de la contagion. Mais ni le soin qu’on eut de nettoyer la ville de plusieurs immondices, ni la précaution de n’y laisser entrer aucun malade, ni les prières et les processions publiques, ni d’autres règlements très sages, ne purent les en garantir «  in Le Décaméron de Boccace, traduction de Sabatier de Castres.

Il y a presque 700 ans, sept femmes et trois hommes se retirèrent à quelques kilomètres de Florence, confinés. Dans des conditions les plus agréables cependant, dans « un château magnifique. On y entrait par une vaste cour bordée de galeries. Les appartements en étaient commodes, riants et ornés des plus riches peintures. Autour du château régnait une superbe terrasse, d’où la vue s’étendait au loin dans la campagne. Les jardins, arrosés de belles eaux, offraient le spectacle varié de toutes sortes de fleurs. Les caves étaient pleines de vins excellents, objet plus précieux pour des buveurs que pour des femmes sobres et bien élevées. ».

Et que firent-ils ? Ils se racontèrent des histoires.

" Nous avons demandé à des acteurs d’enregistrer depuis chez eux les nouvelles du Décaméron de Boccace. Ils ont répondu. Une série de miniatures sonores, de petites histoires du XIVe siècle. À partir du mardi 24 mars 2020, tous les jours à 8h, lundimatin publie une nouvelle, lue par des acteurs français, mais aussi allemands, autrichiens, italiens, et autres. Cent nouvelles, une par jour, au petit déj pour les abdos et les zigos " souligne Sylvain Creuzevault.

D’ici à la fête de la Saint-Jean, vous aurez écouté ensemble Le Décaméron de Boccace, recueil de cent nouvelles, écrit entre 1349 et 1353, après la pandémie de peste noire de 1348.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article